samedi 19 janvier 2013

Un havre de paix



Nous passons notre vie à courir après un idéal de perfection : une perfection physique telle qu'elle est promue dans tous les médias, une perfection intellectuelle qui nous montrera digne des postes à plus hautes responsabilités, une perfection morale (je ne suis plus vraiment sûre de ce dernier point, quand je considère le comportement de certaines de nos personnalités).

La fessée est un petit havre de paix qui nous met à l’abri de cette course chimérique. Sans imperfection, il n'y aurait pas de jeu, n'est-ce pas? 

Voilà encore une des raisons pour lesquelles j'aime tant y jouer!

4 commentaires:

  1. L’Intime est un Trésor........
    Il recèle maints Trésors et Merveilles.......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très joli... merci, Etoile! :)

      Supprimer
  2. Je n'y ai jamais pensé comme ça... L'"idéal" de beauté physique des média n'a jamais tellement été mon truc, mais la pression d'une perfection intellectuelle déjà plus. Qui pour moi est indissociable d'un idéal moral, mais ça c'est une autre question. Mais du coup, je me demande si la pression d'un idéal de perfection inaccessible est vraiment si omniprésent dans la vie quotidienne? On pourrait aussi (et ce serait sans doute aussi vrai!) parler de l'invasion du "suffisamment bon" - pour des exigences pratiques, mais justement, déconnecté d'un idéal absolu.
    Et la fessée dans tout ça - ça peut être un échappatoire où on s'affirme imparfait... mais comme on joue à être puni(e) pour cette imperfection, finalement on revient à un modèle d'exigence. Comme quoi, le même jeu peut avoir tous les sens possibles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait exact. Personnellement, je ne cours plus après un idéal de perfection mais cela a pu être le cas dans mes plus jeunes années où je me mettais beaucoup de pression (plus pour atteindre un idéal intellectuel que physique, après tout on est bien obligé de faire avec ce que la nature nous a donné...).
      Mais maintenant j'avoue avoir appris à aimer mes imperfections... et à adorer être fessée pour elles. En aucun cas, je pense, ce jeu ne les fera disparaître (je ne crois pas que l'on puisse réellement changer qui que ce soit, punition à l'appui ou pas, tout au plus peut-être peut-on les atténuer un peu). Mais je me suis aperçue qu'au contraire ce jeu me les faisait aimer un peu plus... et du coup me donnait plus confiance en moi!

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.