mardi 19 août 2014

Baisse ta culotte !


La parution d'une nouvelle de Spanking Theatre est toujours un événement, tant ses histoires sont bien écrites et tant, surtout, leur originalité dénote de tout ce que l'on peut trouver ailleurs. Ses histoires sont toujours à des années lumières des clichés que l'on trouve un peu partout, c'est assez bluffant. La toute dernière, Ups and Downs, nous compte les émois suscités par ce simple geste, baisser sa culotte devant la personne en charge de notre discipline. 

La baisser et la relever, en vérité. Spanking Theatre décrit de manière très juste les sentiments qui habitent les deux protagonistes lors de ce petit jeu de soumission sorti tout droit de son imagination fertile. Il ressort surtout de ce récit une belle morale qui veut qu'une fessée ne peut avoir d'effet que si elle est donnée avec amour et suscite une forme de plaisir. Donner une fessée à quelqu'un qui n'en retire aucun plaisir ne servira jamais à rien. Mais donner une fessée à une personne qui aime cela et vous obtiendrez d'elle ce que vous voudrez. Comment ne pas souscrire ? 

Si vous lisez l'anglais, je vous encourage donc vivement à aller lire ce nouveau récit. Je suis certaine qu'il vous plaira.

Mais revenons un instant à ce simple geste, baisser soi-même sa culotte sous le regard acéré de celui que nous avons offensé (que l'on "joue" ou pas, peu importe). Cet ordre-là est particulièrement difficile à obéir. Pendant quelques instants, tout s'entrechoque dans notre tête. Obéir ou ne pas obéir? Obéir, bien sûr. A reculons, en disant non mais en la baissant quand même. Un moment de honte absolue, mais aussi le moment où l'on abandonne toute résistance et que l'on obtient ce fameux lâcher prise que certains voient comme le Saint Graal et que d'autres pensent ne trouver qu'après avoir martelé pendant des heures les fesses de leur partenaires. Et bien non, ce moment là peut s'obtenir très simplement, sans même que la moindre claque ne soit encore donnée! 

Oui mais voilà, baisser la culotte, c'est LE plaisir numéro un des spankers. Lorsque vous demandez à ces messieurs le moment qu'ils préfèrent lors d'une fessée, une immense majorité d'entre eux répondent toujours que c'est le moment où ils baissent la culotte de leur partenaire. Et comme la magie de l'instant ne peut naître que si le plaisir est partagé, nous les laissons de bonne grâce faire à leur guise de ce petit bout de tissu... Quant au lâcher prise, il surviendra peut-être, ou pas, mais peu importe au fond, du moment que le plaisir est là !

8 commentaires:

  1. Assred0620/8/14

    En ce qui me concerne, je préfère être déculotté par un ou une partenaire que je rencontre pour la première fois. Avec une partenaire plus intime (là, il s'agira forcément d'une partenaire), la fessée est utilisée comme jeu et peu m'importe qui me déculottera. Mais devant un ou une inconnue, se déculotter soi-même peut être humiliant ce qui ajoutera pour certains du piquant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout-à-fait d'accord avec vous. Se déculotter devant quelqu'un est pour moi beaucoup trop humiliant pour que je n'accepte de le faire que devant quelqu'un que je connais très bien et dont je suis certaine de la bienveillance. Par contre, être déculottée alors que je suis allongée sur des genoux ne me gêne pas. J'aime bien d'ailleurs que cela arrive assez rapidement. Je ne suis pas particulièrement fan des longues séances sur la jupe puis sur la culotte puis cul nu. Si la fessée est donnée directement sur les fesses nues, cela me va très bien. Mais pour ce qui est de l'humiliation de se mettre à nu soit même, tout dépend des circonstances et des sentiments que j'éprouve envers la personne qui me donne cet ordre. :-)

      Supprimer
  2. Je ne fesse sur du tissu que pour une correction impromptue, ce qui ne m'empéchera pas ensuite de baisser la culotte dans la plupart des cas. Mais le reste du temps, je donne la fessée d'emblée cul nu. Pour le plaisir de voir le popotin rosir puis rougir progressivement. Et aussi parce que, avouons le, le postérieur est plus beau avant la fessée qu'après. C'est le cruel paradoxe du fesseur : un séant rougi par ses soins lui procure une grande satisfaction, mais esthétiquement sa vigoureuse intervention n'a pas embelli l'anatomie de la chipie punie.
    Si les vidéos commerciales de spanking privilégient un début de fessée textile, c'est pour cacher le fait que l'actrice a son épiderme encore marqué du précédent tournage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, vous croyez que les actrices ont le derrière marqué? Avant je pensais comme vous, mais j'ai un doute depuis que j'ai lu l'interview de Masie Dee au sujet du tournage de GoT et où elle explique que la ceinture utilisée était une "douce" qui, en réalité, ne faisait pas mal et où les marques que l'on voit apparaître sur ses fesses ne sont que maquillage. Je ne sais plus trop quoi penser, du coup... mais si tout cela est bien faux, il serait bon de le dire car cela éviterait à quelques gros couillons de vouloir obtenir le même résultat sur les fesses de leurs copines! :-)

      En tout cas, je suis ravie d'apprendre qu'il y a des hommes qui ne sont pas tenants de l'effeuillage progressif. Je trouve la fessée tellement plus "électrisante" quand elle est donnée directement cul nu ! :-D

      Supprimer
    2. Les actrices de films " grand public" ou de séries TV ont droit à du maquillage. Mais celles des vidéos de spanking, je ne crois pas.

      Supprimer
    3. Alors je plains certaines de ces actrices ! :-)

      Supprimer
    4. Je suis un peu étonnée, c'est la première fois que j'entends ou plutôt "lis" qu'un postérieur est moins esthétique après la fessée. .. rouges, bleues ou même pire j'ai toujours été très fière de mes "marques" d'attention et eu l'impression que ce sentiment était partagé. En tout cas, de mon côté, je trouve toujours mes fesses plus belles "après"....
      Après oui, c'est vrai, le "baisse ta culotte" peut être embarrassant/humimiliant mais pas inintéressant :-), une sorte d'abandon avant l'heure.

      Supprimer
    5. "Une sorte d'abandon avant l'heure"... voici précisément le message que je voulais faire passer dans ce post :-)))
      Pour ce qui est de la beauté de nos fesses après la fessée, je ne sais si elles sont plus ou moins belles, mais ce qui est certain, c'est que nous les aimons plus! Sans doute parce qu'elles symbolisent, avec leurs jolies couleurs, le moment unique et chargé d'émotions que nous venons de partager. Du coup, difficile de ne pas se précipiter dans la salle de bain toutes les 5 minutes pour les admirer, jusqu'à ce que toute trace finisse par disparaitre ! :-D

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.