dimanche 20 octobre 2013

Entre actes



                             Prends ton temps
                             Laisse ta respiration se calmer
                             Laisse la chaleur se diffuser
                             Retiens la passagère clandestine
                             Qui s'est logée en toi, mutine.

                             Attends, rien ne presse
                             Profite de la douceur cet instant
                             Joui de l'innocence de ce moment
                             Garde en toi cette candeur
                             qui t'habillait tout-à-l’heure sans pudeur.

                             Laisse-toi aller
                             Laisse son regard glisser
                             Laisse le désir monter
                             Il est grand et puissant
                             Il faut encore lui résister.

                             Concentre-toi
                             Même si ta peau frémit,
                             Même si l'envie t'envahit
                             Tu seras à nouveau son égale
                             Profite un peu de ta fragilité cristale.

                             Résiste
                             Même si ton cœur s'accélère
                             Même si ton désir se gonfle
                             Même si ton corps se tend déjà vers une toute autre danse.

                             Ne t'inquiète pas
                             Il viendra à toi
                             Il te prendra dans ses bras
                             Reste encore en toi, jusque-là.







14 commentaires:

  1. L'art de laisser du temps aux sensations. ..:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si nous n'en laissions pas, quel gâchis ce serait! Mais dans une société où tout va de plus en plus vite, où nous avons de plus en plus de responsabilités, où tout est de plus en plus normé, il faut parfois se faire violence pour ne pas l'oublier... :-)

      Supprimer
  2. Ah, oui se laisser aller à la découverte, à la sensualité sans rien précipiter.
    Se laisser aller à la volupté. Pas si facile.
    Résister pour mieux s’abandonner. Tu as raison tout vient en son temps :)
    Une bonne leçon que je vais appliquer encore et encore. Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marie Tro! Il n'est pas toujours évident de résister à l'envie, surtout dans ces conditions là. Et pourtant les sensations sont tellement plus fortes quand on prend le temps de les ressentir pleinement. Bien sûr, encore faut-il que le monsieur joue le jeu... :-)

      Supprimer
  3. Aranam20/10/13

    Tsssss, t'as pas honte, ce texte allié à cette photo, vais encore faire des rêves libidineux cette nuit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord, alors je te mets un peu de musique... tes nuits seront encore plus douces, j'espère. Bisous Aranam!

      Supprimer
  4. C'est malin, maintenant j'ai "Laisse-toi aller bébé" du Collectif Métissé (une chanson tube de l'année 2011, voilà, voilà) dans la tête ! :)

    (très beau texte, au passage ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Malicieuse Cigogne!
      Moi j'aurais plutôt vu "Doucement" de Makassy, non?
      Attends, je vais essayer de le mettre dans le billet, si j'arrive à me souvenir de comment on fait... :-)

      Supprimer
    2. Oh t'es trop chouette ! Tu viens de m'ôter le cafard avec cette chanson ! hihi

      Supprimer
    3. Mince, tu as le cafard? Mais il ne faut pas, voyons! Tu es belle, jeune, tu as la vie devant toi... et en plus tu es en vacances! Allons, va y doucemeeent, doucemeeent, ne contrôle plus tes sentiments et tout ira bien, tu verras. :-)
      Doux bisous, ma belle.

      Supprimer
  5. Un peu de poésie dans ce monde de brutes !

    Merci Amandine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu d'amour dans ce monde de brutes... :-)
      Bisous Mike!

      Supprimer
  6. Justement, je vais laisser reposer cette première lecture "à sensations" ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais ne la faites pas trop attendre tout de même. C'est qu'elle a besoin d'amour, de bisous dans son cou, de mains douces sur son torse, de dessus et de dessous...
      Ravie de vous voir ici Philo! :-)

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.