vendredi 4 janvier 2013

Le doux chant des sirènes



Le rocher de la Lorelei se situe dans la vallée du Rhin, à environ 35 km de Coblence. A ses pieds, le fleuve se resserre et se creuse. Les barres rocheuses affleurant la surface de l’eau et les tourbillons ainsi créés rendent cet endroit particulièrement périlleux à la navigation. 

Ce rocher est aussi connu pour avoir un bon écho, que l'on interprétait dans le temps comme la voix d'une belle nymphe "la Lorelei" ("lei" signifiant rocher, et "lore" étant un ancien mot Allemand pour évoquer l’écho ; à cet endroit, le cours très encaissé du Rhin réunit en effet les conditions idéales pour renvoyer les sons).

Quiconque a appris l'allemand à l'école n'a pu échapper à l'étude du poète Heinrich Heine (1797-1856) et sa célèbre figure féminine magique, qui vint donner une forme concrète à ce que l'on ne savait pas expliquer autrement jusqu'alors que par d’obscures légendes et qui, sur le plan symbolique, incarna la beauté et la dangerosité de la Nature.

La légende dit ainsi, que la belle Lorelei charmait les marins par son chant magique, et que ceux-ci, fascinés par ce chant, oubliaient les dangereux tourbillons et récifs. Leur bateau alors livré à lui même se brisait et sombrait dans le fleuve...



Je ne sais dire d'où me vient
La tristesse que je ressens.
Un conte des siècles anciens
Hante mon esprit et mes sens.

L'air est frais et sombre le ciel,
Le Rhin coule paisiblement
Les sommets sont couleur de miel
Aux rayons du soleil couchant.

Là-haut assise est la plus belle
Des jeunes filles, une merveille.
Sa parure d'or étincelle,
Sa chevelure qu'elle peigne

Avec un peigne d'or est pareille
Au blond peigne d'or du soleil,
Et l'étrange chant qu'elle chante
Est une mélodie puissante.

Le batelier sur son esquif
Est saisi de vives douleurs,
Il ne regarde pas le récif,
Il a les yeux vers les hauteurs.

Et la vague engloutit bientôt
Le batelier et son bateau...
C'est ce qu'a fait au soir couchant
La Lorelei avec son chant.

Heinrich Heine ( traduction Pierre Le Pan ).




4 commentaires:

  1. le groupe de rock scorpions a chanté une chanté une chanson sur loreleï en 2010 sur l'album "sting in the tail"

    There was a time when we sailed on together
    Once had a dream that we shared on the way
    There was a place where we used to seek shelter
    I never knew the pain of the price I would pay

    You led me on with a cloak and a dagger
    And I didn't know you had made other plans
    You had me believe we were meant for forever
    I really thought my heart would be safe in your hands

    Lorelei
    My ship has passed you by
    And though you promised me to show the way
    You led me astray
    You were my lorelei
    What kind of fool was I
    Cause I believed in every word you said
    And now I wonder why
    Lorelei

    There was a time when we held one another
    Baring our souls in the light of the flame
    Those were the days now I've lost my illusions
    Sometimes I wake in the night and I call out your name

    Lorelei
    My ship has passed you by
    And though you promised me to show the way
    You led me astray
    You were my lorelei
    What kind of fool was I
    Cause I believed in every word you said
    And now I wonder why
    Lorelei

    Now there's a light that shines on the river
    Blinding my eyes from so far away
    Shot through the heart but now I know better
    As hard as it is to resist the song that you play

    Lorelei

    RépondreSupprimer
  2. je vous la met traduite:

    Il fut un temps, lorsque que nous naviguions ensemble
    Autrefois nous avions un rêve que nous avons partagé en
    route
    Il y avait un endroit où nous trouvions refuge
    Je n'ai jamais imaginé la douleur du prix que j'aurais à
    payer

    Tu m'as guidé avec une cape et une dague
    Je n'ai jamais su que tu avais d'autres plans
    Tu m'as fait croire que nous c'était pour toujours
    J'ai vraiment cru que mon coeur serait en lieu sûr dans tes
    mains

    Mon navire t'as ignoré
    Et bien que tu m'as promis de montrer la voie
    Tu m'as détourné du droit chemin
    Tu étais ma Lorelei
    Quel espèce de con j'ai été
    J'ai cru chaque mot que tu disais
    Et maintenant je me demande pourquoi

    Il fut un temps lorsque que nous tenions l'un à l'autre
    Découvrant nos âme dans la lueur d'une flamme
    C'est du passé, j'ai perdu mes illusions à présent
    Parfois je me réveille dans la nuit et je hurle ton nom

    Mon navire t'as ignoré
    Et bien que tu m'as promis de montrer la voie
    Tu m'as détourné du droit chemin
    Tu étais ma Lorelei
    Quel espèce de con j'ai été
    J'ai cru chaque mot que tu disais
    Et maintenant je me demande pourquoi

    Maintenant il y a une lueur qui brille sur la rivière
    M'aveuglant de très loin
    Touché en plein coeur mais maintenant je connais mieux
    Qu'il est difficile de résisté à la chanson que tu joues

    {Traduction fournie par laglue51}

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous venez de faire ressortir un post bien ancien, Christophe. Merci de nous faire découvrir cette très belle chanson de Scorpion. Avec ou sans fessée, les sirènes de l'amour nous font toujours souffrir, mais il faut toujours garder espoir d'en réentendre la chanson, malgré tout... :-)

      Supprimer
    2. je vient de découvrir votre blog qui est très bon!!

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.