samedi 9 novembre 2013

Le drame du Sofitel

Robert avait toujours voulu fesser. Il en rêvait depuis plus de trente ans mais n'avait jamais osé passer à l'acte. Marié à une épouse qu'il estimait conformiste, il n'avait jamais considéré l'éventualité de partager avec elle ce fantasme qui venait pourtant le hanter chaque nuit. Il avait bien trop peur de sa réaction et il ne voulait pas la perdre. Il l'aimait profondément, même s'ils ne partageaient pas ensemble cette fantaisie.

Mais un jour, n'y tenant plus, il décida de s'inscrire sur un site de rencontre spécialisé. C'est comme cela qu'il fit la connaissance de Miss A. qui adorait être fessée. Il l'aborda timidement mais elle ne sembla pas prendre ombrage du peu d'expérience qu'il avait à lui offrir. Rendez-vous fût donc pris quelques semaines plus tard dans une belle suite qu'il avait réservée en secret. 

Il y arriva en avance, fébrile d'assouvir enfin ce fantasme qui l'étourdissait depuis tant d'année. Il repensa au scénario qu'ils avaient mis au point et vérifia qu'il n'avait oublié aucun instrument. Il était ravi du choix de l'hôtel. Tout y était parfait. Il y avait mêmes de jolies roses posées sur le guéridon en acajou. Il se dit qu'il devrait lui en offrir une, lorsque que les fesses de la demoiselle auraient été coloriées de la même couleur grenat que ces délicats pétales. 

Miss A. arriva juste à l'heure. Quand elle frappa à la porte de la chambre, Robert sentit son cœur s'emballer mais essaya de faire bonne figure et se précipita pour lui ouvrir. Elle était belle comme un cœur et il crut défaillir à nouveau. Mais il réussit à se ressaisir et lui demanda, le plus sévèrement qu'il put, si elle se souvenait de la raison pour laquelle elle avait été convoquée ici même.

« Oui » lui répondit-elle timidement. « Pour être punie… ».

« Très bien, dans ce cas prenez place comme nous en avons convenu. »

Ils avaient décidé qu'elle devrait se déculotter elle-même devant lui, puis qu'elle recevrait une sévère fessée couchée sur ses genoux. 

Mais lorsque Miss A. eu retiré le dernier voile qui protégeait sa pudeur, Robert craqua. Lui qui avait tant attendu ce moment, ne put supporter l'immense charge émotionnelle qui venait de l'engloutir.


Depuis, la direction du Sofitel de New York a interdit l'accès de sa suite 2806 à tout ressortissant de nationalité française. Certains parlent d'une malédiction, d'autres de fatalité. Mais moi, je pense qu'ils en ont juste ras la casquette de ces frenchies !

18 commentaires:

  1. PTDR ! DSK, lâââââche ces fesses ! Lâche-les, j'te dis !

    Trop drôle ce texte ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse qu'il t'ait plu! Cela m'a amusé de l'écrire. :-)

      Supprimer
  2. Desdemone9/11/13

    J'ai bien ri ! C'est vraiment bien amené, et puis, l'image est tordante.

    Pauvre gars qui a une épouse trop sage, comme je le comprends !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en voyant cette image que l'idée du texte m'est venue. Je la trouvais marrante. Mais il y a tellement de gens qui aiment sincèrement leur conjoint(e) sans pouvoir partager avec elle/lui leurs fantasmes... Ce doit être terrible à vivre et bien sûr, loin de moi l'envie de me moquer de cela. :-)

      Supprimer
    2. On sent bien justement que tu ne te moques pas. tu nous le rend très attachant cet homme. En tout cas moi je ne le trouve pas ridicule du tout.
      C'est peut être un nouveau concept qui remplacera la fessée...
      la fesse mouchoir!

      Supprimer
    3. Il parait que la fessée sur fesses mouillées, c'est encore plus intense ! :-)

      Supprimer
  3. Desdemone9/11/13

    Il n'y a pas de quoi pleurer non plus. Etant moi-même dans ce cas là, votre introduction m'a faite sourire.

    Je suis moi-même mariée à un gentleman qui est extrémement correct, ne dit pas de gros mots et est d'une rigueur morale exemplaire. C'est une grande force pour moi de partager ma vie avec lui et je l'aime et l'estime énormément.

    Malheureusement il n'est pas attiré par le sexe qu'il juge avilissant et vulgaire. Les quelques rapports que nous avions au début de notre mariage se sont vite espacés et certaines pratiques sont impossibles avec lui. Nous nous caressons modérément puis nous unissons à la missionnaire la nuit toutes lumières éteintes. Là il est attentionné et "tient" longtemps afin que j'ai du plaisir, et j'en ai sincèrement... Mais, pour moi ce n'est pas suffisant. J'ai de l'imagination, j'ai envie de pipes, de léchouilles, la zone annale et les fesses en général sont chez moi une zone fortement érogène que j'aime à solliciter.

    D'ailleurs j'accepte toute idée / Conseil afin de lui faire découvrir et accepter des plaisirs nouveaux, pas le gode ceinture hein ? :)
    Mais des choses qui peuvent paraître simples chez tout le monde et sont inexistante chez nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pecan nutjob10/11/13

      Chère Desdémone, que se passerait-il si après une série de baisers sur son corps, vous commenciez à le sucer? Il refuserait, vous repousserait?

      Supprimer
    2. C'est difficile de donner des conseils quand on ne connait pas la personne. Avez-vous déjà tenté de lui parler de votre attirance pour le monde de la fessée? Peut-être pourriez-vous lui montrer des photos particulièrement romantiques sur ce sujet et lui avouer que cela vous trouble et que vous aimeriez bien essayer.

      Supprimer
    3. Desdemone11/11/13

      @ Pecan : les quelques fois où je m'y suis risquée, il m'a arrêté tout de suite. Il me dit : "c'est sale" ou "tu n'es pas une prostituée".

      @ Amandine : il faudrait pour cela, surmonter deux difficultés : lui avouer que je regarde des photos érotiques ce qui lui déplairait au plus haut point (je suis bien sûre qu'il n'en regarde jamais) et évoquer quelque chose qui sera perçu comme déviant. Je crois que sa réaction serait plutôt de partir en croisade pour me laver de toutes ces pensées qui polluent mon esprit. :))

      Supprimer
    4. Pecan nutjob11/11/13

      Le "c'est sale" je connais parce que mon épouse était un peu traumatisée de l'hygiène et était embarrassée si j'essayais un cunnilingus (problème soigné depuis, je vous rassure).

      Peut-être devriez vous dire à votre mari que c'est à vous de juger si c'est sale ou non et non à lui, et que si c'est vraiment sale il n'y a pas de raison qu'il vous la mette dans le sexe non plus?

      Ou faire comme j'ai fait à ma compagne: lui laver le sexe?

      Quant à la prostituée, vous pouvez lui dire que vous lui faites ça parce que vous l'aimez et que vous avez envie d'essayer, pas parce qu'il vous paye.

      Supprimer
  4. morte de rire. j'avais passé une mauvaise journée, rien qu'à lire ton post tu as égayé ma soirée! merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie de t'avoir fait un peu rire en cette mauvaise journée, Hermione ! :-D

      Supprimer
  5. Si je comprends bien, aux States on peut rencontrer pas mal de monde sauf Itel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux rencontrer Itel, je te conseille le mini rose... :-D

      Supprimer
  6. Riiires, j'ai aussi adorééé Amandine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie que les malheurs de ce pauvre Robert t'aient amusés, Elle! :-D

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.