vendredi 16 mai 2014

Gangsters et Gazelles

Gaffe :  parole ou acte qui tombe toujours très mal. La catiMini ne peut malheureusement y être d'aucun secours mais une Galipette, qui sait? Avec un joli derrière Grenat, sans aucun doute... 



Gaffeur : amant percutant, très apprécié des spankees, quoi qu'un peu déboussolant à la longue.

Gâchis : homme préférant tapoter les genoux de sa bien-aimée, plutôt que son joli petit derrière. Une réaction brûlante s'observe généralement très rapidement.



Gamine : spankee pensant pouvoir s'en tirer avec un bisou (et un tout petit peu d'escampette).


Gageure : action qui semblerait à priori impossible, sauf pour une spankee sur-entraînée. Apprendre à son bien-aimé que l'on a embouti sa voiture, sans se prendre une grosse fessée? Facile, il suffit de lui dire que l'on a eu tellement peur de mourir et de plus jamais avoir l'occasion de lui dire à quel point on l'aime !


Girouette : spanker auprès de qui l'on vient de réaliser une véritable gageure et qui réalise soudainement qu'il s'est peut-être fait un tout petit peu rouler dans la farine... File dans la chambre ! Allez !  (Grâce à Isabelle, vous pouvez entendre la version originale en cliquant ici!)



Et pour finir, un tableau d'Adrian Gottlieb, que j'aime tout particulièrement parce qu'on peut y laisser s'envoler notre imagination.

 

Gabriel a eu la superbe idée que nous définissions chacun de notre côté, spanker et spankee, le plus merveilleux des mots : genoux ! Voici donc le résultat de ce petit défi...

Genoux (vu du spanker) : établi de l'artisan ébéniste, sur lequel chaque jour il remet l'ouvrage, lui offrant un point de vue parfait sur la partie de son œuvre nécessitant d'être corrigée avec la plus grande application pour atteindre la perfection, perfection qu'il sait d'avance n'être qu'éphémère.

Genoux (vu de la spankee) : Lieu de délices et de perfection, hautement convoité par la spankee qui sera prête à toutes les audaces pour y pénétrer. Tel le jardin d'Eden, cet endroit représente la destination finale où elle recevra tout l'amour de son bien-aimé, même si, curieusement, cela n'est pas toujours en récompense de ses bons comportements. Ce paradis semble pourvu de pouvoirs magiques. Beaucoup rapportent qu'il adoucit les cœurs et rallume les flammes.

30 commentaires:

  1. Petite leçon de courtoisie (...à mon étoile...) :

    DéGouté de la Grivoise Grossiereté de son éGérie un soir de Gala, GABRIEL la Gronda Gravement et la fit Grimper dans son Grenier Grisatre. Ne Goutant Guère ses loGorrhées, il Garrota la GiGotante GeiGnarde au Gibet, et en Généralissime Guerrier, il aGGripa la Garce Graveuleuse pour Généreusement Graver à Grandes Gifles le Grain de peau Glabre de ses Globes déjà Granité de rouGe.

    Sans un Gramme de Gêne, la vulGaire ainsi liGotée se Grouilla de Grimacer, Grimant le reGret dans un reGard de Gamine pour Grapiller quelques seCondes.
    EnerGie Gaspillée, les minutes s'éGrainent.

    -"Grâce, Grâce !!" Gémit-elle, enfin éléGante, dans l'aGonie d'un orGasme.

    Gargantuesque Gourmand, GABRIEL Grignotta alors Goulument le Galbe Grenat de sa Gracieuse éGérie et, Galant Gentilhomme, y fit Gentement Glisser de Givrés Glaçons pour Guérir son chaGrin. Effet Garanti!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous venez, encore une fois, d'accomplir un Génialissime exploit, Gabriel !!!
      Votre costume de Gangster vous va comme un Gant... Mais pauvre Gazelle, tout de même, finir au Grenier un soir de Gala? Pour connaître la félicité d'un Gigantesque orGasme, que ne ferait-on pas ! :-D

      Supprimer
    2. Peter Pan17/5/14

      Bonjour à Vous !

      Je m'incline devant tant de romantisme !
      Et je me retire sur sur la pointe des pieds,
      Pour ne pas déranger une telle entreprise
      Aussi bien commencée
      Gare à la Gaffe
      Murmure La Belle tourmentée
      Alors elle s'exclaffe :
      Grâce, mon Maitre
      où je vais succomber !

      Petite ode à la Belle Endormie Peter Pan

      Supprimer
    3. Un bien joli poème à la Belle Egerie dont Gigotent avec Gourmandise les deux petits Globes couleur Griotte. Merci Peter Pan! :-)

      Supprimer
  2. Chère Amandine,

    Il semblerait que nous ayons tous oublié d'évoquer ce lieu indissociable du monde de la fessée : les Genoux.

    Que diriez vous de tenter une définition "vue de la spankee" que nous pourrions mettre en association avec une définition "vue du spanker" que je gage de vous envoyer dans la journée ?

    Partante ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, mais c'est vrai qu j'ai complètement oublié genoux ! :-D
      Je suis partante, bien sûr, j'adore cette idée !!!
      Par contre je dois m'absenter cet après-midi, donc il ne faudra pas attendre ma définition avant ce soir.... :-)
      Merci en tout cas pour ce petit jeu qui me ravie ! :10:

      Supprimer
    2. Génial !

      Bien sûr, faites avec vos impératifs.
      Et puis de toute façon, vous êtes maitresse en ces lieux
      (même si de mon point de vue, tout retard mérite toujours un petit "quelque chose") ^_^

      Supprimer
    3. Chère Amandine,

      comme je m'y étais en-Gagé, ci-dessous "ma" définition.

      Genoux (vue du spanker) : établi de l'artisan ébéniste, sur lequel chaque jour il remet l'ouvrage, lui offrant un point de vue parfait sur la partie de son œuvre nécessitant d'être corrigée avec la plus grande application pour atteindre la perfection, perfection qu'il sait d'avance n'être qu'éphémère.

      Bonne soirée

      Supprimer
    4. Un petit quelque chose? Mais j'espère bien! Un petit bisou, un petit bouquet de fleur, un petit bonbon à la menthe... :-D

      J'adore votre vison des genoux ! Chaque jour, disiez-vous? Vous me faites rêver... :-)

      Supprimer
    5. Ça y est, j'ai posté ma définition. Dites, on pourrait mixer les deux, non? Un jardin d'Eden où l'on pénétrerait chaque jour pour y atteindre la perfection... :-D

      Supprimer
  3. Excellent, votre définition, très émouvantes et très révélatrices de l'énergie démesurée déployée pour mériter une fessée ("prête a toutes les audaces")!

    J'ai bien l'impression que nos définitions sont déjà mixées : nous parlons de perfection tous les deux.
    Comme vous, je voulais aussi parler d'amour (et de l'admiration que nous éprouvions), mais j'ai eu peur que cela vous fasse oublier que les doms sont des grosses brutes épaisses dépourvues de sentiments se nourrissant du sang de leurs soumises les soirs de pleine lune (... oui, oui : petite vengeance personnelle).
    ^_^

    Bonne soirée douce Amandine,
    bravo pour toutes vos images animées (mais comment fait-elle pour trouver tout ça?) et pour m'avoir fait découvrir Gottlieb, étonnamment contemporain (une merveille ce tableau).

    affectueusement,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les genoux sont, de très loin, l'endroit où je me sent le mieux, le plus aimée comme le plus en sécurité. Y être allongée puis assise, quel délice ! C'est de loin ce que je préfère. Je pratique les autres positions, bien sûr, mais en toute franchise, uniquement pour faire plaisir à mon partenaire (ou pour recevoir la ceinture qui, il est vrai, n'est guère possible de donner sur les genoux).
      J'aime par-dessus tout quand il est assis sur une chaise et que mon corps chavire autant que mon cœur. Allongée sur le lit, ce n'est pas tout-à-fait pareil, j'ai un peu plus de mal à entrer vraiment dans le jeu... :-D

      Adrian Gottlieb est effectivement un peintre très contemporain (il n'a que 38 ans) et ce tableau-là a été peint en 2013. Il s'intitule "Flight", d'où mon clin d'oeil sur mon imagination qui s'envole. J'aime bien ce tableau-là également.

      Cela m'amuse beaucoup de prendre ces petites scènes de films et de les replacer comme si elles étaient issues de mon monde imaginaire. Je les trouve tellement plus parlantes que n'importe quel texte. Mais j'avoue que je ne savais pas trop ce que pouvaient en penser mes lecteurs, surtout les plus cinéphiles, de ce petit détournement. Je suis donc très heureuse de voir que vous les aimez bien, vous aussi. :-)))

      Je vous souhaite une merveilleuse nuit... et espère pour votre épouse que cette nuit n'est pas pleine lune! Moi qui vous pensais ange, vous êtes donc vampire? Un ange mordu, en somme... :-D

      Supprimer
    2. Chère Amandine,

      encore une journée éprouvante, je viens me ressourcer de toutes ces belles images présentes sur vos pages. Spéciales dédicaces pour "falbalas" (me ?) et "gageure". N'étant pas cinéphile pour un rond, elles me transporte dans un monde doux et imaginaire. Et j'avoue qu'avec ce petit jeu alphabétique, les images illustrant les définitions, c'est vraiment délicieux.
      Bon, je vous en veux un peu d'avoir publié une image de moi sans me demander mon autorisation (cf "Fantasme"), mais n'en parlons plus...

      Comme vous vous livrez dans votre précédent mail ! Mais je vous comprends. Rien n'est plus intimement physique que la position "sur les genoux" pour une fessée à la main, sinon la relation sexuelle elle-même. Nul autre "support" pour vous que les genoux de monsieur, nul autre attache que sa main qui tiens fermement la votre dans le dos. Sur un lit, le matelas vous "soutien", vous n’êtes déjà plus aussi "pleinement ancrée" sur cette toute petite île de bonheur (que sont les jambes de monsieur), perdue dans un océan d'incertitude.

      Enfin, ne craignez rien pour mon épouse qui est bien loin de moi pour le moment et ce n'est pas ce soir que je vais dévorer la mignonne. Et de plus, soyez assurée que, les soirs de pleine lune, mon égérie se transforme volontairement en petite chevrette égarée aussi sûrement que je me transforme en loup affamé. Ne lisez vous donc pas les histoires de petit chaperon rouge d'Ellie ??
      Le reste du temps, je ne sais pas si je suis un ange, mais un mordu, alors là : OUI !!

      Supprimer
    3. Cher Gabriel,

      Ne m'en voulez surtout pas d'avoir publié votre photographie, j'avais pris grand soin de la cadrer correctement afin que personne ne puisse deviner votre visage...

      Le loup du petit chaperon rouge d'Ellie? Mais il est complètement miro et il en plus il a un dentier... oh non, dites, je préfère préfère encore les vampires, moi ! :-D

      Supprimer
    4. Oh là, mais que nenni ma mie !!
      (traduction en Elliecien moderne : "t'as craqué ma poulette").

      Il semblerait que nous n'ayons pas les mêmes "clés de lecture" de cette merveilleuse histoire d'Ellie, condamnable de "délire volontaire avec préméditation" et même "en bande organisée" compte tenu de la complicité (à plusieurs égards) de Monsieur Mike pour ce forfait.

      Donc, objection votre honneur !
      Premièrement, c'est bien le petit chaperon qui est miro comme une cafetière.
      Deuxièmement, le loup n'a pas de dentier : il cherche UNE dent, précédemment tombée dans le muguet, peut-être une couronne mal fixée, tout au plus.

      N'ayant pas réussi à déterminer s'il s'agissait là de "tête-en-l'airisme aérien" ou de "mauvaise foi caractérisée", la cour vous condamne donc à apprendre par cœur le conte d'Ellie et de venir le réciter séant avec la ceinture de Damoclès qui menace de tomber sur votre ... séant justement à chaque erreur d'interprétation.

      Par ailleurs, ne vous fiez pas aux vampires. Ils sont froids, laconiques, moroses et dépressifs (le manque de soleil).
      Les loups eux, même s'ils n'ont pas "inventé l'eau tiède", sont passionnés, excessifs, expressifs et affamés du corps de leur petit chaperon.
      Allez-y, demandez à un vampire de vous réchauffer les pieds dans un lit d'hiver !! ^_^

      Pfff, non mais. Je m'en retourne dans ma tanière...

      Supprimer
    5. Peter Pan20/5/14

      Bonjour Gabriel !

      Vous avez décidément l'âme poétique ! Votre prose est excellente !
      Bravo ! pauvre chaperon rouge : de Charybde en Scylla ! Du vampire suceur de vie au loup croqueur de rouge !
      Imaginons un vampire fesseur au clair de lune ! Peter Pan

      Supprimer
    6. @ Gabriel : ciel, vous avez raison ! Ma mémoire me joue des tours, c'était bien le chaperon qui était miro...
      Mais entre un vieux loup tout mal léché et un vampire étincelant (n'avez-vous donc jamais regardé Twilight?), je choisis le vampire... quitte à garder mes chaussettes en laine dans le lit ! :-D

      @ : Peter Pan : cessez donc de complimentez cet ogre de Gabriel dont idées de châtiments à mon égard sont si cruelles !!! :-D

      Supprimer
    7. Belle proposition Peter.

      Je reste cependant persuadé que l'animalité primaire et assumée (revendiquée !) masculine émoustille la fantasmagorie érotique de certaines femmes, à l'instar d'Ellie dont les allusions à son "loulou" reviennent cycliquement, ou de la Fume-n'en-bullesque Lee qui nous fait le don d'un très explicite et merveilleux récit d'une Belle et d'une Bête en 12 chapitres (la suite, la suite !!).

      Malheureusement les hommes ont enfoui ce propre d'eux-même sous le poids des convenances. Dommage, car cette animalité nous donne le droit d'être impulsifs (merveilleuse pulsion), imparfaits, émotifs (devrons-nous encore longtemps nous cacher de l'être) et irascibles.

      Cette animalité ce combine pour autant très bien avec une humanité bienveillante, luttant contre toute forme de violence, nous donnant le sens de la mesure et de la justice.
      Mais bon, je m'égare peut-être un peu dans une description très personnelle...

      Et sinon, au départ ce "post" n'avait que pour seule raison d'indiquer l'imperfection orthographique de mon commentaire d'hier soir que je vous prie de bien vouloir excuser. En effet, vous aurez corriger de vous même le :
      - "... venir le réciter Céans... "

      amicalement,

      Supprimer
    8. Rhôoo, mais zut à la fin !!

      Super idée Gab', de faire un com' avec deux fautes pour s'excuser d'en avoir fait une avant !! Surtout faut pas hésiter !!
      - Cette animalité se combine...
      - vous aurez corrigé...

      1000 'scuzes m'sieurs-dames

      Supprimer
  4. Peter Pan18/5/14

    Bonjour Amandine !

    Vous m'étonnez. J'imaginais ce tableau datant de fin 19è. vers l'époque
    où les mirages de l'Orient attiraient les peintres comme Géricault, Delacroix ou Courbet. "La Belle au narghilé" serait un bon titre , non ? Là, je suis bluffé par le réalisme;: le grain de peau, le jeu de lumière, la précision du visage ... Wahouu!
    Là, vraiment, je m'incline. Moi qui adore la peinture classique en général et surtout celle du 17è. s. , et les impressionnistes, je suis comblé. Merci beaucoup pour ce clin d'oeil, Amandine. Mais comme disent les Chinois, "un dessin vaut mille mots" . Bon Dimanche. Peter Pan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Peter Pan,
      Si vous aimez l’impressionnisme, vous devriez venir visiter la Normandie, vous seriez comblé ! :-D
      Je suis allée il y a peu à Giverny. C'est un endroit réellement magique, du moins à cette époque... Je n'avais jamais vu autant de fleur au mètre carré! Vraiment, c'était magnifique !

      Supprimer
  5. coup de cœur pour le gâchis que par ailleurs je déteste. On en est plus à une contradiction prêt :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gâcher un peu de café pour un malotru, ce n'est pas vraiment du gâchis, n'est-ce pas? :-D

      Supprimer
  6. Peter Pan19/5/14

    Bonjour Amandine !


    J'aime bien vos illustrations animées du ciné . J'adore le ciné des années 1950 à 1980 (maxi . Au delà, ma culture est lacunaire.) J'en reste aux westerns, péplums et autres films de chevalerie que j'ai en collection . J'ai acquis toute cette culture par l'intermédiaire de mes parents qui allaient au ciné à cette époque et quant les moyens le leur permettaient.
    Pour la photo 5 , le couple de comédiens: l'homme est peut-être Ernest Borgnine jeune. Quant à la belle brune, là, je pêche...
    Photo 6 : c'est évidemment l'acteur anglais Cary Grant , il semble dire en VO: , geste à l'appui : "Out' (ouste, Dehors). Dans peut-être le film intitulé : "Arsenic et Vieilles Dentelles" Où il joue un neveu peu scrupuleux. Mais je ne suis pas sur du titre. A vérifier ?. Merci pour toutes ces pépites. Et pour tout ce travail d'archiviste de la Cinémathèque (Notez que celle de Toulouse est la seconde après Paris !)Merci Divine Amandine . (Cà rime ! ) Peter Pan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Peter Pan,

      Vous avez tout-à-fait raison, il s'agit bien du beau Cary Grant dans l'illustration de "Girouette", mais l'extrait n'est pas issu d'"arsenic et vieilles dentelles" mais de "La Dame du vendredi" de Howard Hawks où il dit bien "sort d'ici" (enfin, "Get out" en anglais).
      Je ne savais pas que Toulouse abritait la deuxième cinémathèque de France! Il faudra que j'y fasse un tour la prochaine fois que je viendrai dans votre belle région. :-)

      Supprimer
  7. Tiens, un petit truc pour ton joli post, Amandine ! Et pourquoi ne pas mettre la voix originale sur Cary Grant ? Bien entendu en rapport avec notre sujet :

    http://www.carygrant.net/wavs/charade/CharSpanking.wav

    Notons que lors de son 4ème divorce, sa femme évoqua l'habitude de Cary Grant de la fesser :

    « Pendant la procédure elle accusait son mari de la fesser. L’avocat de Monsieur Grant fit valoir que son client fessait sa femme uniquement pour les causes justifiées et appropriées. » (traduction isabelle183)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de cette petite pépite, Isabelle ! :10:
      Cary Grant était un fesseur? Je l'ignorais complètement. Ah, cet homme était décidément trop craquant !!! :91:

      Supprimer
  8. Peter Pan20/5/14

    Bonjour Amandine!

    Je fais suite au commentaire d'Isabelle. Dans la catégorie des comédiens fesseurs impénitents en privé, je citerais également l'acteur US Jack Nicholson, que ses proches avaient ironiquement surnommé "Spanking Jack" . Le héros de "Wolfen" (une histoire d'automobiliste devenu Loup-garou après une morsure de loup enragé) semblait avoir la main leste avec ses partenaires féminines du moment. Du moins c'est ce qui a été rapporté. Mais les rumeurs...
    Bon après midi Peter Pan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, Jack Nicholson aussi???
      Mais autant l'idée de recevoir une fessée de Cary Grant me ferait fondre, autant je n'aurais pas du tout envie avec J. Nicholson. C'est un excellent acteur, mais après l'avoir vu dans "Vol au dessus un nid de coucou" et surtout dans "Shinning" j'aurais un peu de mal à me laisse aller entre ses mains, même en pensée... :-D

      Supprimer
  9. Peter Pan20/5/14

    Bonjour Amandine !

    Message reçu ! Concernant Jack Nicholson, j'en conviens que comme faisant partie d'un cercle d'amis, je me tiendrais à distance Il est vrai qu'il a joué souvent des rôles de personnages un peu glauques. Surtout "Shining" (1986 ?).
    Il a joué dans "les Sorcières d'Eastwick" avec Cher et deux autres actrices connues dont le nom m'échappe. Il y jouait une sorte de patriarche aux pouvoirs inquiétants. Après cette petitec leçon de ciné , rires, bonne apprès midi Peter Pan

    RépondreSupprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.