mercredi 6 mai 2015

L'oiseau rebelle


Il y a quelques mois s'ouvrait dans ma vie une nouvelle page, un bouleversement d'images, un grand mirage...  Je convoquais alors tout mon courage pour satisfaire celui qui avait tout chamboulé, qui m'avait emprisonnée dans les mailles de son filet. J'acceptais tout, des choses les plus merveilleuses à celles les plus dégradantes. J'étais heureuse de vivre ces moments, même lorsque ce que l'on m'imposait me dégoûtait un peu. Etrange ? Passion n'est pas sagesse et je n'ai jamais relevé la tête parce que, voilà, j'aimais, j'étais aimée, tout allait bien.

Mais au détour d'un je t'aime, les mailles ont filés et j'ai coulé, à pic. Celui que j'aimais avait disparu si brutalement que l'onde de choc a tout fait exploser, dans ma tête, dans ma vie. J'avais abandonné à cet homme tout ce que j'étais, ma personnalité, ma valeur personnelle, ma fierté surtout. Il s'est fait la malle avec tout ce que j'étais. J'étais morte, pas de la mort éternelle, pas de la mort dont on ne revient pas, bien sûr. Mais je n’existais plus, je n'en avais plus envie du moins. 

Ainsi va la vie. Ma responsabilité dans cette histoire est immense, en surestimant ma capacité d'accepter ce qui était pour moi fondamentalement impensable et que l'on pourrait résumer en un seul mot : soumission. Et pourtant, combien de fois ai-je dis et écris ici même que la D/s n'était pas faite pour moi !? Pourquoi m'y suis-je laissé ainsi piéger ? Parce que le mirage était très beau. Parce qu'il y avait tant de connexions qui m'emprisonnaient que je n'ai même pas imaginé me débattre. Et parce que surtout, ce que nous voyons des choses n'est que le reflet de ce que nous voulons bien y mettre...

Tout cela est derrière moi. Maintenant, inlassablement, je vis. Et j'aime. Parce que sans amour, je ne suis plus. J'aime la chaleur du soleil, j'aime l’eau qui s'écoule sur ma peau, j'aime le sourire de l'inconnu que je croise parfois le matin sur la plage, j'aime les mots écrits par celui qui est resté présent tout au long de cette période, malgré mon silence obstiné, malgré les reproches que je lui adressais injustement. Tout cela ne m'a pas changée mais m'a rendue plus fragile et plus forte à la fois. Jamais je ne laisserai un homme reprendre le pouvoir absolu sur moi. La soumission est un jeu de dupe. Comment peut-on aimer et abaisser une femme à ce point ? Le Maître se sert de l'Amour pour obtenir ce qu'il veut de sa soumise, mais tout ceci n'est qu'un mirage. L'amour sincère place l’être aimé sur un piédestal, il ne l'enchaîne pas à ses pieds. Telle est ma certitude. 

Si je vous écris tout ceci aujourd'hui, c'est pour renouer avec vous. Pour vous dire que je ne suis plus tout à fait celle d'avant, mais pas si différente non plus. Certaines choses se sont brisées. Sans gravité, ce n'étaient que des illusions. Le prix à payer pour vivre et grandir. Ma passion pour la fessée reste intacte, mais j'ai un peu de mal à reprendre l'écrire du blog. J'ai perdu l'entraînement, le rythme, l'inspiration peut-être ? J’espère qu'elle reviendra, vite...

41 commentaires:

  1. Peter Pan6/5/15

    Bonsoir Amandine !!

    Après cette petite confession, j'imagine douloureuse mais salutaire, le soleil va reluire de nouveau comme après une mauvaise averse.
    Tel le Phénix, vous allez repartir sur un nouvel envol vers des cieux plus assurés et plus cléments. Pour vous, je vous le souhaite. Nous sommes tous resté/e/s fidèles envers vous, même par écran interposé. Et c'est déjà beaucoup. "Viva la Vida!" comme le chantait Michel Fugain. Et "faut toujours garder le cap, moussaillon ! "
    Peter Pan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Peter Pan,
      Oui, tout cela est bel et bien terminé à présent. L'oiseau a grandi et repris son envol vers des cieux plus cléments. :-)

      Supprimer
  2. Madame6/5/15

    Vous avez une très belle plume. Je ne vous avais jamais lu et c 'est un plaisir de vous lire, même si ce que vous écrivez est douloureux.
    "L'amour sincère place l’être aimé sur un piédestal", peut-être ou plutôt , pour moi en tous cas, "l'amour considère l'être aimé comme son égal". Et , alors ,oui, on peut jouer, entre adultes égaux et consentants, à tous les jeux possibles et imaginables.
    Je vous souhaite du courage, mais je suis sure que vous en avez.
    Je vous souhaite de beaux jours et je suis sure qu'ils le seront.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci infiniment pour ce message qui me touche beaucoup !
      Et bienvenue sur ce blog... :-)

      Supprimer
  3. Anonyme7/5/15

    bonjour
    je m en doutais un peu
    pas que ça se finisse mal mais que que vous ayez succombe
    et pourtant comme vous dites vous l aviez dit souvent que ce n était pas pour vous
    j espere que tout va bien
    ce n est jamais facile de perdre quelqu un a qui l on tient , même un peu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous m'aviez expliqué toute l'hypocrisie de ce monde-là, mais il faut croire que j'avais besoin d'en ressentir la brûlure pour en comprendre réellement le danger. :-)
      Je vais bien, oui. J'espère que vous aussi ?

      Supprimer
    2. Anonyme7/5/15

      il faut croire en effet :-)
      mais le but n était pas de vous donner la leçon.
      je vais bien , nos échanges me manquent parfois

      Supprimer
    3. Ils me manquent aussi... :-)

      Supprimer
    4. Anonyme7/5/15

      alors sachez que si un jour le cœur vous en dit ma porte vous est toujours ouverte ...

      Supprimer
    5. Je vous écris bientôt, promis... :-)

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Moi aussi je t'embrasse, Dita. :10:
      Tout va bien à présent, tout est enfin surpassé. :-)

      Supprimer
  5. Misty7/5/15

    Bonjour Amandine,
    Je suis contente que tu sois revenue ! Tu publiais si souvent et d'un coup... plus rien... une rupture nette, absolument pas progressive comme c'est parfois le cas, lorsque l'auteur d'un blog ne trouve plus d'inspiration, n'a plus envie, est passé à autre chose... en tant que lecteur, on pense alors qu'il s'est passé quelque chose de grave et même si on te connait pas personnellement, on s'inquiète quand même et on grimace en voyant le nombre de mois écoulés depuis la dernière publication... Je te souhaite de te remettre le plus vite possible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup de ton message, Misty. Je suis désolée de t'avoir inquiétée ainsi. Les événements se sont déroulés de manière très brutale et j'avoue avoir été complètement sonnée, et même carrément brisée. C'est pourquoi mon silence s'est fait si brusquement sur le blog, comme d'ailleurs dans ma messagerie personnelle (pardon à tous ceux qui m'ont écrit et à qui je n'ai pas répondu !!!). Je n'arrivais plus ni écrire, ni même à réfléchir posément. Cela m'a pris quelques mois pour me reconstruire, mais maintenant tout va bien... :-D

      Mais dis-moi, as-tu arrêté ton blog toi aussi??? Quand je clique dessus, il apparaît en blog privé. J'espère que non, que tu continueras à écrire toi aussi. Tu as le don rare de toucher les gens et ton blog était une vraie bulle d'oxygène pour beaucoup d'entre nous ! :-)

      Supprimer
    2. Misty9/5/15

      Tant mieux alors :-)

      Oui, j'ai arrêté, pour plusieurs raisons... on n'est plus que deux dans ma petite bulle maintenant. Mais merci de tes mots. Je suis touchée.

      Supprimer
  6. Panique7/5/15

    Bienvenue chez toi, charmante Amandine, nous sommes tous très heureux de te revoir en peine forme.
    Ton accident vital n'est pas extraordinarie, beaucoup d'autres encanta ont souffert avant. C'est la vie, y a pas trop á regretter. Si tu te rendís compre á présent de ton grand valeur personn el, albores tu es sortie gagnante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup de ces encouragements qui me vont droit au cœur, Panique. Je suis sortie changée de cette aventure, plus forte par certains aspects (jamais plus je ne laisserai un homme me traiter autrement que d'égale à égale, c'est devenu un besoin vital) mais aussi plus fragile (j'ai beaucoup de mal à refaire confiance, c'est une chose qu'il faut que je travaille). Mais quoi qu'il en soit, je suis vivante... et très heureuse de l'être! :-)

      Supprimer
  7. Vincentflaneur7/5/15

    Il vous manque encore un peu d'inspiration pour nous reparler de fessées, dites-vous, Amandine. Mais vous n'avez rien perdu de votre talent pour savoir nous faire partager vos émotions, fussent-elles douloureuses ! Je vous embrasse très fort, tout au bonheur de voir votre blog revivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Vincent de ces chaleureuses paroles qui me touchent beaucoup. En ce moment, je n'ai guère d'inspiration pour ce qui concerne la fessée. J'espère que ça reviendra vite ! Mais des émotions j'en ai toujours beaucoup, à vivre et à partager, ici je l'espère.
      Je vous embrasse très fort moi aussi... :-)

      Supprimer
  8. Peter Pan7/5/15

    Bonsoir Amandine,

    Voyez, mon petit poème était juste. Alors pour une fois, annonçons une bonne météo: pour le WE qui s'annonce et les jours suivants, les nuages s'estomperont et la grisaille fera place à un soleil radieux et les températures généreuses réchaufferont en douceur l'atmosphère. Prévoyez ombrelles et chapeaux. "
    Rêvons un peu.
    Peter Pan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que vous avez raison... :-)

      Supprimer
  9. Anonyme8/5/15

    Le plus beau de tous les oiseaux est revenue;-), fort d'une experience...

    J'adore ta confession d'amour à tout ce qui t'entoure!!

    Frank de Munich

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ce petit mot qui me fait tant plaisir, Frank ! :10:

      Supprimer
  10. Ravie de te lire à nouveau Amandine.
    Ton témoignage est beau et fort
    Baisers doux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie. Ta douceur me réconforte. Elle fait partie des vrais petit bonheurs de la vie, de ceux qui ne sont pas illusion et qui protègent notre âme. :-)

      Supprimer
  11. Anonyme8/5/15

    Courage d'affronter la journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du courage il en faut, ne serait-ce que pour vivre. :-)

      Supprimer
    2. Jacqueline12/5/15

      bonjour Amandine
      oui il en faut du courage.!
      .. j'en sais quelque chose pas pour les mémes raisons mais trés difficile également et j"ai réussie à reprendre la barre ;il y a longtemps et maintenant tout va bien mais ça a éte un an de brouillard...; la vie n'est ps un long fleuve tranquille . Mais je suis rassurée de vous revoir sur votre blog portée par de nouvelles envies .
      je vous embrasse avec toute mon amitié

      Jacqueline


      Supprimer
    3. Je vous embrasse bien fort moi aussi Jacqueline ! :10:

      Supprimer
  12. Ventoux10/5/15

    Le printemps est enfin revenu !!!
    Merci Amandine, nous étions tous un peu orphelins depuis votre départ.
    Quel plaisir de vous retrouver !
    Bien sûr, je ne vous reproche pas votre absence,
    je crois qu'ici nous comprenons tous que la vie nous emmène parfois sur des chemins difficiles.
    Alors Vive la renaissance d'Amandine,
    la belle, la grande, celle qui aime la vie et qui nous la fait aimer.
    Demain le soleil sera encore plus beau et...
    comme ce sont les Saints de glace, nous en profiterons pour ... sucer de la glace en pensant à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas sucé la glace aujourd'hui, mais dévoré vos mots avec beaucoup d'émotion. Merci infiniment, Ventoux, ils me touchent beaucoup ! J'espère m'en montrer digne dans le futur de ce blog :-)

      Supprimer
  13. Peter Pan11/5/15

    Bonsoir Amandine,

    Ca fait rudement plaisir de vous retrouver à nouveau prête à explorer de nouveaux horizons. Vos récits, vos coups de cœur que vous nous faisiez connaître et partager , eh bien, ça nous a manqué tout ça. Rebondir d'un commentaire à l'autre en exprimant nos ressentis... Comme certainement tous vos fidèles fans, je passais de temps à autre sur votre Blog un peu comme lorsque l'on attend un message important.
    Vous nous avez manqué. Sincèrement.
    Peter Pan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous aussi m'avez manqué! :-)
      Il faut que je songe à poster de nouveau car l'orage commence à gronder...

      Supprimer
  14. C"est particulier un blog quand même ... Des fois on l'ouvre à cause d'une belle histoire, des fois parce qu'on ne sais plus très bien ou on en est, des fois juste par curiosité... Du coup les raisons d'une interruption peuvent être multiples aussi. Bien contente que tu ai regonflé tes petits bras musclés Amandine ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, je crois que l'on écrit quand on a envie de s'exprimer, de raconter ses joies ou ses peines. Mais parfois la douleur est tellement forte que l'on arrive plus du tout à s'exprimer. C'est terrible, je n'avais jamais connu cela auparavant. Mais heureusement, tout va beaucoup mieux maintenant... et je suis redevenue une vraie pipelette ! :-D

      Supprimer
  15. Bonjour Amandine

    Pas grand chose a ajouter a ce qui a déjà été dit mais je suis vraiment ravi de te retrouver !
    Et d'apprendre que, malgré un passage pénible, tu repars de plus belle!
    YESS!! :)

    Je t'embrasse!


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ce petit mot qui me fait tant plaisir, JPC !
      Je t'embrasse moi aussi... :10:

      Supprimer
  16. Gabriel24/12/15

    Bonjour douce Amandine.

    Petit passage sur votre blog à la date anniversaire de son arrêt si soudain, par nostalgie et sans grand espoir.
    Et finalement quelle belle surprise de voir que la nature a repris ses droits. Oh, bien sûr, elle finit toujours par le faire, mais on ne peut malgré tout pas s'empêcher de s'inquiéter.

    Heureux de vous savoir à nouveau "à la surface".
    Vous m'avez manqué...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Ange
      Gardien toujours, réprimandeur parfois (lorsque je me mettais stupidement en danger !), vous avez toujours été là pour moi et ce dernier message le prouve une fois encore.
      Vous faites partie de ces gens dont la rencontre donne un sens à notre vie.
      Merci, pour tout, pour ce que vous êtes, pour tout ce que vous donnez, pour le bonheur que vous tentez de préserver, coûte que coûte... :-)

      Supprimer
    2. Anonyme27/12/15

      continue ton blog amandine tu me manque.

      Supprimer
    3. Voilà qui est fait, Monsieur Anonyme (pourquoi ne prenez vous pas de pseudo, cet anonymat est très froid et va à l'encontre de vos mots si gentils) :-)

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.