mardi 2 juin 2015

Pudeur

© Roland Topor

La pudeur est-elle un frein à la fessée ? 

La pudeur psychologique, celle qui nous empêche de parler de ce que nous ressentons, peut s'avérer dangereuse dans un jeu où l'on manipule douleur et humiliation. On ne répétera jamais assez combien la communication, et la complicité qu'elle crée, sont des conditions vitales pour que le jeu se passe bien.

Mais aujourd'hui je voudrais aborder un thème un peu moins consensuel, celui de la pudeur physique. On peut être pudique et avoir le fantasme de la fessée en soi, cela n'a rien de contradictoire. Mais le passage à l'acte peut paraître plus délicat pour une femme pudique, n'est-ce pas? 

De ma toute petite expérience des rencontres spécifiques à la fessée, cette question se pose toujours. Il n'y a pas un seul de mes partenaires potentiels qui ne m'aient posé la question fatidique : êtes vous pudique? Et (presque) toujours cette petite déception dans la voix, à l'écoute de ma réponse... oui, je suis pudique. Me mettre nue devant quelqu'un que je rencontre pour la première fois ne m'est, à priori, ni naturel, ni même excitant. Autant vous dire que les propositions à la hussardes comme "je vous fesserai entièrement nue" ou plus poussée encore "je vous fesserai nue et en position diaper" ne m'inspirent rien. Ou plutôt si, un manque flagrant de maturité et de finesse psychologique... 

Mais en disant cela, je suis très injuste! Certains hommes adorent la complicité d'une femme impudique et trouvent cela d'autant plus excitant. D'autres, à l'inverse, préfèrent puiser dans la gêne de l'autre un sentiment de pouvoir très excitant. Comme souvent, il n'y a pas de vérité, le tout étant de jouer avec le partenaire qui nous corresponde le mieux.

Mais pour en revenir à la femme pudique qui hésiterait à se lancer dans le jeu de la fessée, je dirais qu'il n'y a pas de sentiment plus délicieux que celui d'avoir réussi à lever les barrières que l'on s'est imposée. On en ressent généralement un étrange mélange d'étonnement, de fierté et de reconnaissance envers son partenaire. Cela crée indéniablement un lien très fort avec l'autre, une confiance et une complicité qu'aucune autre situation, à ma connaissance, ne saurait créer. Mais pour susciter ces conditions là, il faut que le partenaire sache faire preuve de beaucoup de finesse, bien sûr. La fessée est un art délicat qui ne pardonne aucun faux pas...

21 commentaires:

  1. Anonyme2/6/15

    tout ce qui est lié a l intimité renvoie a la pudeur , ce n est sans doute pas spécifique a la fessée car cela relève du fantasme et du plaisir que l on ressent (ou pas) dans l image que l on a de soi.
    on peut penser au plaisir que l on procure ou a la gène que l on ressent mais cela reste très personnel et ne dépend pas du désir de l autre alors oui l équilibre est très très fragile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai aucun souci à me mettre nue devant mon partenaire. C'est d'ailleurs généralement moi qui lui demande, au cours de la fessée, à enlever ma robe car la fessée donne chaud, non seulement aux fesses et aux joues, mais aussi à l'ensemble du corps. Mais ce n'est pas la nudité qui m'excite et que je recherche, elle n'est pour moi que la conséquence "normale" du jeu. Si on me l'imposait d'entrée de jeu, je pense que cela gâcherait beaucoup de mon plaisir. Je trouve un certain raffinement à l'effeuillage progressif et je trouve un peu dommage de transformer directement ce joli tableau en un déballage de chair, quel qu’en soit la beauté. :-)

      Supprimer
  2. Peter Pan3/6/15

    Bonjour Amandine,


    Vous posez une question fondamentale qui parle à chacun/e de nous.
    La pudeur : vieux tourment qui existe depuis la nuit de l'humanité. Elle peut s'appeler gêne, retenue, fausse pudeur ou vraie pudeur ?
    L'aveu de ses propres désirs est déjà une barrière qui tombe. L'avouer à soi et surtout, chose plus délicate, l'avouer à la personne qui partage vos jeux intimes et plus si affinités. Mais tout dépend de l'écho qu'il trouve dans son/sa partenaire. Car il y a aussi des hommes pudiques. Ils ne sont pas tous des brutes épaisses. Peut être la pudeur fait-elle partie du jeu complexe de la séduction ? Mais il y a une constante essentielle qui reste de mise ; la confiance envers l'autre sans laquelle aucune communication véritable n'est possible. Tout est confiance dans la vie. Il en faut un minimum sinon...
    Peter Pan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison Peter pan, la confiance est la chose la plus importante, dans ce jeu comme dans presque tous les aspects de la vie. Et quelle plus belle preuve de confiance peut-on donner à l'autre que d'arriver à se mettre nu(e) alors que l'autre reste habillé(e) !
      Mais pour quelle ait de la valeur, cette confiance doit être gagnée un peu plus finement que simplement par un ordre donné d'entrée de jeu. Du moins, c'est comme ça que je le ressens. :-)

      Supprimer
  3. Anonyme4/6/15

    est ce normal que moi étant un homme j'aime recevoir la fessée?
    Avec mon ex on pratiquait mais avec mon epouse je ne sais pas comment lui dire du coup je suis frustré. Vous auriez pas des conseils?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si une normalité a été définie dans ce domaine, mais comme moi aussi j'adore recevoir la fessée, soit nous sommes tous les deux normaux, soit nous sommes tous les deux anormaux... :-D

      Pour ce qui est des conseils à vous donner, je ne suis peut-être pas la mieux placée puisque je suis moi-même receveuse, mais je pense qu'aimer donner la fessée relève avant tout d'une fascination, ou du moins d'une grande attraction, pour les fesses de l'autre. Il serait peut-être bien d'amener votre épouse à "s'approprier" vos fesses, en lui disant tout d'abord combien vous aimez quand elle les touche, les caresses... Puis petit à petit,vous lui demanderez de vous donner quelques claques et quand elle s'apercevra de l'effet que cela produit sur vous, nul doute qu'elle y prendra vite goût ! :-D
      Je ne sais pas si cette méthode fonctionne, mais c'est ainsi que j'essaierai en tout cas. :-)

      Supprimer
  4. Anonyme6/6/15

    Salut amandine je fantasme sur la fessée depuis un bon moment mais je ne sais pas ce que ca fait reelement une fessée. Je n'ai pas envie que ma femme se mette a aimer si je me rends compte que ce n'est pas fait pour moi. Bref puis je vous poser quelque question pour me renseigner?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anonyme (ne pourriez-vous prendre un pseudo ?). vous pouvez bien sûr poser ici toutes les questions que vous souhaitez. :-)
      Mais si vous voulez savoir ce que produit comme effet la fessée reçue par un homme, je crains d'être assez mal placée vu qu'hommes et femmes ne sont pas rigoureusement biologiquement identiques... Peut-être serait-il mieux qu vous posiez la question à Mlkklm (http://mis-au-coin.blogspot.fr/) ou à Mike (http://placardemike.blogspot.fr/)?

      Supprimer
  5. Anonyme6/6/15

    Pour vous la fessée ne doit elle etre que punitive? la fessée fait elle partie du bdsm?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi la fessée est purement érotique. On peut la jouer punitive mais ce n'est qu'un jeu, pour de faux, même si la raison de la fessée est "réelle". Si mon partenaire pensait réellement que je méritais une correction, je prendrais mes jambes à mon cou parce que là, pour moi, on entre dans le domaine de la violence.
      Mais faire semblant, ça peut être très amusant, et cela n'empêche la fessée/jeu d'être donnée de manière bien sentie. :-)

      Pour moi, la fessée ne fait pas partie du BDSM car les esprits de ces deux mondes sont très très différents.
      On peut jouer à des jeux de société différents en utilisant des dés sans que cela en fasse pour autant les mêmes jeux. Pour la fessée, c'est pareil, elle est utilisés dans les deux domaines mais d'une manière et dans un esprit très différents qui font que, pour moi, ce n'est pas du tout le même jeu.

      Supprimer
    2. Jacqueline16/6/15

      bonjour chére Amandine
      voila vous dites que la discipline conjugale est un jeu mais mon mari et moi la pratiquons avec beaucoup de '' sérieux '' comme Isabelle 183 plutot comme une régle de vie ; un engagement et cela nous convient parfaitement et je ne le perçois pas comme de la violence mais plutot comme rassurante et cadrante et permet de remettre les pendules à l'heure quant le besoin se fait sentir ...
      Tout se passe bien et pour le reste nous vivons l' un et l' autre dans le partage et l'échange sur le même pied d''égalité
      Amicalement Jacqueline

      . .


      Supprimer
    3. Bonjour chère Jacqueline,
      Quand je parle de "jeu", il ne faut pas l'entendre dans le sens de "léger" ou "pas sérieux" mais comme un "jeu de rôle". Comme l'explique très bien Isabelle sur son blog, elle ne reçoit pas la fessée parce que son mari estime qu'elle mérite réellement une correction et qu'il est en droit de la lui donner, mais juste parce qu'elle le veut, parce que cela lui fait du bien à elle et à leur couple. Mais tout cela est un "jeu". Personne ne mérite réellement de recevoir une correction mais l'un "offre" une correction à l'autre, accepte d'endosser ce "rôle"-là, parce que cela leur fait du bien. Bien évidemment, celui qui fesse l'autre ne doit pas penser qu'il le fait parce que c'est lui qui décide et qu'elle l'a bien méritée (cela, pour moi, serait de la violence conjugale), il ne le fait que parce que "jouer ce rôle-là" renforce leur couple. C'est un peu compliqué à expliquer et je ne suis pas sûre d'être très claire dans mes explications, mais c'est bien ainsi qu'il faut comprendre le mot "jeu", comme un "jeu de rôle" et non pas comme un "jeu ludique" (bien que la fessée puisse être très ludique aussi parfois). :-)

      Supprimer
    4. Avec mon dernier partenaire, j'avais parfois peur parce que jamais nous n'avions de rapports humains "normaux", "égalitaires".
      J'adorais recevoir la fessée et lui obéir en tout, mais je ne me sentais pas pour autant une serpillière tout juste bonne à lui lécher le cul et cette absence de rapports "normaux" me pesait beaucoup.
      De temps en temps je lui posais la question "Tout cela, c'est bien un jeu, n'est-ce pas?" et il me répondait "Oui, mais un jeu sérieux". J'étais (juste) un peu rassurée... :-)

      Supprimer
    5. Jacqueline16/6/15

      chére Amandine
      En effet cela peu étre appelé jeu ;mais; lorsque il y a engagement et profondeur dans tout cela de part et d' autre c' est peu étre un peu plus ?
      un principe de vie ; une sagesse ? pour s'améliorer ; progrésser ...
      .je ne suis pas toujours punie parce que je le demande ; mais bien parce je le mérite également et que mon mari estime que cela est nécessaire .
      je vais souvent sur le blog d' Isabelle elle partage le méme
      état d' esprit que moi et en fait un principe de vie ; enfin cela m'apporte qq chose de positif
      et c' est cela qui est important au fond
      Amicalement Jacqueline

      Supprimer
    6. Etre punie parce qu'on le veut ne veut pas dire que l'on doive toujours le demander pour être punie. Heureusement. :-D
      Etre punie juste parce que mon partenaire estime que je le mérite et que cela est nécessaire, moi ça me ferait peur. Mais ce n'est là qu'un sentiment très personnel et peu rationnel. Comme vous le dites très justement, le plus important est que chacun n'en tire que du positif ! :-)

      Supprimer
    7. Jacqueline16/6/15

      Chére Amandine
      Lorsque mon mari estime que c'est nécessaire que je sois punie , nous avons une discution ensemble évidement et faisons le point avant bien sur! il y a
      toujours un échange et une explication avant ;
      Jacqueline

      Supprimer
    8. Jacqueline16/6/15

      Amandine
      Lorsque j' ai commis une bétise importante et que mon mari le constate . oui là il estime que je dois étre corrigée : bien sur ; je le reconnais évidement et l' accepte pleinement .
      Jacqueline

      Supprimer
    9. Personnellement, je pense que personne ne mérite jamais un châtiment corporel, au sens littéral du terme. Ni les enfants, ni les adultes.
      Mais recevoir une fessée peut nous faire beaucoup de bien, en nous délivrant d'un sentiment de culpabilité, en faisant disparaître les tensions, en boostant notre ibido, etc... C'est en cela que je parle d'un jeu et qu'il me paraît important que cela en soit bien un, que personne ne pense sérieusement que l'on mérite d'être châtié mais que cela nous fait tout simplement du bien. :-)

      Supprimer
    10. Jacqueline17/6/15

      chére Amandine nous nous retouvons c''est bien cela ! d'' côté mon mari y trouve une satisfaction oui oui ( corriger une vilaine fille ! ) et moi je suis apaisée et enfin déculpabilisée .
      Jacqueline

      Supprimer
  6. Ogreline7/6/15

    Ma grand mère disait que les gens qui ne signent pas leur écrits cherchent une emprise sur celui qui lit en ayant la prétention de vouloir qu'on se souvienne d'eux.
    Désolée amandine mais trois messages sans pseudo, je trouve cela grossier.
    Allez "anonyme"un peu d'imagination... A défaut, pourquoi pas : l'apprendi, le chercheur, unkown....,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ce petit mot, Ogreline! Je vois que nous avons le même ressenti. :-) Poster en anonyme a un petit côté pas très franc du collier. Par ailleurs, cet homme se contredit d'un message à l'autre. Dans le premier il aime la fessée qu'il pratiquait avec son ex, dans le second il ne la connait pas et à peur que sa femme y prenne goût si au final il découvre qu'il n'aime pas cela. Je ne sais pas trop où il veut en venir mais tant que ces échanges restent sur un ton cordial, j'accepte la discussion. Mais s'il pouvait y avoir un pseudo en face, ce serait beaucoup plus agréable ! :-D

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.