dimanche 1 juin 2014

L'Opium de l'Ombrageuse


Obéissance : phénomène biologique que l'on observe généralement après un violent orage dans lequel ont pu être enregistrés de nombreux coups de foudre. Le phénomène d'obéissance se caractérise par une chaleur vive mais très localisée, permettant au sujet atteint, ainsi qu'à tout son entourage, d'atteindre un état de profonde quiétude.

Ouille ! : incantation accompagnant toute action de protection afin d'en augmenter l'efficacité. Certaines écoles d'espièglerie préfèrent enseigner le Aie ! mais d'après une récente étude menée par l'inspection académique des spankers, cette incantation-là serait, tout de même, beaucoup moins efficace.

Oust ! : Sort de contre-protection, particulièrement lâche et indigne d'un maître spanker quand il s'adresse aux mains de la pauvre ingénue qui gît sur ses genoux.

Opportuniste : spanker ordonnant à une orgueilleuse d'obéir et d'obtempérer sans obstruction, tout en faisant la sourde oreille à ses objections. Attitude odieuse à laquelle s'oppose ostensiblement et avec obstination la rédactrice du présent dictionnaire qui s'offusque que tels outrages soient  encore occasionnellement observés.

Ortie : arme fatale des fesseurs manchots, qui conduit leurs victimes à pousseur des cris d'orfraie comme si elle s'étaient assises sur des oursins. 

Ordonner : offrir en toute obligeance, mais avec opiniâtreté, une jolie fessée à sa bien-aimée. :-)

25 commentaires:

  1. Peter Pan1/6/14

    Bonjour Amandine !


    La définition du verbe ordonner me plait . Le sens de la phrase contient à la fois un parfum de tendresse et de fermeté. Tout en nuance.Un peu comme la fessée du Prince Vaillant à sa promise , la blonde Aletha qu'il punit sur ses genoux, robe retroussée, avant de repartir à la conquête de son trône légitime que lui a ravi un chef félon viking...
    "Le Dictionnaire des Sensualités": voilà un titre qui conviendrait à ce surprenant et insolite défi verbal... Bonne après midi. Peter Pan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tendresse et fermeté sont bien les deux clés du jeu, côté spanker. Deux qualités pas toujours faciles à allier et qui font d'eux des êtres réellement exceptionnels. :-)

      Supprimer
  2. Oh non ! Mon Dieu ! Je suis un affreux Opportuniste !! Est-ce ma faute si je saisis, opportun, les opportunités que m'offre une importune, elles aussi opportuniste...?
    ^_^

    Bravo pour ces définitions, légères et rieuses, comme vous savez si bien les faire.
    Un petit conseil cependant : n'hésitez pas à multiplier les incantations dès que le besoin s'en fait sentir. Ainsi le "OuilleOuilleOuille" (doublé d'une petite danse sautillante) sera exponentiellement plus efficace qu'un simple "Ouille", d'autant plus que le "OustOustOust" n'a jamais été expérimenté... ^_^

    Quel drôle d'animal à quatre pages que ce O. Plus qu'un dictionnaire, cette aventure devient encyclopédique...

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je n'ai jamais essayé le OuilleOuilleOuille ! En général, je me contente du Aieouuuu, mais cela ne conduit qu'à un éclat de rire de mon partenaire... :-)
      Une seule fois je me suis risquée au Ouille mais aussitôt la fessée s'est arrêtée et mon compagnon, inquiet, m'a demandé si j'avais mal... du coup, je me suis retrouvée toute bête! :-D

      Supprimer
  3. Le seul qui ne m'aille pas, c'est le terme d'orties. Je menace souvent Simon avec, mais il manifeste un trop vif désaccord. Sinon les autres me vont au poil!

    Constance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais les orties ça fait juste ATROCEMENT mal, c'est horriiiible, vraiment ! :-D

      Supprimer
    2. Peter Pan2/6/14

      Bonjour Amandine !!

      Bien d'accord avec vous ! Simplement une erraflure d'ortie et vous êtes quite pour une démangeaisons avec cloques et tutti quanti. Excellent pour stimuler la circulation et conservateur efficace en médecine grace au formol issu de la plante.
      Dans un autre domaine, il reste une sorte de "fouet végétal". Pas du tout mon genre. A réserver aux adeptes du S/M ?
      Bonne journée. Peter Pan.

      Supprimer
    3. Bonjour Peter Pan,
      En lisant votre commentaire je me suis inquiétée car le formol est une substance cancérigène (en tout cas classée officiellement comme telle même si les études qui ont conduites à le classer ainsi sont, à mon sens, assez discutables). Donc si les orties en contenaient, leur usage serait absolument à proscrire! Mais non, l'ortie ne contient pas de formol (=aldéhyde formique) mais de l'acide formique, qui, comme tous les acides, est corrosif mais n'est absolument pas toxique. Ouf !!! :-D

      Supprimer
    4. Peter Pan2/6/14

      Bonsoir Amandine !

      Vous avez raison de recadrer les choses. Loin de moi l'idée de vous angoisser. Mais le langage populaire a quelque fois tendance à "déformer" un peu la vérité. Mais j'ai toujours entendu dire que le formol était issu de l'ortie pour conserver , en particulier, en médecine.
      Tout comme l'Arsenic (Arseniode Buriat) qui est utilisé dans le traitement de certaines affections. A ce propos , dans l'Antiquité, un roi d'Arménie à l'époque romaine avalait quotidiennement une dose infime d'Arsenic pour s'habituer à ce poison , se sachant souvent menacé par ses rivaux. Son nom passa pour cela à la postérité.: Mithridate. Devenant synonyme d'"imuniser": mithridatiser .
      Le Soufre est surtout utilisé en petites doses pour soigner les infections ORL (Solacy) en période hivernale. Je me permets de vous en parler car jadis, mon généraliste me les avait prescrit. Merci de ces précisions. Peter Pan

      Supprimer
    5. Le formol a effectivement été utilisé massivement en médecine pour conserver les (parties de) cadavres, mais l'ortie n'en contient pas. Elle contient l'acide issu du méthane, mais pas son aldéhyde (le formol) qui est à présent, du moins en France, classé comme agent cancérigène de classe 1 (la plus haute classe des agents cancérigènes) et son utilisation est quasiment interdite maintenant, sauf en synthèse chimique car cette petite molécule a l'avantage d'être très réactive. Mais même dans cette industrie, la manipulation de ce produit requiert de nombreuses précautions et impose, entre autres, que personne ne puisse jamais être mis en contact avec le produit. Alors pensez si les orties en contenaient et que l'on vienne nous en frotter les fesses avec... :-D

      Supprimer
    6. Peter Pan2/6/14

      Bonsoir Amandine !

      Vous êtes drôlement qualifiée en Biologie. Merci beaucoup. Dorénavent, je me méfierais de cette plante , somme toute, assez ... vénéneuse. Comme certains types de champignons. A surveiller de près. Délicieux mais dangereux.
      Bonne soirée. Peter Pan.

      Supprimer
    7. Mais non, je vous m'avez mal comprise! Je dis justement qu'elle n'est pas dangereuse puisqu'elle ne contient pas de formol. :-D

      Supprimer
    8. Peter Pan2/6/14

      Bonsoir Amandine !

      Autant pour moi. Mais je ferais quant même attention à la forme d'urticaire quelle pourrait provoquer.Avec la pollution, le risque allergène reste potentiel. Mais il y a les anti-histaminiques. Et heureusement.
      Restons vigilants. Peter Pan

      Supprimer
    9. Mince, quelqu'un à remplacé mon lien automatique !

      Je croyais arriver sur le blog d'Amandine et je me retrouve sur le site de l'Institut Pasteur....

      Supprimer
    10. Mais la fessée mène à tout, Gabriel... :-D

      Supprimer
  4. Ne dit on pas " qui aime bien châtie bien ".on peut donc le dire avec des fleurs :). l'ortie brulante est considérée comme un tonique :) ^^ sur que cela doit donner un coup de fouet à la circulation sanguine !!
    Trêve de plaisanterie , à y penser ce doit être redoutable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais testé l'ortie brûlante, mais juste la grande, l'affreuse, celle qui rampe partout dans mon jardin et dont je n'arrive pas à me débarrasser malgré tous mes efforts (mais en Normandie, c'est impossible de se débarrasser de quoi que ce soit dans son jardin)... et bien ce fût une sensation terrible, comme si des centaines d'aiguilles venaient se planter dans la peau de mes fesses !
      Mais en toute honnêteté, après quelques (nombreuses) minutes, il faut reconnaître que la sensation est plutôt agréable, une douce sensation de chaleur, comme après une grosse fessée... :-)

      Supprimer
  5. Chère Amandine,

    J'ai un petit regret concernant mon commentaire précédent. En effet, j'ai oublié de vous remercier pour les belles images que vous nous offrez. Peut-être parce que le jeu porte le mot sur le devant de la scène, mais je remarque que nous en oublions le plaisir des yeux. Alors merci, pour ces beautés que vous nous offrez, qui ne sont pourtant pas le standard.

    j'ai été particulièrement touché par l'image que vous m'avez offerte en accompagnement du jeu de mots que je vous ai soumis, et je tenais à vous dire que j'avais été particulièrement ému par.... la main du monsieur.

    Visiblement nervurée, cette main est la parabole d'une colère contenue provoquée par la "bêtise" de la demoiselle. Pour autant les doigts sont fermes mais pas crispés, signe que, même s'il se montre sévère, le monsieur n'est pas brutal. Enfin, en dépit de cette apparente sévérité, la main est ostensiblement caressante.

    Cette main est tout à la fois l’intransigeance, le châtiment et le pardon. Le parfait triptyque de toute relation "asymétrique"...

    Encore merci,

    Intransigeament,

    Gabriel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Gabriel,
      Je suis ravie que cette illustration vous ait plu. C'est une bien petite contribution au magnifique post que vous nous offrez.
      Alors vous aussi êtes sous le charme de cette magnifique main ! Personnellement, j'ai toujours voué une véritable fascination pour cette partie de l'anatomie humaine et ce depuis aussi petite que je puisse m'en souvenir. Si j'oublie très souvent le nom de gens, et même leur visage, j'oublie rarement leurs mains. :-)))

      Supprimer
    2. Peter Pan2/6/14

      Bonjour Amandine !

      En effet. La main, ce formidable outil de l'Homme. Prolongement précieux de sa pensée. La main qui caresse, la main qui étreint, la main qui punit; la main qui effleure... Mille nuances. mais une seule pensée à chaque fois. De la parole aau geste....il n'y a qu'un pas ! Rires.

      Supprimer
    3. C'est très joliment dit, Peter Pan! :-)

      Supprimer
  6. Annonciate2/6/14

    Mince alors, je n' avais jamais songé à des définitions de ce genre, amusantes et surtout bien pensées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un jeu un peu puéril mais très amusant que d'essayer de transposer des mots dans un univers un peu décalé comme celui de ce blog. Si cela vous tente, vous pouvez vous aussi essayer d'en définir et je les publierai dans le post. :-)

      Supprimer
  7. Annonciate3/6/14

    Alors là pas certaine du tout. Autant la lecture me passionne que l' écriture nettement moins. Je vous envie d' écrire et d' avoir une vaste imagination. Alors je viens vous lire et me régale tout simplement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais vous savoir ici me fait tout autant plaisir ! :-D

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.