mardi 1 octobre 2013

Haute tension



Je jour de leur première rencontre est enfin arrivé. 

Ses directives sont très claires. Il arrivera à 19 h précises. Elle doit l'attendre, yeux bandés et mains sur la tête. Il le lui a expliqué. Il tient à ce que la première image qu’elle lui offre soit celle de la repentance.

Elle, si rebelle d'ordinaire, n’a rien répondu. Elle n'arrivait pas à se décider. Allait-elle lui obéir ou pas? Tout dépendra du moment. De l'envie du moment...  

Mais ce moment-là est venu, justement. Ou presque. Elle a fait le ménage en grand. Tout est rangé, tout est nettoyé. Son ardoise le sera-telle? Cette pensée l'amuse. Non, elle veut juste que tout soit parfait dans ses moindres détails, c'est tout.

18 h, il faut qu’elle se prépare... prendre une douche, vérifier la moindre parcelle de son corps… tout doit être parfait, du moins au mieux.

18 h 45,  que porter? Elle n’a aucune directive sur sa tenue vestimentaire. Elle lui a pourtant posé la question. Les hommes ont souvent leurs préférences, notamment en matière de lingerie. Mais pas lui. Il est étrange, vraiment.  Pour ce soir-là, cela n’a aucune importance. Dans l’incertitude, elle choisit une tenue très sage, blanche. Le blanc pour effacer ses fautes? Cette idée la trouble, incontestablement...

Un bandeau. Il lui faut un bandeau ! Elle essaie de nouer un foulard, mais celui-ci retombe presque aussitôt. Il ne peut tenir sur ses cheveux fraîchement lissés. Dépitée, elle prend un bandeau, de ceux que l’on donne sur les longs courriers. Noir, le bandeau, bien sûr!

19 h, panique. Elle cours dans  le salon. Deux lumières avancent  lentement vers la maison. Il faut qu’elle se mette en position et porte le bandeau. Il ne faut pas qu’elle le voit surtout! Mais elle reste là, hypnotisée par les phares. Il fait nuit, elle ne peut le percevoir. Les lumières le protègent.

19 h 02, les lumières s'éteignent. Elle se ressaisit. Son cœur bat trop fort, il lui fait presque mal. Ou est-ce sa poitrine qui s'est resserrée? Elle rejoint son lieu de pénitence, se dépêche d’enfiler le bandeau et entremêle ses doigts derrière sa tête. Sa respiration s’est accélérée. Son ventre lui fait mal. Elle a peur. C’est ridicule, elle l'a tant désirée, ce moment…

19 h 03, la porte s’ouvre. Un courant d’air frais vient de lui balayer le dos. Ou est-ce toujours l’effet de sa peur? Son corps est parcouru de frissons. Elle le veut prêt d'elle. Elle veut l'entendre. Elle veut qu'il la touche. Elle le veut, juste. 

19 h 05, elle n'entend que lui. Elle n'attend que lui. Mais pourquoi ne vient-il pas? 

19 h 06, une main se pose sur son épaule, balaie ses cheveux. Une voix chuchote à son oreille
« Heureux de faire enfin ta connaissance, A... »



19 commentaires:

  1. Prise de contact.... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus la résistance est faible, plus l'intensité est grande... :-)

      Supprimer
    2. ou bien plus la résistance est forte, plus la tension est forte

      ou bien... enfin, on peut le faire dans tous les sens, et même sans un sens!

      Bon, je vais peut-être aller me coucher, moi...

      Supprimer
    3. Huhuuuuu, Madame est une scientifique... ;-)
      Le bandeau comme un révélateur... en aveuglant, il donne à voir... :)

      Supprimer
    4. Ingénieuse, je suis, mais de l'Ohm je subis la loi... Tout cela a-t-il un sens?
      :-D

      Supprimer
    5. Et si en plus il fallait choisir entre le sens conventionnel et le sens réel ?

      Supprimer
    6. Oh non, Paul, ce n'est jamais le sens conventionnel, jamais, jamais... ;-)

      Supprimer
  2. Bien vu le déroulement, j'aime !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment épuisante... l'attente, j'entends. :-)

      Supprimer
  3. Sophie3/10/13

    Un fantasme féminin assez répandu il me semble et fort bien illustré ici Amandine : le délicieux frisson de peur et d'excitation à se livrer en aveugle à un inconnu.

    A vous lire, je me disais que de tous mes fantasmes, celui-ci ne serait jamais réalisé, le bon sens m'en empêchant.

    Et pourtant, selon les circonstances ... choisir entre le bon sens ou l'ivresse des sens ... doit y avoir moyen de concilier les deux, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En vérité, le sentiment ressenti ici n’est pas vraiment celui provoqué par la peur de se livrer en aveugle à un inconnu (je pense sincèrement que jamais je ne ferai cela).
      Pour moi, première rencontre ne veux en aucun cas dire rencontre avec un inconnu. Pour que l’envie naisse d’une rencontre, il faut déjà avoir le sentiment de bien connaitre la personne, avoir discuté des heures et des heures au téléphone, en tchat, etc… Il faut être séduit par la personnalité de son partenaire et cela se construit petit-à-petit, au fil des discussions.
      Le moment venu, donc, l’envie et l’excitation de le voir enfin, en chair et en os, viennent se mêler à la peur de la punition qui sera donnée. Cela crée un sentiment extrêmement intense. Mais si en plus on déstabilise l’équilibre de nos sens par la pose d’un bandeau, ce sentiment devient carrément explosif… :-)

      Supprimer
  4. Non mais ça va pas de nous foutre les ch'tons comme ça ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben ça va, je raconterai pas la suite, alors... :-D

      Supprimer
  5. Asterias5/11/13

    La fessée, je n'ai encore jamais essayé, mais recevoir un inconnu en pleine nuit, et l'attendre nue dans le noir, ça oui ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors vous avez dû ressentir les mêmes appréhensions, la même tension, je pense... :-D

      Supprimer
  6. Desdémone5/11/13

    Asterias, je vous sens sur la pente savonneuse qui mène au passage à l'acte. Auriez-vous en ce moment, une possibilité de réaliser de façon satisfaisante ce fantasme de la fessée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Asterias5/11/13

      Celui qui je pense pourrait me donner envie de passer à l'acte est malheureusement à des milliers de kilomètres de moi en ce moment, et pour plusieurs mois encore, mais je saurais attendre ;-)
      Pour le moment je continue de fantasmer en lisant les délicieux récits d'Amandine !

      Supprimer
    2. Desdémone5/11/13

      Tout le meilleur reste à venir, croyez-en mon expérience, plus on fantasme longtemps, plus on goûte à sa réalisation.
      Votre partenaire éventuel connaît votre désir ?

      Supprimer
    3. Asterias5/11/13

      Disons que cette idée vient de lui... mais je lui ai d'abord dit non... ;-)

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.