mercredi 28 mai 2014

Na Na n'air ...


Nerf : petite cellule de crise permettant le commandement d'une magistrale fessée.






12 commentaires:

  1. Oh ! La fée clochette !
    Ces deux images, une fois sorties de leur contexte, font délicieusement transparaitre des sous-entendus surprenant.

    Pfiou, quelle vacherie inattendue ce N. J'ai la N !
    °_°'
    Finalement, beaucoup de mots la contiennent, mais très peu font de cette Navrante lettre leur initiale.

    Un petit essai cependant, au prix de lourds efforts, s'il était (encore) Nécessaire de vous convaincre que la D/s n'est pas la prise de pouvoir d'un être sur un autre, mais un voyage qui se fait à deux :

    Toi, Naïve et Niaise, la Nuque ployée, Noyée sous le Niqab Nankin de ma Nuisance,
    Moi, Négrier Nanti, le Nombril Narquois d'une Négligence Narcissique,
    Narguant ta Noblesse et Négation de ta Nostalgie d'une Nuit Neutre et Normale ?

    Les Non-sens, les Non-dits de mes Nombreuses Nuances de Noir Nicotinées,
    Nourriraient-ils ta Nervosité de Novice Néophyte Nue et Naufragée,
    Nassée dans cette Nova Nébuleuse au Noyau de Napalm, Néant de ta liberté ?

    Non et Nenni !
    Notre Nature D/s est Novatrice des Normes d'Amour, Nous Ne pouvons le Nier. Néanmoins..

    Nomades, Nous Naviguons à deux, Nichés dans un Nuage Notoirement Nouveau,
    Pour te faire Naitre, Toi, Nymphe au Nectar Nacrée, Nouvelle aux Notions de Nymphomanie,
    Pour me Nommer, Moi, Notable Napoléon et la Nation dont tu es Naturalisée.

    Aucun de Nous Ne voudrait Négocier le Nivellement de cette Noirceur qui Nous a intimement Noué ...

    Bonne soirée,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un magnifique poème pour une magnifique histoire d'amour !
      Je ne sais comment vous faites, Gabriel, pour trouver ces mots enchanteurs.
      Comme vous le dites très justement, le challenge du N est extrêmement difficile. Très peu de mots, trop peu variés. J'ai essayé d'écrire un récit mais au final je ne pense pas le publier tant il contient peu de mots commençant par cette maudite lettre. Alors milles fois bravo et merci pour ce merveilleux texte que vous nous offrez ici une fois de plus ! :10:

      Supprimer
    2. Trouver les mots à l'heure d'internet n'est pas très compliqué...les accorder et en faire une symphonie de Domination est la réelle prouesse! Encore une fois, Gabriel, vous méritez tous ces éloges!

      Supprimer
    3. Et avec une lettre aussi difficile que le N, ce sont des éloges XXXXXXXXL qu'il faut faire ! :-D

      Supprimer
    4. Peter Pan29/5/14

      Bonjour Amandine !

      En retour, je m'associe à votre éloge. Bien d'accord avec vous.
      Tout le monde semble se surpasser pour le plus grand plaisir de jouer avec les mots, supports inaltérables de notre pensée. Et notre ami Gabriel, d'entre nous, est de loin, le meilleur chantre. Et encore bravo !
      Bonne fête de l'Ascension . Peter Pan.

      Supprimer
    5. Chère Amandine,

      merci encore une fois, même si pour le coup je suis vraiment étonné.

      Autant pour le M, j'avais conscience d'avoir fait une belle pirouette,
      autant pour le N , j'étais à un fil de tout effacer. J'ai même été tenté de vous envoyer une décevante définition (Nullité : sentiment éprouvé par Gabriel devant son impuissance à tricoter cette horrible lettre).
      Fort de cette surprise, je ne saurai que trop vous conseiller de publier votre texte.

      Chère Honey,

      pour le N, c’est vraiment dur.
      Mais le O est une lettre légère et rieuse, et pourtant elle est "chargée émotionnellement". A elle toute seule, O, elle vous évoque déjà quelque chose n'est-ce pas ?
      Alors lancez-vous. Je suis certain qu'en quelques minutes vous trouverez une petite coquinerie à définir tant cette lettre offre des motifs de sanction (outrage, obstination) et de plaisir (offrande, ouverture, orgasme).

      Bonne journée,
      Napoléoneusement, ^_^

      Supprimer
  2. Merci Gabriel de cette nuée de N! Un joli tour de force, même si la Nécessité nommée ne m'est pas pas destinée... ;-) Je vous embrasse, Monsieur! On vous attend pour histoire d'O, maintenant! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nécessité (la mienne) oblige, l'histoire d'O ne sera ouverte en ce blog que ce week-end. Mais dis moi, Honey, tes commentaires me laissent à penser que tu serais très douée toi aussi pour ce jeu ! :-)

      Supprimer
  3. Peter Pan29/5/14

    Bonjour Amandine !

    Encore une fois, je vous soumet cette petite rime :

    Par une après-midi bleu horizon
    Nicolas et Noémie s'apprêtent pour le musée
    Il ajuste enfin son Noeud papillon
    Tandis qu'elle relissent ses blonds cheveux Nattés
    Plus tard, ils musardent, main dans la main,
    Quant, soudain, ils s'arrêtent, devant un drame ancien
    "Les filles de Neptune"
    Ces Néréides Merveilleuses
    A la Nudité cachée
    émergent de l'onde tumultueuse
    où elles aiment se mirrer.
    Mais Dame Nature est parfois capricieuse
    Au loin un Navire en péril sur le point de sombrer
    Et les Nymphes de la mer toujours audacieuses
    A leur appel dans l'océan aussitôt vont plonger.
    Juchées sur le dos des Narvals
    Nobles coursiers des mers à la corne Nacrée
    Elles tirant du resac les Nageurs infortunés
    Puis les déposent sur la grève, sous un ciel sans Nuages...
    Plus tard, Nostalgiques de ces rêves passés,
    Les hommes Chanteront leur gloire
    Ô séduisantes Divinités ....


    Ode aux Filles de l'Océan
    Bonne journée. Peter Pan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel magnifique poème! Je suis impressionnée que vous ayez réussi une telle prouesse avec une lettre aussi ingrate que le N ! Je vais essayer de lui trouver une belle illustration pour pouvoir le publier. Merci Peter Pan! :10:

      Supprimer
  4. La pauvre petite Honey aimerait bien participer (mais elle doute de faire aussi bien que Maestro Gabriel!...ou toi!)...malheureusement, cette incorrigible procrastinatrice, qui se demande le reste du temps où ce dernier a bien pu filer, est occupée à corriger, corriger, corriger, et préparer des horribles examens où pour l'occasion elle se transforme en domina! lol
    Alors de temps en temps, je viens me perdre en cet antre pour souffler...et rêver!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ces terribles examens... J'espère que tu sauras faire preuve de grande mansuétude à l'égard de tes soumis élèves qui, de ça j'en suis certaine, doivent te vouer une véritable adoration! :-D

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.