vendredi 11 janvier 2013

Et si on parlait instruments?




Rassurez-vous, je ne vais pas vous faire ici le descriptif détaillé de tous les instruments que l'on peut utiliser pour punir un méchant derrière qui le mérite bien... il y a suffisamment de sites qui en parlent et je n'amènerai vraiment rien d'original sur ce sujet!

Et puis comme je l'ai déjà dis ici, rien n'égale la main...

Mais parfois il peut être amusant, surprenant, impressionnant, décevant, barbant ou carrément stupide, d'utiliser autre chose. Petit tour d'horizon de ce que j'ai eu la chance, ou non, d'expérimenter...

  • la règle en plastique
Pour faire les choses en règles, j'avais même été obligée d'aller en acheter une exprès, de 40 cm (celles que j'avais à la maison ne dépassant pas 30 cm) et qui, l'emballage le promettait, ne se cassait pas (en gros, elle était assez souple). 

Alors quelles sensations m'a telle procurée? AUCUNE, on ne sent absolument rien avec ça (ou alors j'ai des fesses en acier...), c'est pas un instrument de punition, ou juste pour ceux qui veulent jouer à la fessée mais qui refusent d'avoir ne serait-ce qu'un tout petit peu mal. A classer dans la catégorie "barbant", donc.

  • la cuillère en bois
En provenance directe de ma cuisine... pour une fois qu'elle sortait du tiroir (je cuisine jamais avec), elle a voulu se venger, cette garce!  

Donc à qui voudrait expérimenter ça : NE LE FAITES PAS! Ça fait un mal de chien, et vraiment sans aucun plaisir associé. En plus ça laisse de très méchants bleus qui mettront près d'une semaine à disparaître... Objet à classer dans la catégorie "stupide", sans aucune hésitation. 

  • la brosse à cheveux
Les brosses à cheveux étaient autrefois surtout utilisées dans les pays anglo-saxons mais, du fait du développement d'internet et de la vidéos "spanking" pour tous, cela a bien évidemment donné des idées à nos spankers nationaux... et comme il suffit d'aller dans le premier supermarché venu pour trouver l'objet de ses rêves... bref, j'en ai expérimenté 3, une petite, une moyenne, et une grande. Bien évidemment, toutes en bois et poils de sanglier (pour éviter tout problème d'électrocution consécutif à un usage un peu trop intensif sur mon derrière qui ne serait pas forcément à la masse, lui, contrairement à ma tête qui l'est toujours pour me fourrer dans de tels draps sur de tels genoux...).

Et bien oui, la brosse ça fait mal, surtout si elle est petite! Petit cours de physique pour débutants : plus la surface de contact est petite, plus ça fait mal (il s'agirait d'une histoire de coussin d'air, d'une taille piteusement insuffisante, doublée d'une dispersion d'énergie cinétique tout aussi ridicule, qui provoquerait une chaleur et une douleur proprement indigne d'un grand moment de plaisir!). En résumé, la petite provoque de méchants bleus tandis que la grosse, ma foi, n'est pas si désagréable... mais tout dépend de la main qui la tient, bien évidemment!
Donc la brosse est un instrument qui se classera dans la catégorie correspondant à celle de la main qui la tient...  ;-)

  • le paddle en bois
Tout comme les brosses à cheveux, les paddles sont des OvNI venus d'outre-atlantique. Et comme nous, ici,  on en a pas des vrais, on utilise des planches-à-découper... du coup j'en ai testé pas mal, autrefois (il faut bien occuper la jeunesse). Tout comme pour les brosses, ce ne sont pas les plus gros qui font le plus mal, mais plutôt les plus denses. Donc vive l’avènement du bambou (qui est très léger) et se pare, qui plus est, de merveilleuses propriétés anti-bactériennes (si c'est pas merveilleux...).

En fait, j'aime assez le paddle car les sensations ressenties sont assez homogènes, on peut les doser comme on veut et globalement c'est un instrument assez facile à contrôler pour le spanker (il suffit de ne  surtout frapper que le "sweet-spot" ou la "zone d'assise", sinon cela peut s'avérer dangereux)... mais il ne faut pas en abuser car c'est très abrasif pour la peau et ça risquerait bien de rendre nos jolies petites fesses plus si douces que ça (bon, moi je m'en fiche, j'ai ma crème magique toute câline...).Donc instrument à classer dans la catégorie "surprenant" ou "impressionnant", selon les circonstances...


Voilà, ce sera tout pour ce soir car d'autres devoirs m’appellent... mais la prochaine fois je vous parlerai de mes préférés, les instruments en cuir bien sûr !


26 commentaires:

  1. "Rien n'égale la main", je ne suis pas toujours d'accord. La fessée à la main a beaucoup de charme, et je n'imagine plus terminer une séance de fessée sans une série à la main, mais je n'imagine pas non plus une fessée sans instruments, que ce soit donnée ou reçue d'ailleurs. La règle en plastique molle, j'ai essayé aussi, et je confirme, ça ne fait rien: au contraire, ça prend le pli, et ça casse l'élan qu'on essaie de lui donner. La règle en plexiglas, en revanche, ça fait de l'effet, mais ça casse... Et ça fait un boucan de tous les diables!
    Là où je suis surprise, c'est pour la cuillère en bois: je la trouve bien pratique, efficace dans le bon sens du terme, et nous n'avons jamais eu le moindre bleu avec! Comme dirait Simon, si on ne jouait pas autant avec les cuillères en bois, on n'en aurait pas cassé autant :) Peut être que ça dépend de la façon dont on s'en sert. Mais bon, je compatis pour vos fesses!
    Pour le paddle en bois, pas d'avis, parce que jamais essayé. Ma planche à découper n'est pas maniable du tout, et j'ai déjà un paddle, mais en cuir.
    Vous avez déjà essayé la badine, au fait?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Constance de partager votre expérience! Non, je n'ai jamais essayé la badine. Et pour la cuillère en bois, et bien je ne l'ai reçue qu'une fois, donc on ne peut pas en tirer une généralité (bien que je n'ai plus du tout envie de l'essayer... mais il est vrai que cela remonte à plusieurs années, à une époque où j'étais très anémiée et donc où les bleus se formaient très facilement. Mais dans mon expérience, la cuillère blesse très profondément à l'intérieur de la fesse, du coup la douleur subsiste longtemps).
      Pour dire la vérité, je n'ai pas de goût particulier pour les instruments (à part peut-être un, en cuir, dont je reparlerai). Je préfère de très loin la main, parce que physiquement la sensation est beaucoup plus agréable (la main ne fait que pression, sans léser la peau et est juste à la bonne taille), parce que l'on peut lui donner 1001 nuances, de la plus douce caresse au coup le plus fort qui vous coupe le souffle (et donc c'est très amusant/flippant pour la personne punie de ne jamais vraiment savoir comment les choses vont tourner), bien sûr parce que c'est très intime (quand on utilise un instrument, on est plus en mode purement punitif) et enfin parce que psychologiquement la main est plus régressive donc le sentiment est plus honteux.
      Mais fesser à la main fait mal... à la main! Donc si on veut que la fessée dure un peu, il est souvent nécessaire d'utiliser des instruments. Et puis, ça change un peu... et ça peut être amusant de jouer avec l'aspect psychologique comme envoyer la personne punie aller chercher elle-même l'instrument. A vrai dire, seul le plaisir de jouer compte, avec ou sans instrument, peu importe.

      Supprimer
    2. Latis12/1/13

      Hihi... J'aime bien la fessée à la main: Celle qui fait mal aussi à la main, oui, oui. Et aux fesses aussi. Certaines mains sont redoutables.
      Par contre j'ai peu d'expérience avec des instruments.
      Mais je garde un souvenir très intense, très troublant d'une séance de ceinture. J'aimais le bruit cinglant, la douleur vive, l'idée...
      La cuillère en bois, ben honnêtement, ça ne m'attire pas: je trouve l'objet un peu concon (sans aucun jugement sur ceux qui aiment, hein! C'est juste une perception "de loin", c'est comme la brosse à cheveux), la canne, ça me fait peur, le paddle, pff... C'est très english...
      Par contre j'aime bien le mot cravache. Je trouve ça attirant, sexy.
      We'll see...

      Supprimer
    3. la ceinture, il faut la choisir épaisse et large. Parce que sinon, c'est plus "dangereux". J'aime le mot cravache. J'y viendrai sans doute, en appui d'une correction intense... Question de circonstances...

      et laissons donc cuillères en bois et brosses à cheveux à leur utilisation première.

      Supprimer
    4. Ou alors envoyez moi vos cuillères et vos brosses! J'en ai tellement cassé qu'organiser une collecte ne serait pas une mauvaise idée.

      Supprimer
    5. Merci Latis, Stan et Constance pour vos avis éclairés! :)

      J'avoue que moi aussi, le seul instrument à réellement me troubler est la ceinture. J'essaierai d'en parler dans le prochain post. Alors Stan, il faut la choisir épaisse et large, c'est bien noté.

      Côté cravache, je fais un pas en avant et deux en arrière... donc je ne suis pas encore prête, mais ça viendra sans doute un jour!

      @ Constance : pour l'infamie qu'elle m'a fait subir, ma cuillère a été condamnée sans merci... et dans le fond de la poubelle, elle n'a plus osé la ramener, croyez-moi!

      Supprimer
  2. "Mal à la main", faut pas exagérer. Le demoiselle a toujours davantage mal aux fesses que moi à la main assurément. Et puis cette main, on peut la mouiller, ça apaise et la fesses humides claque bien plus fort.

    J'ai depuis toujours le sentiment que les instruments mettent une distance entre fessée et fesseur, alors que la main, infiniment plus sensuelle sert davantage de trait d'union...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais expérimenté la fessée avec les fesses mouillées mais j'avoue que depuis que vous en avez parlé sur votre site, j'aimerai bien essayer un jour!
      Dites moi, vous avez une poigne de fer, vous, si vous n'avez pas mal à la main... :-D
      Mais je suis tout à fait d'accord avec vous, une fessée donnée à la main est infiniment plus sensuelle qu'avec n'importe lequel des instruments!

      Supprimer
  3. Mais intéressant comparatif, j'avoue...

    RépondreSupprimer
  4. Pour moi aussi la ceinture est troublante - parce que dans les évocations de la fessée que j'ai pu entendre dans mon enfance, elle revenait souvent. A l'usage, une ceinture épaisse est peut être plus facile effectivement, même si on a déjà utilisé une ceinture tout à fait ordinaire. C'est un instrument que j'ai toujours trouvé un peu effrayant, encore que, pliée en quatre elle se laisse apprivoiser - par contre, pliée en deux seulement, elle est assez délicate de maniement (il faut surtout éviter qu'elle ne s'enroule autour du corps et ne frappe sur le côté plutôt que sur les fesses).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pu faire le même constat que vous : il ne faut surtout pas que la ceinture atteigne le côté des fesses si l'on veut éviter tout risque de bleus ou de blessures (cette partie là étant particulièrement fragile). Il faut donc correctement régler la longueur de la ceinture et/ou la distance spanker/spankee. Je pense malgré tout que le maniement de le ceinture demande un peu d'expérience...

      Supprimer
    2. en ceinture, je suis mauvais... Je l'avais pliée en deux (je viens de lire qu'il ne faut pas) et ma partenaire a eu des bleus dont je ne suis pas fier.

      Supprimer
    3. Je pense personnellement que l'on peut la plier en deux (en fait, je l'ai toujours reçue comme ça) mais que c'est surtout la distance entre les deux partenaires qu'il faut bien régler pour que la lanière ne soit pas trop longue et qu'elle ne puisse atteindre le côté des fesses... mais faire des bleus avec la ceinture, c'est presque inévitable! Il ne faut pas en avoir honte car consciemment ou pas c'est aussi un peu ce que la spankee recherche (et n'oubliez pas qu'aussi bizarre que cela paraisse, on peut aimer et se sentir fière de ces quelques traces...)

      Supprimer
  5. Honte, non. Mais j'aime bien les à-plats de couleur et ces marques disgracieuses (certes preuve de mon passage. Et de ma maladresse) ne m'ont pas plu. Pour autant, pas sûr que je ne recommencerai pas. Mais en essayant d'être bien meilleur.

    RépondreSupprimer
  6. PS: La photo choisie en une pour moi appelle plus à la sodomie qu'à la fessée. Mais bon je suis un peu en manque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien pour tout dire, quand je me trouve dans cette position, c'est aussi un peu ce que j'ai en tête... tout comme quand je reçois la ceinture d'ailleurs, juste après... :-D

      Supprimer
    2. Gniark, gniark Amandine! Moi zaussi... J'ai idée que "nos goûts" ne sont pas si différents!

      Supprimer
    3. Oui Latis, je pense que nous avons pas mal de points communs... (mais Ula Oups, nous sommes quand même bien 2 personnes différentes)... je te nomme donc ma "petite soeur de fessée"! :-D

      Supprimer
  7. Pecan nutjob13/1/13

    Oui, les instruments étroits, à petite surface de frappe, sont douloureux et risquent de laisser des bleus. C'est pourquoi madame a acheté des brosses à cheveux particulièrement larges... et avec manche en bois, parce qu'une brosse en plastoc risquerait de lâcher. Pour nous, la brosse est le symbole de la fessée familiale à l'américaine. L'"autrefois" n'était pas si lointain: même si elle ne l'a pas reçue de sa maman (qui y allait à main nue), mon épouse a eu des petits camarades ou enfants de sa famille qui recevaient parfois la brosse.

    Nous n'avons pas de vrai "paddle" mais plutôt une planche à découper en bois assez léger avec une poignée (ce n'est pas la seule planche à découper de la maison et, curieusement, elle n'est pas rangée dans la cuisine). On peut s'en servir aussi bien sur les genoux qu'en faisant pencher le patient/la patiente sur un meuble, dans une position beaucoup plus "scolaire".

    Comme la surface de frappe est assez importante, ça claque bien mais ça ne laisse pas de traces durables (sauf sans doute si on abuse).

    La pantoufle avec semelle rigide (talon) a aussi certaines vertus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pratique plus la planche-à-découper depuis un bon bout de temps mais j'avoue qu'à chaque fois que je fais la cuisine, du coup... Ça c'est vraiment le côté amusant de cette pratique. Et puis, ça laisse tout le temps de la préparation pour essayer de trouver comment amener le sujet sur la table... :-D

      Supprimer
    2. Pecan nutjob13/1/13

      Il y a aussi la raquette de ping-pong (mais pourquoi en gardons-nous alors que nous n'avons pas de table? oui bon nous pourrions aller jouer en club, je sais).

      Supprimer
    3. Des raquettes de ping-pong, nous en avons plein ici... parce que justement mon fils joue en club et que nous avons une magnifique table qui trône fièrement dans le jardin, sous la pluie... mais on ne sent rien avec ça, si???

      Supprimer
    4. C'est curieux, je n'ai jamais vraiment essayé la raquette de ping-pong, mais j'ai toujours cru que c'était plutôt vicieux et devait faire sacrément mal...
      La planche à découper serait peut-être à essayer, parce que le paddle en cuir n'est pas toujours facile d'usage (s'il tombe de travers, le bord peut faite mal). Pour ce qui est de la pantoufle, nous avons essayé une sandalette de fille avec une semelle très fine, plate et plutôt rigide. C'est très dissuasif!

      Supprimer
    5. Non Simon, je ne l'ai jamais essayée mais je ne pense pas que la raquette de ping-pong puisse faire grand mal car le bois est recouvert d'une couche de mousse et d'un revêtement en caoutchouc. On peut acheter la raquette bois uniquement mais franchement c'est très fin et je pense qu'il y a plus de risque de la casser que d'avoir de jolies sensations avec ça. Mais ce n'est qu'un à priori bien sûr...

      Supprimer
    6. Pecan nutjob14/1/13

      Il y a certes un revêtement en caoutchouc mais croyez-moi on la sent mais pas trop. C'est en bois, mais pas trop épais (donc pas trop de masse) et assez large, donc ça répartit bien. Notre planchette à découper est un peu pareil.

      Pour les pantoufles, la sensation n'est pas la même si on prend une semelle souple, en caoutchouc, ou une semelle rigidifiée.

      Supprimer
    7. L'épaisseur du revêtement est variable d'une raquette à l'autre, selon l'effet recherché. Mais l'effet que l'on souhaite donner à la balle n'est pas forcément le même que celui que l'on souhaite donner à la fesse, n'est-ce pas? :)

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.