lundi 26 août 2013

Songe d'un jour d'été


Nous nous promenions à travers champs. Le vent soufflait et faisait claquer les cannes. J’avais peur au début, jusqu'à ce que je comprenne d'où venaient ces sons étranges. Aucun animal sauvage en vue. Tout était désert à des kilomètres à la ronde. 

Tu marchais droit devant, en quête du meilleur point de vue. Je restais derrière toi. 

Je rêvais que tu te retournes. Je voulais voir cette lueur étrange dans ton regard au moment où tu m'aurais ordonné de me déshabiller. Là, de suite. 
J'aurais protesté bien sûr, pour la forme. Mais je me serais empressée de le faire, bien évidemment. 
Tu m'aurais pris pas la taille, courbé sur ton bras et donné la correction dont j'avais tant envie. 
Tu aurais essayé de jouer avec les cannes, j'en suis sûre. Tu aurais cherché une jeune pousse. Tu m'en aurais administré quelques coups bien sentis jusqu'à ce que de fines zébrures se dessinent sur mes fesses. Tu t'en serais délecté, tu aimes tellement ces dessins-là. 
Lorsque l'envie se serait faite trop pressante, tu m'aurais ordonné de t'embrasser. 
Peut-être aurions-nous fais l'amour, ensuite...

Mais ce jour-là ne fût dédié qu'à la photographie.



17 commentaires:

  1. Cuir Flamboyant27/8/13

    Quel plaisir d'avoir trouver votre blog... Et moi qui pensait être habité par un sombre passager me poussant à ses envies pygophiles. Finalement je suis convaincu d’être tout à fait normal. Ici en tout cas ;) Juste une quête de incommensurable de plaisirs et d'adrénaline...
    Je ne doute pas que les occasions de vous faire corriger ne manqueront pas tout au long de ce bel été. Vous avez l'air de savoir y faire chère Amandine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ces gentils mots, Cuir Flamboyant!
      A vous lire, je pense que vous devez être un fidèle lecteur du blog de mon amie Latis...
      En attendant je suis ravie d'apprendre que nous partagions les mêmes fantasmes. C'est vrai que l'on se sent un peu moins seuls, du coup... et cela rassure un peu! :-D

      Supprimer
    2. Cuir Flamboyant29/8/13

      Que nenni chère amie, je n'ai pas la chance de connaitre votre amie Latis. Pour le moment je consacre mes petits moments perdus à dévorer vos précédents billets. Petits moments de lecture très agréables sur mon smartphone, dans mon lit avant de m'endormir ;)

      Supprimer
    3. Il est assez facile d'écrire un blog mais beaucoup plus difficile d'imaginer que des centaines, voire des milliers, d'inconnus lisent les choses les plus intimes que vous avez pu y mettre. Alors savoir qu'un homme, qui plus est nu dans son lit (ok, nu je ne sais pas, mais j'aime bien imaginer ainsi), s'adonne à la lecture de mes divagations et m'emporte peut-être même parfois dans ses rêves... :23:
      Bon, je crois que je vais aller prendre une petite douche, moi!

      Supprimer
    4. Un sombre passager??? Didju... Un passager rouge! C'est le titre du premier post que j'avais écrit. Un de tes lecteurs a la même chose que moi??? C'est dingue ça. Je ne suis plus atteinte de maladie orpheline.
      Ma très chère amie... Happy to see yu again sur la toile!

      Supprimer
    5. Oui, il semble que cette maladie soit contagieuse! Donc pour tous ceux qui en seraient atteints, courrez vite chez Latis!
      Bon, je ne suis pas sûre que vous trouviez le remède miracle, mais au moins la recette pour vivre avec de manière épanouie!
      Bisous ma belle! Je suis heureuse d'être revenue, et surtout de pouvoir de te parler à nouveau! Bon, t'as un paquet de mouchoir j'espère, parce que j'ai plein de gros chagrins...

      Supprimer
    6. Latis29/8/13

      J'ai les mouchoirs.
      Et une maison pour t'accueillir.
      Et l'envie de te voir.

      Supprimer
    7. Super! En fait, pour les mouchoirs, je ne pense pas qu'ils soient nécessaires. J'apporte le champagne et on va faire la fête, ma belle. C'est pas parce que c'est la rentrée qu'il faut se laisser aller! :70:

      Supprimer
    8. Cuir Flamboyant29/8/13

      Je pense que se livrer autant demande effectivement beaucoup de courage..
      C'est assez amusant que vous l'appeliez également comme moi Latis ;) Même si je dois avouer que cette expression me vient d'une série Tv. Je n'ai malheureusement pas pu trouver d'extrait avec les sous titres. Le personnage y décrit son addiction et le bien être qu'elle lui procure lorsqu'il s'y livre !

      https://www.youtube.com/watch?v=toYzUtZdYUk

      Je ne sais pas si vous connaissez mais j'ai toujours trouver que cette expression étais une très belle image "Dark passenger". Comme un parasite bienfaisant..

      Amandine je vais vous décevoir.. Je ne dors qu'en boxer. J’espère que cette douche n'étais pas trop froide en tout cas ;)




      Supprimer
    9. Cuir Flamboyant, il faut absolument que vous lisiez ce post du blog de Latis, vous allez être surpris! Une telle communion de pensée, peut-être êtes vous des âmes sœurs, qui sait?

      Supprimer
    10. Cuir Flamboyant2/9/13

      Eh bien là je suis sur le c** !! Je dois avouer que cette coincidence est assez amusante ! The red passenger.. Troublant .. Merci Amandine d'avoir trouver pour moi cette correspondance entre Latis et moi. Je me demande parfois ou nous retrouvons nous ; Spanker/spankee...? Bien sur forcément dans ce petit jeu que nous aimons. Mais qu'est ce qui nous relis au fond intellectuellement dans ce plaisir infantile si agréable? J'avoue ne pas avoir trouver l'origine du plaisir que j'éprouve à la donner à part le sentiment de domination et confiance que j'ai et que m'accorde la personne sur mes genoux. Sentiment tellement vivifiant...

      Supprimer
    11. J'aime beaucoup votre manière de ressentir ce jeu, Cuir Flamboyant. J'espère un jour rencontrer quelqu'un qui partage ce même sentiment!

      Supprimer
    12. Cuir Flamboyant3/9/13

      Et moi qui pensais que tout les hommes étaient comme moi et ne pouvaient se retenir de claquer à tout va la jolie paire de fesses partageant leurs intimités... C'est pourtant tellement plaisant ce petit sursaut ponctué par ce petit "Aie" ou "Mmm". Et cette moue faussement boudeuse... Un délice de complicité..

      Supprimer
  2. je trouve que tu écris merveilleusement bien Amandine. Je t'envie ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup mais tu n'as rien à m'envier Hermione, tu écris toi même très bien! :-)

      Supprimer
  3. Petite déception, cela arrive de temps en temps. La frustration est parfois difficile à gérer, mais générallement, la séance tant espérée en devient plus appréciable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Petite déception, cela arrive de temps en temps" Mince, mais moi ça m'arrive très souvent ce genre de petites déceptions! Je me demande si je suis tout-à-fait normale, en fait... :-D

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.