jeudi 21 mars 2013

Source d'inspiration



Il n'est pas toujours facile de trouver l'inspiration pour continuer à écrire un blog. Tous les matins, je me dis que je n'ai vraiment plus à rien à raconter sur le mien. Et puis au cours de la journée, un souvenir, une sensation, une discussion, une lecture... et une nouvelle idée vient, comme par magie, envahir ce qui me sert de cerveau. C'est vraiment assez étonnant. Parfois ça ne marche pas et c'est pourquoi je ne poste pas tous les jours non plus... 

Mais heureusement, il arrive que les idées me soient soufflées. Hier, un ami s'est étonné que je n'ai encore rien écrit sur les fesses. Les fesses? Oui, les fesses! Sans elles, pas de fessée... les fesses sont à la source de tout, du moins dans le fétiche qui nous concerne. 

Bon, ce n'est pas vrai que je n'en ai jamais parlé! Rappelez-vous mon post traitant du sujet qui me préoccupe le plus lorsque je dois recevoir une fessée : comment avoir les fesses les plus douces possibles? Quoi, vous pensez que c'est juste pour essayer d'attendrir celui qui serait chargé de me recadrer, afin que ses claques se transforment en caresses? Oh non, c'est bien mal me/le connaître... Et puis, vu toutes les réponses que j'ai eu de la part de mes lecteurs, je peux affirmer que je suis très loin d'être la seule à avoir cette préoccupation!  :-)

Alors les fesses? Moi, en tant que fessée, tout ce qui m'intéresse, ce sont les sensations qu'elles peuvent procurer... il faut donc qu'elles soient douces et qu'elles si possible très discrètement parfumées. Mais je conçois tout-à-fait qu'un fesseur, qui les garde en vue tout le long du jeu, ait une attente bien supérieure!


Ahhhh, le Brésil, Copacabana, l'hôtel Fasano... Mais entre nous, messieurs, imaginez un peu votre tête si, lors du terrible assaut de votre main vengeresse,  une poche de silicone venait à exploser? Non, non, oubliez tout de suite le Saint Graal, et revenez un peu à la réalité, voyons...

Parfois, lorsque vous vous promenez dans la rue, vous pouvez être surpris par la divine promesse d'un slim bien taillé... mais n'oubliez jamais que nous autres, filles du pêché originel, ne sommes jamais à court de subterfuges pour vous faire perdre la tête.


Parfois encore, le vent peut vous venir en aide et vous donner un vague espoir...


mais vous savez fort bien, au fond de vous, que tout cela n'aura rien que de bien ordinaire...


Alors que faire pour  inverser la tendance du médiocre? De la gym! Seule manière de lutter contre la fesse plate et molle, et sans avoir à filer dans une salle de sport, qui plus est. Voilà la méthode miracle...



Je ne sais pas si cette méthode fonctionne réellement, mais j'aimerais bien voir la tête de nos collègues masculins lors de la pause café... Même si elle ne magnifie pas nos fesses, cette méthode aura au moins l'avantage de permettre aux spankers de nous repérer au premier coup d'oeil, ne pensez-vous pas?


Bon allez, trêve de plaisanterie, il vaut mieux dépenser notre énergie à éduquer la gente masculine : la fille d'à côté, elle ressemble à ça...
© Red Charls

bien plus qu'à ça...

Il faudra bien vous y faire !

Ah, mais j'allais oublier... pour toutes celles et tous ceux qui préfèrent contempler les fesses masculines, vous saurez tout, tout, tout, chez Latis!  :-)




7 commentaires:

  1. Sophie21/3/13

    La fessée prédispose au sport. Chaque semaine, je vais à mon cours de gym-abdo-fessiers : je sue, je râle, j'ai mal, pfff ... et puis soudain la prof dit : "allez, mesdames, on passe aux fessiers !" et là, soudain, je retrouve un second souffle et je souris béatement ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon amour pour la fessée est plus limité que le votre, je le crains. Perdre des heures à écrire des bêtises sur un blog, soit. Mais subir un cours d’abdo-fessiers, ça non alors! De toute façon, moi, à part la natation…

      Supprimer
  2. Avec le deuxième exercice, celui à la machine à café, on peut même faire pipi debout sans se mouiller ! Trop schön !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, c'est un exercice très utile pour faire pipi dans les toilettes à la turque des aires d'autoroute... une pierre, deux coups!

      Supprimer
    2. Pecan nutjob23/3/13

      Une des choses que mon épouse déteste en France: les WC à la turque.

      Ok, pour des lieux utilisés par un vaste public et qu'on ne peut constamment nettoyer, c'est probablement plus hygiénique que des cuvettes, et il paraîtrait que la position est préférable physiologiquement pour la défécation, mais... c'est franchement peu pratique, surtout pour une femme !

      Supprimer
    3. Les toilettes à la turque sont une abomination, impossible de ne pas se faire pipi sur les pieds... c'est dans ces moments-là que l'on réalise que le Créateur (Dieu ou le couillon qui a inventé ces toilettes, c'est comme vous le sentez) devait sans doute être du sexe masculin, pfff!

      Supprimer
    4. Pecan nutjob23/3/13

      On m'a décrit un dispositif astucieux (haut d'une grande bouteille d'eau en plastique, coupé en biseau) permettant à une femme d'uriner debout en dirigeant le jet. Mon épouse n'a pas encore essayé.

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.