jeudi 18 octobre 2012

Parce que je t'aime...



Ma chérie, 

Je sais que quelque chose ne va pas. Dans quelques instants, tu te trouveras sur mes genoux. Ce ne sera pas à causes de tes oublis ou de tes négligences, ces vaines raisons qu'il m’ait arrivé maintes fois d’invoquer. Non, ce soir tu te trouveras sur mes genoux parce que je t’aime et que tu en as besoin. Tu te sentiras petite et vulnérable. Je soulèverai ta jupe et baisserai ta culotte. Tu sentiras la même honte que si c’était la première fois. Tes jambes trembleront, me dévoilant ces autres parties de ton corps. Tu voudras courir, t’échapper, fuir cette absurdité. Mais tu ne le feras pas car tu sais que tu as besoin de ressentir, l’espace d’un instant, que tu ne contrôles plus rien. Tu finiras avec un cul rouge et brûlant. Je serai inflexible jusqu'à ce que tu rendes les armes et que tu lâches enfin prise. 
Alors je te prendrai dans mes bras. Je te protégerai. Je te porterai dans le lit et nous ferons l’amour. Parce que je t’aime et que tu en as besoin.


4 commentaires:

  1. Comme c'est romantique ! ... et érotique. Pas exactement égalitaire, mais où est le problème si les deux y trouve bonheur ou plaisir. J'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Oliver. C'est vrai que je n'aime pas trop l'égalité dans ces moments là.

      Supprimer
  2. Annonciate16/6/14

    Sublime message d' amour mais jusqu' à la fessée cette "jeune femme" va appréhender......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais c'est justement délicieux quand on attend avec appréhension sans trop savoir ce qui nous attend... Pour moi, c'est le meilleur moment, avec celui des réprimandes (où tout mon être est "électrisé" et je ne sais plus trop où j'en suis) et les câlins d'après bien sûr. :-)

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.