mardi 25 novembre 2014

Dès l'aube



Elle se réveille en sursaut.
Il est cinq heures, ce n'est pas encore l'heure.
Elle regarde avec envie cet homme allongé sur le lit.
Ne pas le réveiller, surtout, il dort si bien.

Elle glisse ses mains sur son torse, tout doucement.
Elle devine sa douceur, respire son odeur.
Elle aimerait enfouir son visage dans son cou et lui faire ce qui le rend fou.
Mais il dort, il ne faut pas le réveiller.

Elle doit se tenir prête à le servir dès l'aube, il le lui a expliqué.
Elle se glisse hors du lit et attrape sa nuisette abandonnée.
Il faut qu'elle soit décente quand on frappera à la porte.

De retour sur le lit, elle regarde ce corps d'Apollon, source de tant d'émotions.
Aujourd'hui il n'y aura pas de punition, elle a fait attention.
Son sourire d'ange ne disparaîtra pas.
Son regard pétillant ne se voilera pas.
Son index ne se lèvera pas pour lui indiquer la position.

Aujourd'hui, elle est prête...

Il règne dans cette chambre le doux parfum de leurs étreintes passées.
Elle ferme les yeux et elle se laisse aller.

« Attention ! », entend-elle lorsque d'un mouvement brusque elle ouvre les yeux.
Il est assis à côté d'elle et tendrement lui sourit.
Il a posé le plateau sur le lit et lui tend une tasse.
"Tu as bien dormi?" s'enquiert-il gentiment.
Elle le regarde la servir, mi amusée, mi désolée.

Tout cela est un jeu, ne l'oubliez pas...

16 commentaires:

  1. A l'heure où blanchit la campagne.....sourire
    Deux êtres se réveillent et cela leur va bien.
    Encore un moment où le temps s'est arrêté, n'est-ce pas , Amandine ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, cher Hadrien, un petit moment de bulle... juste pour sourire et rappeler que seul le bonheur réellement compte. :-)

      Supprimer
    2. Peter Pan26/11/14

      Bonjour Amandine,

      On s'y croirait dans cette ambiance calme, encore engourdie de sommeil... Moment d'intimité à partager à deux. Dans la chaleur de la chambrée. Belle prose poétique. Du vécu, en quelque sorte. Talentueux. Merci Amandine.
      Peter Pan

      Supprimer
    3. je n'avais pas remarqué la forme que prenaient l'anse et son ombre portée. Je suis impardonnable.

      Supprimer
    4. Peter Pan26/11/14

      Bonjour Hadrien,

      J'ai eu la même réaction que toi en voyant la photo et le jeu de clair-obscur, si cher aux peintres de la Renaissance. Mais j'ai oublié de le mentionner dans mon commentaire. 'Mérite une fessée de la main de notre hôtesse. Rires. Mille excuses, divine Amandine.
      Peter Pan

      Supprimer
    5. Mais vous êtes pardonnés, voyons ! :-D

      Supprimer
    6. Peter Pan26/11/14

      Bonsoir Amandine,

      Votre indulgence n'a d'égal que votre talent et votre gentillesse vous honore. Mille mercis. Peter Pan

      Supprimer
    7. Ce n'est peut-être pas la peine de tant exagérer, Peter Pan... :-)

      Supprimer
    8. Peter Pan27/11/14

      Bonjour Amandine,


      Vous avez peut-être raison. J'en rajoute un peu quant même. Mais l'essentiel est là. Rires. Peter Pan

      Supprimer
  2. Carpe10em29/11/14

    Très joli texte Amandine...
    Douceur et plénitude de ce moment de clarté naissante des corps et de l'esprit que vous décrivez si bien...

    Je passe d'ordinaire sans laisser de trace - ce qui ne devrait pas être concevable sur ces pages aux errances bien marquées ;-)

    Aussi, j'en profite pour vous remercier d'avoir partagé avec nous cet autre moment hors du temps, bulle quelque peu extra-ordinaire avec votre grand Monsieur... textes que j'ai gouté avec gourmandise, amusée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre message me touche beaucoup, Carpe10em. Je suis ravie de vous savoir parmi mes lectrices. Merci infiniment... :10:

      Supprimer
  3. Le texte est très explicite, on devine aisément le déroulement de la scène, les émotions restantes, l'atmosphère apaisante d'une matinée après les étreintes passionnées de la veille. Beaucoup de finesse dans ce texte, bravo Amandine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue sur ce blog, David et merci infiniment de ces mots si touchants que vous venez de m'offrir... Vous êtes mon Père Noël en ce jour ! :-)

      Supprimer
    2. jacqueline30/12/14

      chére Amandine ce texte est plein de délicatesse, de poésie et de douceur liant deux étres qui se réveillent dans une aube l porteuse de belles promesses; bravo Amandine magnifique ...comme toujours
      émotions à fleur de peau
      bonnes fétes de fin d'anné Jacqueline


      Supprimer
  4. Merci de nous dire par cette photo qu'il faut parfois avoir un nouveau regard sur les choses et détecter les traces de l'Amour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Ludo, d'avoir fait ressortir ce post. Je l'avais oublié, cet instant pourtant si plein de délicatesse et d'attention. Probablement l'un des meilleurs instants de ma "bulle hors du temps", parce qu'il n'était pas voulu, pas programmé, pas attendu, pas joué. Un petit instant hors du temps et hors du jeu, mais pourtant si important. :-)

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.