mardi 8 janvier 2013

Entre honte et humiliation




J'aime être fessée, c'est certain, pour un tas de raison que j’expose sur ce blog depuis déjà plus de trois mois. Pour d'autres aussi sans doute, que je n’ai pas encore bien comprises. 

Mais je déteste l'humiliation, sous toutes ses formes, même dans le jeu de la fessée. Je vous l'accorde, la frontière est assez floue entre la honte (que j'adore ressentir dans ce jeu) et l'humiliation, et cette frontière dépend sans doute de chacun et de chacune. Si j'accepte avec candeur d'être traitée comme une gamine, d'être grondée, dénudée et punie, être traitée comme un "objet", comme une "esclave" devant obéir à son "maître", ou pire encore comme une "chienne", me glace le sang. 

On dit souvent que la première règle de ce jeu est de respecter les limites de sa partenaire. Elles peuvent être d'ordre physique. Une fessée doit faire mal (jusqu'à un certain point) mais ne doit jamais blesser. Cette limite est assez facile à détecter, je pense, aux vues des réactions de la punie et de l'état de son fessier. Donc un peu de bon sens dans le choix de son partenaire devrait permettre d’éviter tout type de malentendu à ce niveau (en gros, ne vous faites pas fesser par un abruti fini!) 

Mais le dominant doit aussi respecter les limites psychologiques de sa partenaire, et cela est beaucoup plus difficile à appréhender. Il n'y a pas toujours de signe "physique" qui montre que l'on est en train d'altérer l'image de soi de sa compagne. Il faut vraiment bien se connaître pour sentir ça (oserais-je dire s'aimer?). Et pourtant il s'agit d'un point crucial car si les dégâts "physiques" provoqués par une fessée un peu trop appuyée finiront par disparaître au bout de quelques jours, la souffrance psychique, elle, ne s’effacera pas aussi tôt… 


1 commentaire:

  1. Pecan nutjob13/1/13

    Oui, nous cherchons plus la petite honte qui pimente (et reste entre les partenaires) que la réelle humiliation. Nous faisons la même différence que vous: les pratiques maître/esclave, très peu pour nous... mais aller demander la fessée en baissant les yeux, recevoir un thermomètre (ou autre chose) dans le derrière, tout cela est très honteux!

    RépondreSupprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.