mardi 27 mai 2014

Ma Merveilleuse

Voici un texte personnel et très touchant (en plus d'être une sacrée prouesse littéraire) que Gabriel a une nouvelle fois l'immense gentillesse d'offrir à ce blog.

Petite histoire à une seule lettre, pour un seul être, Mushi (Mon Mirage, Ma Moitié, élégante et Merveilleuse, Mimant les Mauvaises Manières pour Monopoliser toute Ma "Martialité"), et lui dire 180 fois je t'M.


Dans un Manoir de Mont-de-Marsan, Mushi se Mortifiait d’être Manifestement Malhabile et Malpolie, cette Maladresse créant Moult Malentendus. Cette Malédiction la rendait Malade et Muette.
Ne Masquant plus sa Mélancolie, un Matin de Mars, la Maline Mandata par Message son Mari Michel d'être son Maître, lui Mandant de la Malmener pour Magnifier ses Manières et sa Maturité. 

Ni Méchant ni Machiavélique, le Mâle n'aimait pas Maltraiter sa Mie Mais il comprit la Mesure de sa Mission. Il Modifiera, au Moins à la Marge, les Modestes Mœurs de sa Moitié Meurtrie et Maussade, pour la Métamorphoser en Modèle de Maintien. 

Un Mardi Malchanceux, Malgré Maint Manœuvres Manquées de Michel : 
- "Merde! " dit Machinalement Mushi, par Mégarde Momentanée.
- "Misère ! Je vais Mater ce Maléfice!" Menaça le Mentor, la Sachant Maniable et Manipulable. 

La Moqueuse Mimiqua le Minois Médusé d'un Mastiff Malheureux : 
- "Oh, Minou, soit Magnanime!" Minauda-t-elle pour Minimiser le Motif de Mécontentement du Mari.
- "Monte, Mauvaise fille!" Maugréa le Missionné, Martial, Montrant la Mezzanine.

A ces Mots Magiques, elle Monta les Marches, pensant Mériter une Monumentale Morale. Mais la Malheureuse eu un Mirifique Malaise quand, Minée, elle fut Mise nue au Mur par son Malicieux Mari, à Méditer devant un Miroir Moqueur. 

- "Ce Mardi, tu Mérites la Méthode Manuelle Ma Mignonne !" Marmonna-t-il, Montrant sa Main.
Méticuleux et sans Mollesse, il Molesta sans Ménagement la Mégère, Maitrisée et Maintenue à Même la Moquette d'une Mainmise Magnétique et Militaire. 

- " Celle-là sera Magistrale, et Même Mieux : Mémorable !" Mugit le Meneur.
Maniant le Martinet avec Maestria, il Marbra Majestueusement les Monts Mouvementés et Mouvant de sa Mutine, le Moindre Millimètre Minutieusement Marqués d'une Multitude de Morsures Mauves et Magenta.

Cette Musique Mélodieusement Martelée, Mêlée aux Mélopées Mezzo-forte de sa Muse Mendiant Miséricorde, Mis le Mélomane en éMoi.

- "Merci Monsieur!" Miaula la Martyrisée, Mortifiée Mais enfin Maniérée, à son Maître qui Maintenant la Massait avec Mansuétude sur le Matelas Marital. Puis, se sentant Moite, Mushi Mis la Main sur sa Minette Mystérieusement Mouillée par cette Mésaventure. Matant Mielleusement son Mari, elle Murmura :

- "Et Maintenant ?"

11 commentaires:

  1. jacobi28/5/14

    En effet, très joli texte, brillamment écrit !

    RépondreSupprimer
  2. Je partage entièrement ces points de vue et suis vraiment très honorée d'avoir pu publier cette petite merveille sur ce blog :-)))

    RépondreSupprimer
  3. Florent28/5/14

    Brillant ! On a effectivement le grand privilège d'avoir accès à ces belles lignes en venant sur le site d' Amandine. C'est un peu le café littéraire en ce moment, chouette !

    RépondreSupprimer
  4. Peter Pan28/5/14

    Bonjour Amandine !

    Je suis bien d'accord avec Mr Florent. Le café littéraire ! La formule est pertinente. Je partage le point de vue. Magnifique avec un grand M.
    Bravo, Gabriel. Vous êtes le Molière des visiteur/es de ces lieux ! Peter Pan

    RépondreSupprimer
  5. Gabriel a un talent immense (qui sait, peut-être est-il déjà dans la "vraie" vie un écrivain de renom? Il en a, à n'en pas douter, toutes les qualités). Tout le génie de ce texte vient de sa fluidité. On a l'impression que c'est évident. Mais essayez d'écrire un texte avec de telles contraintes (de lettre comme de temps) et vous réaliserez vite l'exploit que vient de réaliser Gabriel ! :-)

    RépondreSupprimer
  6. Peter Pan28/5/14

    Bonjour Amandine !

    Votre réflexion rejoint la mienne. En effet, c'est, allié à une plume riche et pertinente, un formidable travail de mémoire digne des plus grands humoristes de jadis , en particulier Raymond Devos, un autre Magicien des Mots en son temps Chapeau, l'Artiste !!! Peter Pan

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ce Magistralement Mirifique Manuscrit, Gabriel, véritable Mécène du blog d'(A)Mandine et Maestro du Martinet!
    En fait, je dois vous avouer...
    J'aurais voulu M'appeler Mushiiiiiiii, pour Mouvoir Mes membres Moqueurs,
    Minauder jusqu'à la mutineriiiiiiie, et sentir la Main de ce book Maker... ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Chère Amandine,

    merci pour cette superbe page, Je suis vraiment touché.
    Je ne me rendais pas compte que le texte était aussi long.
    Et que de compliments. Je ne sais que dire, sinon "Merci à vous et à tous".

    Pour lever un doute qui pointe son nez comme le loup au coin du bois, soyez assurée que je n'ai absolument rien d'un écrivain. Comme une petite confidence, je dirais même que je fais l'un de ces métiers auxquels on ne prête AUCUNE qualité intellectuelle ou sentimentale.

    Votre blog est donc la piste de décollage ayant permis cette envolée, et vous Amandine, le contrôleur aérien en ayant instiguer l'idée et les règles.
    Malheureusement, je crains que ce vol ne soit parabolique (au sens que vous voudrez) et comme nous en sommes à l'exacte moitié de ce si bel alphabet, j'ai bien peur de ne plus réussir à faire aussi bien (et déjà le N me nargue).

    affectueusement,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Contrôleur Fiscal adoré,

      Quel que soit le métier que vous faites, vous avez le don de merveilleusement écrire et de nous faire tous et toutes rêver.

      Ne ne vous inquiétez pas pour la suite de l'alphabet, moi même ai de grands doutes quant à la réussite complète du challenge (mais en rusant un peu, qui sait...). L'essentiel est d'y prendre plaisir et de s'amuser, sans que cela ne devienne jamais une contrainte (cela n'aurait alors plus guère de sens).

      Et tant que je vous tiens, ne pourriez-vous pas, pour une fois, oublier les quelques petites erreurs qui émaillent, ici ou là, ma dernière déclaration de revenus? Je vous ferai en échange un gros poutou sur la joue !
      :10:

      Supprimer
  9. Annonciate28/5/14

    Je vais dire exactement comme les autres commentaires : texte écrit avec magnificence !

    RépondreSupprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.