dimanche 11 novembre 2012

Quand la politique s'emmêle






Drôle de photo trouvée sur le site de l'American Spanking Society, censée être la couverture d'un magazine polonais... truquée à n'en pas douter.

Quand même étonnant de trouver cela sur un blog américain, alors que la plupart de leurs journalistes politiques ne connaissent même pas le nom de notre président (interrogés lors d'une émission, la plupart d'entre eux répondaient... Mitterrand, bien sûr!)

Pour avoir eu l'opportunité (totalement fortuite et en dehors de tout contexte politique, je tiens à le préciser) de rencontrer Nicolas Sarkozy, c'est quelqu'un de vraiment très gentil mais je le verrai tout de même plutôt dans le rôle du spanker que dans celui du spankee... une affaire de goût sans doute!

Mince, décidément, cette photo tue le mythe...



26 commentaires:

  1. Se faire fesser par Sarkozy? Amandiiiiiine! Noooon! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément, Latis, vous percez trop facilement mes fantasmes!!! :-D

      Supprimer
    2. Je crois que c'est un homme assez petit, pas spécialement impressionnant physiquement. Or il me semble que ce jeu nécessite un peu de force. Qu'il soit "impressionnant" autrement par ailleurs n'est pas incompatible, puissance du regard, magnétisme, force de conviction, qu'on l'aime ou pas, on peut lui reconnaitre quelques trucs du genre.

      ... Cette couverture est un classique, on en trouve beaucoup d'autre sur le même principe avec toute sorte d'autres politiques, dans tous les pays du monde. Et déjà sous Napoléon, les caricaturistes comme l'anglais Gillray utilisaient souvent la fessée pour mettre en scène les puissants entre eux, aussi bien en tant de paix que de guerre.

      Supprimer
    3. Bon, Stan aussi semble intéressé par le fait de se faire fesser par Nico (le magnétisme... ça ne se commande pas!)... Allez-y à deux, puisqu'Amandine a ses entrées!
      Ca fera l'objet d'un post au moins? Avec photos?

      Supprimer
    4. Ah, mais il y a aussi des champs magnétiques répulsifs...

      Supprimer
    5. Arrêtez d'énerver Stan sur mon blog, je vais encore m'en prendre une, moi...(d'engeulade, je précise!).
      Et puis ça ne va pas le faire, Stan est un grand homme... :-D
      PS: vous êtes vache, vous auriez au moins pu lui proposer Carla, quand même...

      Supprimer
    6. Euhhh, ne pas confondre homme grand et grand homme, hein! Bien qu'un grand homme puisse être aussi de grande taille...

      Supprimer
    7. Moi je trouve que grand lui va bien, devant comme derrière, et depuis qu'il a dit que je n'obtiendrai rien en le flattant, j'en profite... sans que personne n'ai à y voir de sens caché. :)

      Supprimer
    8. C'est assez surprenant, Amandine, cette façon que vous avez de ramener à Stan chacun de mes commentaires.
      Mes remarques, tant sur les champs magnétiques que sur la place de l'adjectif grand, étaient d'ordre général (les grands hommes sont rares, hein!).
      Quant à mon questionnement sur la définition de la fidélité, s'il y avait, certes, une allusion, il valait également sans viser qui que ce soit.

      Supprimer
  2. Sans faire de politique (ni parler de Sarkozy), je peux vous vire que cette couverture est tout à fait authentique! Ce magazine (de droite) existe et il a vraiment eu cette couverture, il y a quelque temps. J'ai dû la voir en kiosque ou dans l'avion... mais j'avoue que même une fessée sur la couverture ne m'a poussé à l'acheter.
    Pour ce qui est de son arrivée sur un blog américain, je crois que l'image y est arrivée après passage par d'autres sites sur la fessée. Je crois que vers le moment de la sortie de ce numéro, la couverture a même été reprise par un site français, je ne sais plus lequel. Et si elle n'est pas passée par la blogosphère fessée, elle a pu passer par la diaspora polonaise dans le coin, très nombreuse et souvent aux idées proches de ce magazine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Simon pour toutes ces précisions. Franchement, je n'aurais jamais pensé qu'elle puisse avoir été publiée réellement! Bon allez, je vais changer de mythe, moi...

      Supprimer
  3. Je ne sais pas si la plupart des journalistes politiques américains ne connaissent pas le nom de notre président. Mais manifestement, il y a des français qui ne savent pas orthographier le nom de notre ancien président. Et je ne parle pas d'illétrés, hein! Mais de personnes sachant aligner sujet, verbe et complément...
    Amandine, est-ce le simple fait de repenser au gentil Nico qui vous fait perdre non pas votre latin, mais du moins vos z et du coup lire des magasines en guise de magazines ?...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, c'est corrigé... merci So ;-)

      Supprimer
  4. Pour être à l'aise en tant que fesseur, c'est quand même mieux quand on dépasse le mètre quarante...
    Voilà, c'était une attaque parfaitement gratuite et méchante, la honte m'empourpre. Ou pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, vous savez, quand on est sur les genoux, la différence de taille ne joue plus tant... mais c'est sûr que cravache en main, il vaut mieux garder ses talonnettes :-D

      Supprimer
    2. Que c'est petit Constance, rire!
      Ceci dit, ce n'est pas la taille qui fait la grandeur d'une personne, hein! Et n'oublions pas que Mittérand, auquel les journalistes politiques américains seraient si attachés selon l'étude citée par la maîtresse...des lieux (à défaut d'être celle du très gentil Nico), n'était pas plus grand que Sarko.

      A part ça, Amandine, vous les trouvez où, vos magaSines?

      Supprimer
    3. Allons donc, maintenant c'est moi qui suis troublée à la pensée de Mitterrand, éclat de rire!

      Supprimer
    4. Décidément, je suis vraiment troublée... à croire qu'un simple post peut révéler des désirs beaucoup plus profonds qu'il n'y paraissait à premier abord! Les mystères de l'inconscient, parfois... :-D

      Supprimer
    5. Ah oui, vous seriez plutôt Mitterrand? Remarquez, je pense que le jeu gagnerait certainement en finesse avec lui ;-)

      Supprimer
    6. Ma réponse à Constance était une façon de plaisanter avec une blogueuse que j'apprécie.
      Quant au commentaire suivant, il s'agissait pour moi de corriger une très vilaine faute équivalente à celle que vous aviez faite pour le spanker de vos rêves secrets et qui voudra peut-être une fessée s'il l'apprend...
      Pour ce qui est de mes préférences, j'éviterai de les exprimer sur le net, hein!

      Supprimer
    7. Au cas où des lecteurs se méprendraient (mais j'espère que ce n'est pas le cas s'ils me lisent un tant soit peu...), il convient de se référer d’urgence à mon post précédent(sur les faux-semblants)!

      Supprimer
    8. Juste un p'tit rectificatif. Après vérification, Mitterrand, même s'il n'était pas très grand surtout à côté de de Gaulle, avait tout de même quelques centimètres de plus que Sarko (1m72 ou 73 selon les sources contre 1m68).
      Oufff, Constance que je sais très pointilleuse n'est pas encore repassée par ici! Parce que, si j'aime bien me faire corriger, la gent féminine est exclue de mes fantasmes...

      Supprimer
    9. Ah tiens c'est marrant, autant je suis, il est vrai, assez pointilleuse quand on me torche plus de mille ans d'histoire en trois coups de cuillères à pot ("alors bon, c'était comme ça au début, pis c'est resté comme ça, aucune raison que ça bouge, hein, c'était comme ça dans le manuel que j'ai lu y a quarante ans donc j'ai bon"), autant là, ça va, ça m'énerve pas.
      (Je crois que "pète couilles" me conviendrait mieux que "pointilleuse", mais vous êtes trop bien élevée, So).
      Autre remarque: dites moi que Louis XIV était tout petit et je me mets à hurler (il était pas petit, il mesurait 1m79 ce qui pour l'époque est pas mal, la petite taille de Loulou létacélui c'est de la vile propagande anglaise et pis c'est tout), mais dites moi que Mitterrand était petit, et ça me fait même pas lever un sourcil.
      Je suis vraiment pas adaptée à mon époque.
      Enfin, et pour conclure, chère So, point n'est besoin de vous inquiéter: certes la gent féminine n'a jamais été vraiment exclue de mes fantasmes, mais depuis quelques temps, lesdits fantasmes ont tendance à se concentrer sur une seule personne, elle même de type masculin.

      Supprimer
    10. 1m79! Louis XIV était vraiment grand, pour son époque, alors, non?!
      La grandeur, encore une notion bien relative. Mon homme qui en mesure une dizaine de plus, ne le qualifierait pas de très grand. Napoléon, par contre qui lui en comptait une dizaine de moins...

      Par ailleurs, pour ce qui est de concentrer vos fantasmes sur le beau specimen dont vous nous gratifiez régulièrement de quelques photos, me semble parfois, en vous lisant chez Isabelle, que vous seriez prête à faire une exception pour le pauvre Georges, n'est-ce pas, M'mam?! Je ne sais pas si l'expression est bretonne, mais c'est aussi celle qu'employait la vieille employée de maison dans Autant en emporte le vent. Et "M'mam Scarlett" n'était pas si vieille, donc faut pas vous formaliser, Constance, rire!

      Supprimer
  5. Effectivement, la taille est relative. Pour l'époque, pour l'ensemble de la population, Louis XIV est méga grand. Pour un noble, et surtout pour un roi, il est dans la juste moyenne. Phénomène qui s'explique (en résumant un peu) en partie pour des raisons alimentaires. Toute une population privée d'apport protéinique suffisant, ça fait des gens globalement assez petits. Mais ce n'était pas le cas des futurs rois de France (entre autres) qui avaient un régime alimentaire assez proche de celui du tigre. Et un gamin qu'on élève à la barbaque, ça peut facilement donner (avec des exceptions biologiques, évidemment, mais c'est pas évident de résumer un raisonnement sur un blog qui n'a, à la base, rien à voir avec la croissance des rois de France) un gaillard bien mastoc façon François I, qui faisait facilement dans les 1m80-90 et qui n'a rien trouvé de mieux à faire que de plaquer Henri VIII au sol pendant une rencontre protocolaire (il voulait jouer à la lutte).
    M'mam (ou Mam'zelle?) Scarlett n'était pas si vieille, mais bon, elle était pas super sympa (j'ai jamais été en phase avec le retour à la terre et avec le concept de piquer le mec de ma soeur), et en prime, elle a un peu vécu plus d'un siècle avant moi. Je sais bien que je ne vis pas dans mon temps (encore que, je cuisine avec des moules en silicone), mais tout de même!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Constance, c'est vraiment un régal de vous lire! Et en plus, on apprend plein de ces petites choses qui font l'Histoire, ce qui ne gâche rien, bien au contraire... Merci encore!

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.