lundi 11 mars 2013

La fessée thérapeutique

Pour essayer de rassurer Gabriel et s'assurer que jamais il n'aura besoin de revêtir une blouse blanche lorsqu'avec joie il s'apprête à reprendre en main sa charmante épouse, je me suis interrogée sur l'aspect "thérapeutique" de la fessée.

La fessée procure beaucoup de plaisir, c'est certain. J'en ai souvent parlé, notamment ici. Mais en plus de nous ouvrir les portes du septième ciel, cette charmante pratique aurait-elle en plus des vertus curatives? 

C'est ce que semblent penser nos cousins russes, du moins en Sibérie, où la flagellation est utilisée comme protocole thérapeutique pour soigner les addictions (alcool, drogue…) et la dépression. Vous avez pu voir deux vidéos de l'application de tels traitements chez Isabelle ce week-end. 



Les scientifiques de Novosibirsk affirment que les addictions et les syndromes dépressifs sont dus en grande partie à un taux d'endorphines trop bas chez les patients atteints, et se proposent donc de rétablir les choses par une sévère flagellation. Pas moins de 60 coups de canes sont requis lors de chaque séance thérapeutique… et le protocole exige un minimum de 2 séances par semaines pendant au minimum 3 mois! A raison de presque 100 dollars la séance, n'y aurait-il pas un intérêt autre que thérapeutique dans tout cela?  Enfin, si ça peut soigner le syndrome alcoolique de notre gros Gérard, pourquoi pas...

Les docteurs sibériens prétendent que les résultats obtenus par ce protocole sont spectaculaires, mais j'avoue que je n'y crois pas une minute à cette histoire d'endorphines comme remède miracle. Créer une douleur violente pour détourner l'esprit d'une douleur ou d'un malaise autre est une technique bien connue, rappelez-vous… 



Mais si l'esprit est détourné temporairement du malaise provoqué par une addiction ou un syndrome dépressif, je ne pense vraiment pas que créer une douleur encore plus violente puisse réellement guérir le premier syndrome!

Laissons donc là ces méthodes barbares et penchons-nous sur ce qui se passe outre-Atlantique.

Sur la côte Est se trouve un institut, Spanking for Wellness, tenu par une homme et une femme de confessions religieuses (Steve Karuna Maitri, prêtre bouddhiste, et le Révérend Fischer, de religion interconfessionnelle). Ces deux-là clament que leur but est de comprendre les besoins de leurs clients et de les  aider à atteindre le bien-être en leur donnant des fessées dans une atmosphère thérapeutique et professionnelle. D'après eux, la fessée aide au développement personnel, au bien-être émotionnel,   physique, spirituel et psychologique et améliore nettement les rapports et le respect mutuel entre deux partenaires. On ne peut qu'adhérer à une telle philosophie!


Spanking for Wellness prodigue ses bons offices sous forme de sessions privées, d'ateliers ou de séminaires. Mais ne vous désespérez pas de vivre aussi loin de ce merveilleux Eldorado de la fessée, cet institut prodigue aussi ses conseils via Skype aux couples désireux de renforcer leur complicité.

L'un des crédos porteurs de l'institut est bien sûr lié à sa clientèle féminine. La sécurité étant pour cette dernière une condition de grande préoccupation, l'institut proclame haut et fort être le lieu où ce besoin peut être respecté, compris... un endroit ou l'on peut recevoir la fessée sans avoir à se soucier des avances indésirables ou de la pression sexuelle de celui qui la donnera.
Certes, mais qu'en-est-il de la pression psychologique? La forte imprégnation religieuse des deux officiants me feraient très certainement craindre une certaine dérive sectaire... Par ailleurs, il n'est nul part fait mention, sur leur site web, de leurs tarifs.

Mais ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain! Il est indéniable que la fessée apporte du bien-être et est certainement très efficace pour lutter contre l'anxiété ou ces quelques petits troubles de l'humeur qui nous empoisonnent la vie. Si nous n'avons aucun partenaire pour nous délivrer cette douce médecine, un tel institut peut effectivement se révéler une bien meilleure solution que de se livrer entre n’importes quelles mains avides. Mais encore faut-il raison garder et rester, comme toujours, sur nos gardes afin de ne pas tomber sous l'emprise psychologique d'un petit gourou d'apparat.


Voilà, pour le moment l'état, de mes recherches sur la thérapie par la fessée. M ais il existe certainement beaucoup d'autres variantes... quand l'argent s'en mêle, l'esprit humain est généralement très prolixe!


8 commentaires:

  1. Des fois, je me dis que ça va pas bien dans la tête de certains. Soixante coups de cane? Cent dollars? Que dis-je, cent dollars en Sibérie? Bah putain, y en a qui se mouche pas du coude avec une saucisse.
    Quand aux deux gourous en puissance, je doute de leur bouddhisme ou de leur compréhension de la religion en général. Je ne sais pas de combien de dollars ils soulagent leur clients, eux, mais ça doit pas être une oeuvre caritative.
    Alors oui, je sais, quand on a pas de partenaire disponible pour chasser ses angoisses par une bonne fessée, c'est pénible. Il m'est déjà arrivé de demander une fessée à Simon parce que je ne me sentais pas bien, que j'avais le cafard et tout. Mais la fessée ne suffit pas. Si je n'avais pas pu discuter avec Simon de ce qui m'angoissait ou me déprimait, la fessée n'aurait rien arrangé.
    Donc je suis parfaitement d'accord avec ta conclusion: quand on a pas encore le bon partenaire, il faut rester sur ses gardes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Latis11/3/13

      100 dollars... Oui, c'est une somme.
      Pas mon style de payer... Mais bon, au moins c'est clair à l'avance.
      Et moins pénible que le fesseur goujat qui vous laisse payer l'hotel, et se casse ensuite avec votre portefeuille, hein!

      Supprimer
  2. Gabriel11/3/13

    Chère Amandine, merci pour votre billet, me voilà tout à fait rassurer (de fait, je n'étais pas vraiment inquiet ^_^).
    Même si la place de la fessée dans notre couple est plutôt disciplinaire (donc assez rare finalement), je ne conçois pas de donner un jour 60 coups de cane à ma moitié (encore moins deux fois dans la même semaine, et encore moins pendant des mois).
    En revanche, j'attribue volontier aux endorphines la sensation de sérénité que ressent ma douce après la fessée (en plus de se refugier dans mes bras un long moment). Mais de là à donner aux petites hormones une dimension spirituelle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fessée rassure et rend heureux, c'est certain, et les endorphines n'en sont certainement pas les seules responsables. Mais du coup n'est-ce pas dommage de se limiter à des fessées uniquement disciplinaires? Il ne faut jamais se priver de bonheur, surtout si vous avez la chance d'avoir trouvé votre âme soeur!

      Supprimer
    2. Gabriel11/3/13

      Chère Amandine,
      Voilà une remarque pertinante mais la mise en application de celle-ci est plus complexe qu'il n'y paraît.
      Nous pratiquons la discipline conjugale (et non pas la discipline domestique) depuis peu de temps, afin de rétablir un équilibre dans notre couple.
      Cepandant, contrairement à vous, ma moitié pourrait très bien vivre sans fessée, alors même qu'elle lui reconnait de nombreuses vertues.
      Donc, alors qu'elle accepte d'etre "reprise en main" lorsque cela est nécessaire, elle ne réclamera pas sa punition d'elle-même. Cela interdit donc la pratique d'une fessée dite "récréative".
      Je ne sais pas si je suis compréhensible, car j'essaie d'être précis sans être trop long...

      Supprimer
  3. Moi non plus cela ne vaut pas le coup si je puis dire encore tout a fait d'accord avec vous chère Amandine et encore merci !

    RépondreSupprimer
  4. bonsoir
    la fessée comme traitement thérapeutique je voudrais bien connaître
    renseignée moi merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Martine, je suis désolée de ne pouvoir vous en dire plus que ce que j'ai déjà mis dans ce post. La fessée thérapeutique n'est, à ma connaissance, disponible qu'en Russie et aux Etats-Unis et à des prix exorbitants... en aucun cas je ne voudrais encourager ce genre de pratiques, purement commerciales et dans lesquelles je ne crois pas trop. :-)

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.