jeudi 30 janvier 2014

Un merveilleux réveil


Comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, ici ou ailleurs, j'adore être réveillée par une fessée! Il y a des plaisirs qui illuminent votre journée... Celui-là est vraiment le meilleur!

Je ne l'ai pas souvent expérimenté, cependant. Seul mon dernier partenaire s'y est aventuré… et il maîtrisait merveilleusement bien l'affaire (s’il lit cela, j’espère au moins qu’il sourit). Etre réveillée par une main qui commence doucement à caresser mes fesses… puis à les claquer, tout doucement puis de plus en plus fort, parfois même en utilisant des instruments comme le martinet ou la ceinture… jusqu'à me mener à l’orgasme! C’était à chaque fois un instant magique. Les seules fois, d'ailleurs, où le seul fait de recevoir une fessée arrivait à me mener à l'orgasme. Sans doute parce que j’étais encore à moitié endormie et donc sans aucune barrière. Un lâcher-prise déjà acquis, en quelque sorte.

Mais aujourd'hui un ami lecteur me faisait remarquer que réveiller sa compagne pour lui donner une fessée pouvait être assimilé à une agression … parce que quand on dort, on ne peut pas être considérée comme consentante. Vous trouverez l'article ici. Bon d’accord, l'article ne traitait pas vraiment de la fessée. Mais reconnaissez que dans le sexe comme dans la fessée, le but recherché est le même.

Si je ne doute pas que la sexomie soit un véritable cauchemar pour celles qui en sont victimes, la fessomie ne serait pas un problème pour moi! Non, non, non... 

Bon allez, j’arrête de dire des bêtises!

Donc pour celles qui, comme moi, adorent se réveiller avec un orgasme, mais dont les compagnons ne veulent pas se retrouver accusés d’abus, j’ai la solution! Remarquez, cela marche aussi pour celles qui n’ont pas de partenaire, ou qui vivent avec des VRP, ou avec des chauffeurs routiers, ou avec des patrons d’entreprise toujours en vadrouille…



Qu’es aquò ? Un petit vibrateur qui se programme à l’heure dite, que l’on insère dans sa culotte, qui vient se positionner tout contre le clitoris… et qui nous réveille à la grâce d’un orgasme! Magnifique, non ? 

Il parait que ce merveilleux objet faisait partie des 10 objets les plus offerts lors de la dernière Saint-Valentin en Grande-Bretagne… Est-ce à dire que les anglais sont plus soucieux du bien-être de leur compagne? Ou qu'ils n'ont pas envie de se charger eux-mêmes du travail? Non, non! Si cet objet est si populaire en Grande-Bretagne, c'est tout simplement que là-bas, les hommes n'interdisent pas à leur compagne de garder leur culotte quand elles vont au lit!

Ben oui, sinon comment le faire tenir en place, ce bougre d'objet?


38 commentaires:

  1. J'ai bien fait de passer te lire ! .
    Même si je préfère les réveils flamboyants , de ceux qui rougissent les chairs et l'esprit , voilà presque une raison de dormir en culotte :)
    Coincés les Anglais mais futés ..sourire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non, ils ne sont pas coincés les anglais! Lis ce texte...
      Au passage, le meilleur amant qu'il m'ait été donné de rencontrer était anglais. :-)

      Supprimer
    2. Sniff ..je suis Italienne :), si je maîtrise le Français, décoder l'Anglais reste difficile ^^,et les sites de traduction sur le net n'offrent pas un compte rendu révélateur .
      Toutefois je te crois sur parole ..:)

      Supprimer
    3. Alors j'essaierai de les traduire en français (malheureusement je ne parle pas italien) :-)

      Supprimer
  2. Pecan nutjob30/1/14

    Mon épouse se couchait effectivement avec une culotte sous le pyjama mais je l'ai vite convaincue de s'en passer et même de se passer de "bas"...

    Nous n'avons jamais trop pratiqué la fessée au réveil, c'est plutôt au coucher ("une fessée et au lit"). Par contre, le réveil coquin, dans les deux sens, oui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, vous aussi, vous interdisez au lit le port de la culotte à votre compagne!
      C'est un truc purement français? Je ne sais pas trop, en fait... :-D

      Supprimer
    2. Pecan nutjob1/2/14

      Interdire est un bien grand mot. Elle y trouve aussi son compte. Ça ne vous arrive pas de vous réchauffer les fesses contre votre homme, ou d'avoir envie de caresses à cet endroit le soir?

      Pour tout vous dire, ce qui coinçait jadis c'était parfois le port de protections, mais avec des tampons le problème ne se pose plus. ;-)
      (À ce propos, ça ne vous a jamais posé de problème de vous faire déculotter alors que vous étiez indisposée?)

      Supprimer
    3. Etre fessée quand j'ai mes règles? J'ignore si cela m'est déjà arrivé. L'immense majorité des fessées que j'ai reçues étaient des fessées érotiques, dans la simple recherche de plaisir et d'émotions. Alors jouer quand j'ai mes règles, en ayant mal au ventre et/ou à la tête, je ne pense pas que ce soit le plus approprié... Mais effectivement, avec un tampon (et une petite serviette sur les genoux du Monsieur), on peut jouer ces jours-là sans trop de problèmes.
      Pour en revenir à l'interdiction du port de la culotte au lit, en fait je m'amuse en écrivant cela. On peut très bien garder sa culotte et décider de l'enlever dans le lit, pour laisser place à des caresses ou plus. Mais j'avais un compagnon qui ne voulait pas que je garde ma culotte quand j'allais me coucher et à chaque fois, la première chose qu'il faisait quand il gagnait le lit, était de vérifier ce que je portais. Et quand j'avais gardé ma culotte, il prenait sa grosse voix et me disait "C'est quoi, ça?", et vite, vite, je l'enlevais et la jetais hors du lit, comme si j'avais peur qu'il me donne une fessée pour cette bêtise. Cela le faisait rire et j'adorais l'entendre rire ainsi... :-)

      Supprimer
    4. Pecan nutjob1/2/14

      Si cela peut vous rassurer, je ne suis pas non plus censé aller au lit avec un slip. Un pyjama, s'il fait froid, oui, parce qu'on peut le baisser facilement...

      Supprimer
    5. Pecan nutjob2/2/14

      Pour l'amour pendant les règles: j'ai eu jadis une petite amie pour qui c'était impensable. Pour mon épouse, c'est curieux. Soit, comme vous dites, elle a mal et ce n'est pas l'ambiance. Soit elle peut être vraiment entreprenante.

      Supprimer
  3. jacobi30/1/14

    toujours aussi class les anglais
    dormir avec une pelle à tarte dans la culotte ;-)
    so british !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ne n'est pas faux! :-D
      Mais du coup, ça peut lui donner une seconde vie à cet objet, si jamais son usage premier ne s'avérait pas efficace.
      "Chérie, tu as deux minutes pour servir le gâteau, sinon... "
      :-)

      Supprimer
    2. jacobi31/1/14

      je suis bluffé : inventer des sextoys Bluetooth pour en faire des ustensiles de cuisine .. je vais pouvoir jeter ma cuillère en bois ( hum quoique !!!)

      Supprimer
    3. Un instrument de service plutôt que de cuisine... Vous connaissez le goût des femmes soumises pour le service, n'est-ce pas? :-D

      Mais jetez vite cette maudite cuillère en bois! Cela fait vraiment trop mal, et en plus cela ne laisse que de vilains bleus...

      Supprimer
    4. jacobi31/1/14

      si j'osais je dirais que je connais aussi le gout des femmes pour les instruments de cuisine aussi ;-))
      ça fait mal ? tout dépend comment on s'en sert ;-)))

      Supprimer
    5. C'est vrai, vous arrivez à donner une fessée avec une cuillère en bois sans couvrir les fesses de votre compagne de bleus? Vous êtes un virtuose de la cuillère, alors... un vrai chef! :-)

      Supprimer
    6. Pecan nutjob1/2/14

      J'ai déjà peur d'en faire avec une brosse à cheveux, qui a pourtant moins de bras de levier! En revanche, on peut très bien utiliser une spatule légère...

      Supprimer
    7. Mais une spatule légère procure-t-elle réellement des sensations ? Je n'ai jamais essayé. Mais comme vous, je préfère de loin l'usage de la brosse à celui de la cuillère en bois. La brosse peut laisser des bleus, mais si on ne frappe pas trop fort, ça va. La cuillère, elle, est beaucoup plus versatile...

      Supprimer
    8. Alors là je m'insurge. Je n'ai jamais fait un seul bleu avec la cuillère en bois. Pourtant, j'en utilise depuis mes débuts de fesseuse! Ok c'est pas la même parce que j'ai dû en péter une demi douzaine, n'empêche: pas de bleus!
      Constance

      Supprimer
    9. Alors tu es une virtuose de la cuillère, Constance!
      Mais dis-moi, l'as-tu utilisée uniquement sur des fesses d'hommes? Peut-être que c'est parce qu'ils ont les fesses beaucoup plus musclées que nous qu'ils ne font pas d'hématomes? Parce que sans rire, ne pas faire de bleus, d'autant plus si on arrive à en casser la cuillère, c'est quand même dingue... une histoire de muscles, je ne vois que ça! :-D

      Supprimer
    10. Pecan nutjob2/2/14

      Chère Amandine,

      Pour nous la fessée doit certes être un peu douloureuse (plus ou moins suivant son intention: punition? stimulation érotique? entre les deux?) mais pas trop. Ce qui compte tout autant, c'est l'attitude, la position de "vilain garçon" ou de "vilaine fille"... d'où notre goût pour la position sur les genoux, où il m'est difficile de ne pas me sentir comme le jeune Rousseau avec Mlle Lambercier, et pour les instruments "familiaux".

      Au final, j'aime beaucoup voir, quand elle le mérite, le rouge venir au derrière de mon épouse, mais je n'aime pas les traces marquées et les bleus (oui, j'aime bien le rouge assez uniforme). Donc une spatule légère ou autre instrument similaire, ça marche (mais ça casse parfois). La raquette de ping-pong marche aussi (large surface et peu de bras de levier).

      Constance, je suis admiratif!

      Supprimer
  4. Un petit coq intime qui au lieur de coqueriquer sur sa clôture vous réveille en douceur ? Bonne idée. Et ensuite ? comment réveillez vous Monsieur ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A vrai dire, si Monsieur dort à côté de moi, je me vois mal enfiler cet objet dans ma culotte... culotte qui d'ailleurs, selon l'axiome du couple, n'a pas sa place dans le lit ! :-)

      Supprimer
  5. Pecan nutjob2/2/14

    À propos du sexe au réveil: il ne me semble pas que nous ayons donné dans le réveil par le sexe. Comme le rappelle l'article que vous citez, cela poserait un problème de consentement, et puis ce n'est pas agréable d'être réveillé en plein sommeil.

    En revanche, le sexe lorsque l'on émerge à peine et que le partenaire est plus éveillé, oui. ;-) C'est le "réveil coquin". C'est une des raisons du "sans culotte".

    À y réfléchir, je n'aurais pas d'opposition au réveil-fessée, mais c'est que d'habitude nous avons besoin d'une raison, d'un prétexte (taquinerie, nervosité...). La fessée le matin, ce serait donc quelque chose comme une fessée promise la veille, style "je te donnerai la seconde partie demain matin pour que tu t'en rappelles pendant la journée".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fessée réveil est une fessée purement érotique, elle n'a à priori pas besoin de raison. Au départ, vous commencez à caresser tout doucement les fesses de votre femme (d'où l'utilité qu'elle ne porte pas de culotte) pour qu'elle se réveille tout en douceur, puis dès que vous percevez quelques mouvements qui vous indiquent qu'elle ne dort plus vraiment (en général les fesses se mettent à bouger imperceptiblement...) vous commencez les claques. Toutes douces au départ, puis allant crescendo... jusqu'à éventuellement terminer avec un instrument. Mais quoiqu'il en soit, votre femme devrait, elle, toujours terminer en feu d'artifice... car comme je l'ai expliqué, le lâcher-prise est acquis dès le début de la fessée, les sensations ressenties sont donc extrêmement puissantes.
      Ensuite, vous ferez délicieusement l'amour ... et vous vous rendormirez très facilement, croyez-moi! :-)

      Supprimer
    2. Pecan nutjob2/2/14

      Puisque nous en sommes à parler technique: si le matin madame, émergeant de son sommeil, ne dort plus vraiment et tend les fesses, c'est le signal pour moi de me plaquer contre celles-ci. Normalement, l'érection vient vite, puis des mouvements de part et d'autre. Car c'est selon elle une façon excellente de passer du semi-endormissement au réveil que d'avoir la verge qui la frotte des fesses au clitoris. ;-)

      Supprimer
  6. Pecan nutjob2/2/14

    J'ai une question pour les dames ici, à propos des vibrateurs: qu'en pensez-vous? Des conseils?

    Madame mon épouse est, s'agissant du "devant", très conservatrice devant tout ce qui est artificiel. Pour son clitoris, jamais d'ustensile, tout doit être fait, non pas au doigt et à l'oeil, mais au doigt et à la langue. Pour pratiquer la pénétration en mon absence, elle a un godemichet, mais non vibrant (je le lui avais proposé mais sa réponse est que moi je ne vibre pas non plus). Le seul appareil vibrant qu'elle utilise est un plug..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La question est-elle comment initier votre épouse au plaisir du vibromasseur vaginal?
      Et bien, si c'est l'idée de se donner seule du plaisir qui la rebute, pourquoi ne pas commencer par le We-Vibe 3? C'est un petit vibromasseur dont un bout vient se loger dans le vagin tandis que l'autre bout enlace le clitoris, mais qui est suffisamment petit pour permettre la pénétration par Monsieur. Du coup, Chacun profite des vibrations...
      (Mais il faut bien reconnaître que la première pénétration n'est pas évidente quand l'objet est en place, il faut avoir un peu "le coup").

      L'objet est vendu avec une télécommande, qui permet de changer l'intensité des vibrations... et qui vous permettra de jouer en tous lieux et en toutes circonstances. Madame devrait aimer les vibrations, j'en suis certaine... :-)

      Supprimer
    2. Pecan nutjob2/2/14

      Je le note...

      Mon épouse n'est pas spécialement gênée par le fait de "se donner seule du plaisir", mais ne le fait qu'en mon absence ou si je suis vraiment trop fatigué pour le lui prodiguer. Sinon, c'est mon job. ;-) D'où aussi le gode comme "substitut marital".

      Ça fait quoi de particulier, les vibrations dans le vagin? Ou encore sur le clitoris?

      Supprimer
    3. Le We-Vibe est indubitablement pour jouer à deux. Si c'est pour se donner seule du plaisir, un vibromasseur traditionnel est sans doute mieux adapté.
      Quant aux sensations procurées, difficile à décrire, le mieux serait qu'elle essaie.
      Si vous ne savez lequel choisir, il existe sur le net des tas de sites et blogs dédiés à ces objets et qui sauront vous donner des conseils éclairés. Il vous suffit juste de faire une petite recherche google. :-)

      Supprimer
    4. Desdémone2/2/14

      Il faut dire aussi que la vibration n'est pas forcément agréable. Pour ma part, je suis assez chatouilleuse et la vibration ne me procure du plaisir que si l'objet est fermement appuyé, sinon j'ai une sensation de chatouilli qui me fait fuir or je trouve que tous ces godemiché son très durs même lorsqu'ils sont réputés latex ou "skin touch" et je les trouve blessants.

      Pour ce qui est des chatouillis, je me sers également d'une brosse à dents manuelle car la brosse à dent électrique me fait vibrer le nez et me provoque ces chatouilles qui m'empêchent de me livrer sereinement à cette tâche.

      Supprimer
  7. Pecan nutjob3/2/14

    "Bougre d'objet"... un bougre, c'est un sodomite! Donc un "bougre d'objet" ce devrait être un plug ou un gode! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est bien évidemment pas dans ce sens là que j'ai utilisé ce mot. :-)

      Supprimer
  8. Panique16/3/14

    La culotte pour coucher ensemble? Ah, non, jamais j'y consentirais. Au début de notre relation, lorsqu' elle a osé, elle a été tout de suite déculottée et sévèrement fessée.; par la suite elle est sage et vient au lit nue ou bien en nuisette très courte et fendue.
    Bon, sauf quand nous sommes en voyage sur terres glacées, alors on se résigne tous deux aux pyjamas épais xD
    D'ailleurs les trucs électroniques ne nous emballent pas trop, encore moins ceux qui se déclenchent de façon autonome xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Garder sa culotte pour aller se coucher? Mais c'est tellement bon quand elle nous est retirée d'un coup sec et qu'une volée de claques s'abattent pour nous rappeler que certaines règles ne doivent pas être transgressées! Jamais je ne me prive d'essayer de la garder (sauf si je n'ai vraiment pas envie de fessée ce jour là) et jamais je ne la garde bien longtemps... :-D

      Supprimer
  9. Panique18/3/14

    Côté stratégie, on te comprend bien. Mais revenant au fond de la question... est-ce que tu ne trouves pas genante la culotte pour dormir? Ou encore le string? xDD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La culotte est-elle gênante pour dormir? Si je dors toute seule, alors non, elle ne me gêne pas. Si je ne suis pas seule, tout dépend de mon partenaire. S'il n'est pas spankophile, il vaut mieux ne pas en mettre car le contact "peau à peau" est infiniment plus agréable. S'il est un spanker en revanche, j'adore le taquiner en la gardant et en espérant qu'il me l'enlève (ou m'ordonne de l'enlever) très vite... :-)

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.