vendredi 13 septembre 2013

Négociations salariales


Faut-il coucher pour être bien payé? C'est ce que tend à prouver une très sérieuse étude ayant portée sur 8000 sujets de Sa Majesté. En corrélant niveau de salaire et fréquence des relations sexuelles, il semblerait qu'une tendance nette se dessine et que ceux qui ont au moins 4 rapports par semaine gagnent en moyenne 5%  de salaire supplémentaire!

Pour autant, messieurs, ne vous précipitez pas! L'histoire ne dit pas si une augmentation plus conséquente pourrait être espérée en queutant tout azimut. M'est avis que la fatigue subséquente à une activité débridée doit bien finir par infléchir la tendance...

Mais la fessée dans tout ça? Est-on mieux payée quand on est fessée? Mon étude personnelle (limitée à un seul sujet, donc ultra fiable puisque sa variance est égale à zéro!) semble montrer que les personnes recevant la fessée ne sont pas à plaindre. Mais les fesseurs ne sont malheureusement pas aussi bien traités. Figurez-vous qu'un pauvre bougre, d'une générosité et d'un altruisme sans limites, vient de faire l'objet d'une mise à pied disciplinaire au motif, plus que douteux, qu'à l'issue d'un entretien individuel d'activité et alors qu'il raccompagnait sa subordonnée jusqu'à la porte de son bureau, il se serait permis de lui taper la fesse en lui disant « allez, dépêchez-vous d'aller travailler avant que je vous mette la fessée! ». Mais dans quelle société ce pauvre homme travaillait-il donc pour ce voir si injustement traité? Il est certain que s'il m'arrivait pareille (més)aventure, adieu 35 h et RTT, j'aurais passé ma vie entière au travail dans l'espoir de me faire remarquer par un tel gentleman…

En attendant, si ce genre d’histoires vous amuse, vous pouvez lire ici les quelques décisions de justice ayant été rendues à l'égard de nos pauvres fesseurs et fesseuses au travail. Franchement, il n'y a pas de justice dans ce pays!


2 commentaires:

  1. mon dernier boss me menaçait régulièrement d'une fessée lorsque mes objectifs n'étaient pas atteints. il ne me serait jamais venu à l'idée de porter plainte.
    au contraire, j'aurais bien aimé qu'il me la donne ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Recevoir une fessée au bureau est assurément un fantasme très courant. Mais si ce brave homme te disait cela, c'est que sans doute il était de la partie (les hommes ne lâchent jamais ce genre de remarques au hasard). Alors bien sûr, il n'était pas question d'officier au bureau, cela aurait été réellement trop risqué, pour lui comme pour toi, mais tu aurais pu l'inviter à boire un verre, en sortant... et là, peut-être vous seriez-vous bien amusés! :-)

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.