lundi 21 janvier 2013

Des positions de raison



Il existe beaucoup de positions dans lesquelles donner une fessée. Je ne vais pas vous les décrire ici, cela n'aurait pas grand intérêt. Je suis certaine que vous en connaissez déjà un bon nombre et, si malgré tout, cela vous intéresse, il existe de très nombreux sites qui les décrivent très bien. 
Mon sentiment sur tout cela est que cette foison de positions est quelque peu ridicule. La fessée ne doit être ni un parcours du combattant, ni une épreuve d'humiliation. Dans ma conception, le seul but du jeu est de donner et prendre du plaisir, et de renforcer la complicité des deux partenaires. Et pour cela, les deux positions suivantes suffisent amplement, à mon sens : 

  • la position sur les genoux (OTK)
Il s'agit bien évidemment là de la position la plus intime entre les deux protagonistes. Les corps fusionnent et chacun peut ressentir les tressaillements de l'autre. Cette position est très régressive et donc très très rassurante.
Comme je l'ai déjà dit sur ce blog, je ne me sens jamais (paradoxalement) aussi en sécurité que lorsque je me trouve dans cette position , même si, à priori, je me trouve là pour recevoir une bonne fessée... 

  • la position allongée sur le lit
Cette position met plus de distance entre les deux partenaires, elle est donc à priori un peu plus "froide". Mais comme il s'agit d'une position que partagent les deux partenaires lors de jeux plus intimes, elle augmente d'autant la tension sexuelle du jeu. Je ne la conseillerais donc pas "d'entrée de jeu", mais, par la suite, elle peut être très excitante pour les deux partenaires...
Par ailleurs, ce qui ne gâche rien, il s'agit d'une position très confortable pour la punie... et elle permet d'augmenter notablement le sentiment de vulnérabilité de la pénitente, si elle a les mains ou les jambes attachées, voire si ses yeux sont bandés.


Les autres positions sont, pour moi, sans grand intérêt si ce n'est celui d'augmenter la part d'humiliation... ce qui n'est pas ce que je recherche dans ce jeu. Sauf peut-être s'il s'agit d'une petite fessée "éclair" pour corriger immédiatement un comportement inapproprié. Dans ce cas, déculotter et courber la punie pour lui administrer une rapide petite correction peut être très amusant, il faut bien le reconnaître.

Enfin une petite mention spéciale pour la position "diaper". Il s'agit d'une position très humiliante puisque les parties intimes de la pénitente sont pleinement exposées et que cette position n'est pas très confortable. Cependant, elle est, à ma connaissance, la seule position où les deux partenaires peuvent croiser leurs regards (en penchant un peu la tête pour la punie) et cela est très très troublant, d'autant plus si le dominant a un regard empli de douceur... c'est vraiment très désorientant! Il s'agit donc d'une position émotionnellement très forte, à condition de surpasser son aspect humiliant... à ne pratiquer qu'entre partenaires qui se connaissent très bien et intimement!


Photo © Red Charls

14 commentaires:

  1. La position OTK (sur un ou 2 genoux) est a mon avis la meilleure position quand il s'agit d'une bonne et longue fessée car en plus de l'intimité, elle offre une situation confortable pour les deux, surtout sur un lit.
    Les autres positions peuvent être très plaisantes mais pour une fessée courte, voir un préambule a la fessée OTK qui ne va pas tarder a suivre.
    Courbé sous le bras, c'est un classique qui a son charme.
    Ou la punie debout, les poignets tenus d'une main dans le dos pendant que les claques pleuvent sur ses fesses, pendant un passage au coin par exemple.

    Je n'aime pas l'expression "diaper" et j'ai surnommé cette position celle du "Fruit confus".
    C'est loin d'être ma position préférée mais elle peut être très troublante si la punie est couchée, reins sur mes cuisses, les jambes maintenues d'un bras, l'une contre l'autre en l'air.
    Dans ce cas, cela se rapproche de la fessée OTK et c'est vrai que l'on peut se croiser du regard.
    Mais c'est une position qui devient vite inconfortable.
    Je dirais que c'est a pratiquer de temps a autre pour épicer une séance de "reprise en main" et bien sur, pas a la première fois.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux qu'entièrement adhérer à vos propos, JPC, et "Fruit confus" est une adorable expression qu'il nous faut absolument adopter en langue française! Je n’ai jamais pratiquée cette position telle que vous la décrivez mais elle me semble bien câline, et du coup présente l’avantage d'effacer le sentiment d’humiliation habituellement associé à cette position… j’aime beaucoup :)

      Supprimer
    2. Je connaissais le kamasutra, mais je ne savais pas que la fessée a aussi son "kamasutra".
      J'ai une question qui est peut être bête "Est-ce que vous pouvez avoir un orgasme uniquement avec une fessée?"

      Supprimer
    3. Le Kamasutra de la fessée, voici une bien jolie expressionn Pheromones! :)
      Non, personnellement je n'atteins pas l'orgasme pendant que l'on me claque les fesses. Mais la fessée provoque une excitation sexuelle très forte, donc il ne suffit souvent que de quelques caresses pour l'obtenir. C'est pourquoi il est assez courant, lors d'une fessée érotique, que le dominant "offre" un (ou plusieurs) orgasme(s) à sa partenaire pendant la fessée, en la caressant ou avec un jouet.
      Mais il y a eu débat chez Stan sur cette question et il semble bien qu'il y ait des gens qui arrivent à atteindre l'orgasme pendant la fessée elle-même (quand elles se font claquer les fesses). Comme quoi, chacun fonctionne différemment...

      Supprimer
    4. Moi oui, ça m'arrive, mais apparemment je suis un peu un cas isolé. Ce qui est assez surprenant, c'est que mon premier fantasme, à moi, c'est de donner la fessée. Je n'ai commencé à switcher vraiment qu'avec Simon. Ce n'est pas systématique, mais c'est vrai que je peux avoir un orgasme juste quand il me donne la fessée.

      Supprimer
    5. Constance, c'est plutôt chouette d'être un cas particulier! Cependant, je pense que l'échantillon sondé chez Stan n'était pas de taille suffisante pour être représentatif de la communauté fessophile... :-D

      Supprimer
    6. Je crois qu'on doit tous être des cas particuliers.(C'est ce qui fait la richesse de l'être humain!) Moi je n'arrive toujours pas à éssayer la fessée. Je bloque, je ne sais pas pourquoi mais je bloque!

      Supprimer
    7. Oui, je crois bien que nous sommes tous des cas particuliers.
      Ne tentez pas la fessée si vous avez la chance de ne pas avoir ce besoin en vous. Souvent je me dis que ma vie serait tellement plus simple et plus heureuse si je ne l'avais pas moi-même. Mais voilà, il ne semble pas exister de moyen de s'en débarrasser. Alors vous qui avez la chance de ne pas en être atteinte, n'allez pas attraper ce "virus", qui n'a pas, comme effet secondaire, l'atteinte du bonheur...

      Supprimer
  2. Encore un très joli billet émouvant plus par la photo et le premier paragraphe que par la technicité du contenu....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Etoile! Je ne voulais pas faire trop technique mais juste donner mon sentiment sur les positions de fessée... mais ça reste quand même trop descriptif, je vous l'accorde! :)

      Supprimer
  3. Je partage entièrement l'avis d'Amandine sur les positions concernant la fessée.
    Celle que je préfère est de loin otk
    Parce que c'est celle où les 2 protagonistes partagent le plus d'intimité et sont charnellement et sensuellement le plus proche.
    Petit Coquin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Petit coquin de nous faire partager vos sentiments et votre ressenti.
      L'OTK sera toujours la position préférée... du moins pour ceux qui ne sont pas adeptes d'une fessée purement disciplinaire!

      Supprimer
  4. Bien sûr j'affectionne tout particulièrement la position OTK pour donner la fessée, surtout quand nous sommes installés sur un lit ou un canapé (sinon tout le poids du puni repose sur mes genoux et ça fatigue, d'autant que le pauvre doit se trouver une place sur mes cuisses sur ce qui n'est pas occupé par mon ventre). Mais de plus en plus, j'apprécie les courts instants où j'arrive à soulever Simon et à le porter sur une épaule pendant que je lui donne la fessée. Je ne sais pas si c'est parce que cela me donne un sentiment de puissance ou parce que je lui offre un petit moment de très vive infantilisation... mais ça me plaît!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais reçue une fessée portée sur l'épaule... mais je ne doute pas que cela doit donner à la personne punie un merveilleux sentiment régressif! Merci beaucoup, Constance, de partager avec nous votre très belle expérience :)

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.