vendredi 26 octobre 2012

Plaisir



Si je ne discute jamais de mon goût pour la fessée avec les gens de mon entourage, il m'arrive souvent d’en discuter avec des inconnus (qui, du coup, ne le sont plus vraiment...) rencontrés sur le net. Beaucoup de ceux qui n'ont pas encore osé franchir le pas dans leur vie réelle me demandent pourquoi j’aime être fessée. J’avoue qu'au départ, cette question m'a quelque peu déstabilisée. Je n'avais jamais essayé d'analyser le plaisir que cela me procurait. Suis-je masochiste ou juste mentalement dérangée pour aimer ça? Bon, en y réfléchissant posément, on peut trouver des tas de raisons, selon l'angle sous lequel on le regarde. 

L'aspect biochimique tout d'abord. Je n'ai pas de connaissance particulière en médecine mais il semblerait que, lors d'une fessée, le corps produise deux types d'hormones, de l'adrénaline et des endorphines. Même si l'on sait pertinemment que tout cela n'est qu'un jeu et que l'on ai une totale confiance en son partenaire, il n'en demeure pas moins que la sensation de peur est tout à fait réelle (ça je peux le garantir...). En réponse à ce stress, le corps sécrète de l'adrénaline, qui provoque une accélération du rythme cardiaque et de la respiration. En gros, cette hormone prépare notre corps à faire face au danger, à lutter ou à fuir (je vous conseille la deuxième option, bien que toujours vouée à l’échec, parce que la première peut s’avérer une très mauvaise idée…). Bon, qu'est-ce que cela à avoir avec le plaisir... pas grand-chose, sauf pour les amateurs de grands-huit (en vérité j'adore avoir peur mais je ne sais pas pourquoi...). Mais si le jeu se poursuit et que le niveau de douleur augmente, notre corps se met à sécréter des endorphines pour tenter de l'anesthésier. Ces hormones, dites "du bonheur", déclenchent une sensation de bien-être et de plaisir (elles sont également libérées dans l’organisme après l’orgasme, c’est dire… ). Donc d'un point de vue chimique, la fessée donne du plaisir, c'est chimiquement prouvé, mais honnêtement, je ne pense pas que ce soit l'aspect prédominant. 

L'aspect physique joue également une dimension importante dans notre accès au plaisir. Les fesses sont une zone érogène importante. Les claquer produit une chaleur et des vibrations qui se transmettent à nos organes génitaux. Cette stimulation conduit bien évidemment à une forte excitation sexuelle et beaucoup de plaisir. L'aspect physique joue donc lui aussi un rôle indéniable. 

Mais je préfère penser que l’aspect psychologique est largement prédominant dans notre accession à l’excitation et au plaisir. Le défi, l'attente du châtiment, l'acceptation de l'autorité de l'autre, le lâcher-prise, l’abandon, tout cela a un pouvoir érotique très fort. La honte ressentie lors de la réprimande ou lors du déculottage peut aussi être un sentiment terriblement excitant. Jouer, avoir le sentiment de faire quelque chose de différent, de spécial, d’insolite, n'est-ce pas là, justement, la clé de l’érotisme?

Voilà. Maintenant je me demande vraiment pourquoi il y en a qui n'aiment pas...




4 commentaires:

  1. Je ne sais pas si vous êtes venue tardivement à ce plaisir d'apesanteur, mais vous semblez en avoir saisi les rouages et leurs contours flous.

    J'arrive ici, un peu par hasard, en provenance de chez Stan (veritable "Hub" de la fessée digitale ;-)). C'est toujours un plaisir de trouver un "nouveau" blog consacré à la "romantique perversité" qui nous anime parfois...

    RépondreSupprimer
  2. Flow, vous tenez un blog de haute qualité et votre commentaire me touche particulièrement. Merci!

    RépondreSupprimer
  3. Cet aspect psychologique, que vous décrivez si bien à la fin de votre post,est fondamental pour moi aussi.

    RépondreSupprimer
  4. Moi aussi je trouve ton commentaire sur les divers aspects très intéressants.
    Il y a toute une alchimie dans la fessée et,presque quand elle joue bien son rôle,une transmutation.

    RépondreSupprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.