mercredi 10 avril 2013

La métaphore du tambourin



Carlo Sampietro est un artiste contemporain italien qui vit à New-York. Né en 1975 au bord du lac de Côme, il a fait une brillante carrière dans la publicité en tant que directeur artistique de nombreuses agences, notamment à Londres et à New-York.

Il expose aussi ses propres créations en tant qu'artiste contemporain. Son travail, dans ce domaine,  se concentre sur l'exploration de nos responsabilités sociales et culturelles en tant que citoyens urbains. Il observe le monde qui l'entoure, les ressemblances et les différences entre les sociétés, les cultures, les villes, les idées reçues... Tout cela se traduit, dans son art, par le détournement des objets de la vie urbaine. En révélant le décalage qu'il peut y avoir entre l'usage que l'on fait d'un objet et son potentiel propre, il espère métaphoriquement éveiller la conscience humaine à son propre potentiel... J'aime!

C'est ainsi qu'il détourne les célèbres barrières de police new-yorkaises pour en faire de très belles tables...


Une vielle canalisations d'eau devient canapé...


Un simple plot de circulation se transforme en fauteuil...


Un distributeur de journaux devient un aquarium ou un lave-vaisselle...





Mais pourquoi vous parler de cet artiste ici? Parce que j'aime bien ce qu'il fait et surtout l'esprit dans lequel il le fait. Mais pas seulement, car son oeuvre ne se limite pas aux seuls objets du quotidien urbain. Il s'est aussi intéressé aux fesses... sous leur forme métaphorique, bien évidemment!

En argot brésilien, le tambourin désigne des fesses attractives. En se servant des fesses comme tambourins, l'artiste a voulu montrer que l'on pouvait effacer toute appartenance ethnique ou sexuelle d'un corps, et simplement le définir parfaitement par le son qu'il fait... 

Et si l'on se servait de cette propriété dans nos passeports biométriques? A n'en pas douter, il y aurait foule qui postulerait aux métiers d'officier d'état-civil et de contrôleur des douanes, n'est-ce pas? Peut-être une piste, pour faire baisser le taux de chômage.

Allez, je vous laisse regarder cette magnifique vidéo faite par un artiste pour le moins original...





3 commentaires:

  1. scapin10/4/13

    bis repetita:
    Découverte de cet artiste qui détourne du droit chemin.
    J'aime beaucoup le concept et aussi la réalisation de la vidéo.
    Comme je n'imagine pas que les fesses de ces dames ici présentes produisent des sons aussi différents, alors je me dis que ce sont les percussionnistes qui sont vraiment doués. Car en creusant plus ou moins la paume on obtient des sons du plus aigu au plus grave.
    Bon je vais vérifier ça à la première occasion ...
    Pour une expérience purement acoustique, cela va de soi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bon post un peu culturel!
      J'avais déjà vue la vidéo, mais j'aime le mobilier également. Le monsieur a du goût décidément.

      Supprimer
    2. @Latis: Oui, la vidéo avait déjà été montrée mais personne n'en avait donné l'explication. Je trouvais cela un peu dommage...

      @Scapin: Je n'ose imaginer les heures de répétition qu'il a fallu endurer aux percussionnistes comme aux percussionnées pour obtenir un si beau résultat.
      Il va vous falloir bien du courage si vous voulez vous lancer dans ce domaine de l'art qui n'en est, me semble-t-il, qu'à ses balbutiements.
      PS: juste au cas, si vous aviez besoin d'un instrument...

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.