mercredi 13 février 2013

Besoin de motivation ?



Je l'ai déjà dit maintes fois, je ne conçois la fessée que comme un jeu. Cela ne veut pas dire qu'elle ne doit pas faire mal. Et même si, le moment venu, j'essaie toujours de minimiser "mes fautes", c'est juste pour tester les limites de mon partenaire, l'exaspérer un peu plus et rajouter un peu de piquant à l'affaire… mais je serais profondément déçue si, au final, je ne recevais pas la fessée cuisante que "je mérite"!

Mais il arrive parfois que l'on veuille se servir de la fessée pour une raison utile et non plus comme un simple jeu. Si je ne crois pas en ses vertus pour corriger un trait de caractère ou un défaut manifeste, la fessée peut  parfois être utilisée comme moyen de motivation. Pour se forcer à faire du sport, dans mon cas par exemple, la menace d'une fessée peut être utile et amusante. Et puis, ça rend le sport plus attrayant puisque l'autre y prend aussi un intérêt. 

Mais quand on aime vraiment recevoir la fessée, les choses deviennent vite ambiguës.  Entre l'envie de se faire du bien (et de satisfaire les attentes de l'autre) et l'envie de recevoir une fessée, les idées s'embrouillent vite! Pour les partisans de la DD, cette question ne se pose pas puisque tout manquement aux règles établies conduit à une fessée disciplinaire qui vise clairement à dissuader toute récidive, et donc dans laquelle toute notion de plaisir doit être proscrite. Mais je ne m'imagine pas recevoir ce genre de châtiment, et surtout pas pour une chose aussi futile qu'un rendez-vous manqué à la piscine ou à la salle de gym!

Aussi séduisante que semble l'idée d'utiliser la fessée comme moyen de motivation, j'avoue qu'en ce qui me concerne, je reste assez dubitative sur son efficacité réelle! Mais comme pour toute chose, il faut l'essayer pour savoir.


2 commentaires:

  1. J'ai beaucoup de doutes moi aussi quand a la fessée comme méthode de motivations.
    Cela voudrait tout d'abord dire (et la je ris sous cape): Que celui qui la donne est TOUJOURS très motivé a tout faire, y compris les choses qu'il n'aime pas.
    Sinon ça perd de sa crédibilité a s'octroyer le droit de donner la fessée.

    Par contre, ça peut marcher comme jeu, provoqué par un élan de paresse
    chez la fautive que l'on retrouve étalée dans le canapé ( "afflachie" comme on dirait dans mon pays) en train de regarder des conneries sur M6...
    Alors que l'on a tout arrangé pour qu'elle puisse allez faire son sport
    avec lequel elle nous serine depuis des semaines que "ça lui ferait tellement du bien mais qu'elle n'a pas le temps".

    Dans un cas comme celui la, elle sera ensuite bien soulagée d'aller tremper ses jolies fesses dans l'eau!
    Fesses dont la couleur sera bien différente de la demoiselle sur la photo!! ;-)






    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fesseur doit avoir une certaine rigueur morale pour demeurer crédible, c’est certain, mais à vrai dire cela ne me dérange pas qu'il exige de moi quelque chose qu'il ne fait pas lui-même. Puisque tout ça n’est qu'un jeu, au fond… et puis j'aime bien l'idée qu'il m'aide à progresser (qu'il se préoccupe de moi, en somme). Mais comme j'aime encore plus l'idée qu'il me donne une fessée "méritée", je crois bien que je serais assez souvent capable de regarder les beaux yeux de Stéphane Plaza au lieu d'aller à la piscine!

      En parlant piscine, difficile d'y envoyer votre compagne après une bonne fessée. Non pas à cause des marques éventuelles (c’est quand même rare qu'il y en ait) mais je me souviens d’une grosse fessée reçue un été… et bien impossible de pratiquer la brasse après (pendant au moins 2 jours), tellement j'avais les fesses courbatues! Un comble, quand on a la chance de passer les vacances dans une merveilleuse villa avec piscine. C’était peut-être là la véritable punition? Bon, j'avais qu'à être sage… :(

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.