dimanche 24 février 2013

Prendre soin de sa partenaire



Il y a des tas de raisons pour lesquelles j'aime être fessée. J'en ai déjà longuement parlé sur ce blog. Mais il y a une raison que je n'ai encore jamais abordée et qui est pourtant probablement la plus importante : ce jeu me procure beaucoup de plaisir parce qu'il me donne le sentiment que l'on prend soin de moi! 

Si cela semble évident pour toute spankee, je crois que cela l'est moins pour les spankers. A lire l'un des rares blogs de DD tenu par un fesseur, New Life in DD, ce fut une véritable surprise pour lui lorsqu'il demanda à son épouse ce qu'elle aimait le plus depuis qu'ils avaient introduit la fessée dans leur vie et que celle-ci lui répondit « que tu fasses attention à moi ». Cette notion est fondamentale mais trop souvent les spankers l'ignorent. 

Dans notre jeu, le fesseur endosse le rôle de l'autorité. Il est la personne qui gronde, fesse et console. Mais il est avant tout notre meilleur ami, celui en qui on a une confiance absolue, à qui l'on confie tous nos désirs les plus intimes… Celui surtout devant qui on se montre telle que l'on est, sans armure ni carapace. Sans ce sentiment de complicité et de confiance absolue, il nous serait impossible de nous mettre à nue et de lâcher-prise. 

Et cela montre combien nous devons être prudentes dans le choix de notre partenaire. Si celui-ci est notre mari ou notre compagnon de vie, il n'y a aucun risque. Il sera naturellement notre ami, notre confident, notre conseiller, la personne qui prend soin de nous. Mais si nous n'avons pas la chance de partager ce jeu avec celui qui partage notre vie au quotidien, les choses se compliquent notablement. Bien évidemment ce partenaire devra respecter les règles du jeu, à savoir la consensualité (ne jamais punir sa partenaire en un moment où elle ne veut pas jouer) et ses limites physiques et psychologiques. Mais celui-ci devra aussi s'engager à prendre soin de sa partenaire, pendant et aussi en dehors du jeu. 

Or il est très courant que la spankee souffre du manque d’attention de son partenaire. J'ai eu maintes fois l'occasion d'en parler avec mes amies et Salamandrina en parle aussi beaucoup sur son blog, La lagartija rebelde ataca de nuevo.

Pendant le jeu, un manque d'attention peut conduire à un véritable risque pour la sécurité physique de la spankee. Mais reconnaissons que si l'on choisit son partenaire avec un minimum de discernement, ce risque est tout de même assez limité. Par contre, le sentiment d'abandon que l'on peut ressentir en dehors du jeu est très fréquent. Il faut savoir qu'offrir sa vulnérabilité lors du jeu n'est pas sans conséquence. Le spanker devrait assumer les responsabilités que cela implique. Après le jeu, la spankee a besoin de sentir aimée et choyée pour ne pas se sentir vide et dévalorisée. Or nombre de spankers ne s'intéressent qu'au jeu proprement dit (et éventuellement aux relations sexuelles qui le suivent). C'est une attitude extrêmement douloureuse pour la spankee et les spankers n'en ont pas forcément conscience. La responsabilité d'un spanker n'est pas seulement d'assurer la sécurité physique et psychologique de sa partenaire pendant le jeu, c'est aussi de lui consacrer du temps et de l'attention en dehors du jeu. C'est un point fondamental pour que la personne qui a abandonné son armure face à lui ne se sente pas comme une moins que rien. Est-ce que cela viendrait à l'esprit de quelqu'un de prendre une maîtresse et de ne s'adresser à elle que les jours où il serait disponible pour baiser? Alors pourquoi les spankers devraient-ils penser qu'ils ont le droit d'agir ainsi avec les filles qu'ils fessent? Sommes-nous à ce point aussi peu respectables? Mes propos peuvent paraître choquants mais c'est malheureusement un comportement que l'on voit trop souvent et il faut parfois montrer le milieu de la fessée tel qu'il est réellement. 

Un bon fesseur est une personne qui nous fait plaisir, qui nous punit lorsque nous le "méritons", qui nous console, qui nous fait nous sentir nous-même… mais il doit être, avant toute chose, la personne qui se soucie de nous, pendant et en dehors du jeu!

12 commentaires:

  1. Très juste. Je trouve dommage que des fesseurs ne comprennent pas le besoin d'attention des punies. C'est extrêmement important. Quand je donnais la fessée à de quasi inconnu, je n'aurais jamais imaginé dire, juste après, alors qu'ils s'étaient à peine reculottés "bon ben, salut, je file. A plus!" ou pire "bon, c'est pas le tout, je ne veux pas te mettre à la porte, mais en fait si.". Il faut un petit temps, ne serait-ce que pour "redescendre", après la fessée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est hallucinant l'énergie que mettent certains hommes pour arriver à nous coucher sur leurs genoux, puis la vitesse avec laquelle ils nous oublient, juste après. A croire que l'acte de fesser change la personnalité… un petit AVC lors de l'OTK? A nous de mieux choisir nos partenaires, soit, mais il est parfois bien difficile de voir clair tant ils peuvent se montrer charmant, avant!
      (Bon, je dis ça mais je n'ai eu personnellement qu'une seule mauvaise expérience de ce type. Mais à discuter avec des amies ou à lire les blogs d’autres spankees, il semblerait que ce soit un comportement que l'on rencontre malheureusement assez fréquemment. Les prédateurs, dans le monde des fantasmes, sont monnaie courante...)

      Supprimer
  2. Absolument d'accord avec vous Amandine c'est le même genre d'énergie parfois frénétique que mette les hommes à tenter de nous séduire pour parvenir à nous allonger " pas forcément sur leurs genoux " mais dans leur lit enfin de nous " posséder " physiquement et parfois leur énergie, affection, intérêt s'arrête lorsque les envies ou désirs de ces messieurs ou de ces dames sont réalisées et donc la conquête réussi et moins d'attrait parfois " de challenge " cela fait partie de nos et les étrangetés humaines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait exact, Sofia Aloa, les prédateurs sexuels se trouvent dans tous les domaines, et pas seulement dans celui de la fessée. D'ailleurs, ne nous voilons pas la face, ce genre de personnages souhaitent avant tout nous coucher dans leur lit, bien plus encore que sur leurs genoux, j'en suis persuadée.

      Supprimer
    2. Exactement et même les deux pour certains peut- être pas les pires mais il est tout à fait vrai à mon avis que les bien de prédateurs de tout genre, je suis absolument d'accord avec vous et j'aime beaucoup votre blog et vos écrits!

      Supprimer
    3. Merci, ce que vous dites me touche beaucoup! :)

      Supprimer
  3. De rien et c'est tout à fait sincère !

    RépondreSupprimer
  4. Rich6/3/13

    Désolé d'émettre une note dissonante, mais ce n'est pas du tout, mais pas du tout comme vous le décrivez que je fonctionne ! Je devrais m'imaginer être une rareté, mais une part non négligeable des fesseurs avec qui je suis ou j'ai été en relation (ce n'est pas la majorité de mes contacts, étant fesseur moi-même...) semble être des gens respectueux et attentionnés. Mais bon, ils ne m'ont jamais fessé non plus... lol Pour ma part, je m'intéresse beaucoup aux ressentis de mes partenaires et à leur psychologie, à leur attachement à la fessée aussi. Dire que je les enveloppe d'attentions serait beaucoup dire, car je suis quelqu'un de très occupé, et j'ai besoin d'un petit peu de temps pour me sentir réellement à l'aise, mais on me reconnaît généralement quelques qualités d'écoute et de discrétion, ainsi qu'un intérêt sincère pour mes partenaires. En fait, si je ne sens pas un minimum d'atomes crochus, de respect mutuel et un début de complicité, je ne fesse pas! Eh oui! Et si je parle de respect mutuel, c'est que le comportement que vous déplorez se retrouve aussi en miroir chez certaines "spankees" pour qui de plus la fessée semble quelquefois être le "produit d'appel" vers une relation sexuelle obligatoire qui leur tient lieu de tableau de chasse. Or j'ai toujours plaidé pour la possibilité de fessées sans relation sexuelle, même si avec le temps les complices ont développé des relations amicales. D'ailleurs, ce genre de lien amical est ce que j'ai toujours recherché avant tout avec mes partenaires.
    Après, tout est "toujours" possible et ce qui arrive entre adultes consentants relève de leurs vies privées, et cela les concerne exclusivement. Si l'envie et la complicité sont là... Mais je suis trop amoureux de la fessée pour y voir une simple étape menant vers obligatoirement un autre type de relation, je trouve que ce n'est pas la reconnaître comme elle doit l'être. La fessée doit pouvoir se satisfaire d'elle-même et se dérouler dans un climat d'amicale complicité. Mais chacun voit midi à sa porte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne doute pas de la sincérité de tous les hommes et/ ou des femmes! J'ai moi-même eu des relations avec des partenaires complices, respectueux et très à l'écoute et je fais pareil mais je suis méfiante et cela m'a permis de ne tomber " sur les genoux " de ce genre de prédateurs dont nous parlons. Nous sommes d'accord mais chez les hommes comme chez les femmes il y a des manipulations... Cela ne date ni d'hier ni d'aujourd'hui mais " de la nuit des temps " après on peut avoir de très bonnes relations pleine de complicité, de tendresse, de respect... Heureusement d'ailleurs! Mon homme est comme cela mais sur dix si il y a 3 qui sont réellement attentifs et sincères c'est déjà beaucoup, n'est ce pas?

      Supprimer
    2. Merci beaucoup Rich et Sofia Aloa pour vos commentaires!
      Rich, vous avez une très belle conception de la fessée et vos complices ont sans doute eu beaucoup de chance de vous avoir rencontré comme partenaire de jeu.
      Mais il ne faut néanmoins ne pas occulter la triste réalité, qui est qu'un certain nombre d'hommes essaient de se greffer sur ce fantasme avec des intentions beaucoup moins louables, et qu'il convient de mettre les femmes en garde, dans ce domaine comme dans tous les domaines touchant de près ou de loin à la sexualité.
      Certes, il existe des femmes qui aiment à "chasser", mais reconnaissez tout de même que l'inverse est bien plus fréquent. Et du coup, les hommes honnêtes ont énormément de mal à trouver des partenaires, celles-ci devenant, avec l'expérience, extrêmement méfiantes.
      Mais loin de jeter le discrédit sur ce fantasme, je pense qu'il suffit de choisir son partenaire avec prudence et de ne jamais se laisser "embobiner" par un trop beau discours!

      Supprimer
  5. Et je suis d'accord avec vous sur le fait que partagé une relation complice de spanker et spankees, n'est pas forcément partager aussi des relations sexuelles cela peut-être tout à fait a part

    RépondreSupprimer
  6. @ Rich: c'est vrai, les relations sexuelles après la fessée ne sont pas obligatoires. Moi même, du temps où j'étais fesseuse, j'étais surprise de devoir expliquer que non, il n'y aurait pas de relation sexuelle (pas avec des inconnus rencontrés deux heures plus tôt), qu'il ne fallait pas qu'ils s'inquiètent.
    Je dois être de la vieille école. L'idée de coucher avec quelqu'un dont je ne me sentirais pas un peu amoureuse ne me dit rien. Et pourtant, Simon a d'abord été mon puni. Mais il a fallu bien plus qu'une relation de fessée pour qu'on passe à un autre type de relation.
    Là où je vous suis moins, c'est lorsque vous dites:"Or j'ai toujours plaidé pour la possibilité de fessées sans relation sexuelle, même si avec le temps les complices ont développé des relations amicales." Je dois avoir un peu de mal avec la mise sur le même plan des relations sexuelles et des relations amicales. Les relations amicales n'ont pas plus d'obligation à se conclure par des rapports sexuels que les relations de fessée, non?
    Cependant, je reconnais que la fessée est un tout, non un simple préliminaire. Mais la fessée donne une telle impulsion à la relation sexuelle qui peut la suivre, que désormais, dans le cadre de ma relation amoureuse, j'avoue humblement que je pourrais difficilement m'en passer!

    RépondreSupprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.