dimanche 31 janvier 2016

Désir brûlant


Quand plus rien ne la retient,
Ni la peur, ni la pudeur,
Juste l'envie d'aller plus loin
Electriser ses sens de tensions insensées,
Déposer les armes pour mieux se révéler  
Accepter son désir et cesser de le fuir.
S'exposer 
Pour son seul plaisir
Mais aussi pour le sien.

Bascule-t-elle ? 


samedi 30 janvier 2016

Vice et vice et versa

Dans mon post précédent, je vous ai parlé de ces petites frustrations qu'il m'arrivait parfois de ressentir quand la fessée qui m'était offerte n'était pas à la mesure de celle que j'espérais. Au lieu de me morfondre sur ce blog, ne serait-il pas grand temps de prendre les choses en main ?



Une petite vidéo fort charmante pour introduire un pratique qui l'est tout autant : le chevillage.

Que les bricoleurs du dimanche n'abandonnent pas leur manche, je sais que cette pratique, bien qu'exclusivement réservée à la dextérité féminine, en fait fantasmer plus d'un. 
Petit cours de lexicologie : le chevillage est une pratique sexuelle durant laquelle une femme pénètre l’anus d’un homme à l’aide d’un gode ceinture. 

Il y a quelques jours justement, un ami me demandait si je disposais de ce type d'outil. Peu bricoleuse de nature, j'ai dû lui avouer que non, mais cette idée m'a amusée. Je n'ai pas vraiment envie d'essayer, parce que vice et versa, je préfère le vice, mais  cette idée me trotte dans la tête... Peut-être un jour, qui sait, le désir chevillé au corps, mon âme de Saint Bernard me poussera-t-elle à franchir l'infranchissable et répondre aux SOS* qui me seront envoyés ?  

* Strap On Sex (acronyme anglais de "pénétration avec un gode-ceinture") 

dimanche 24 janvier 2016

Alchimie


Il est un problème que nombre des adeptes de la fessée connaissent parfois et souvent : la frustration.
Je ne vous parle pas ici de celle qui nous dévore lorsque l'on ne s'occupe de nos fesses que de manière sporadique, mais de celle que l'on ressent souvent lorsque la fessée n'a pas été à la hauteur de notre envie. 

De tous mes partenaires, un seul réussissait à lire en moi suffisamment précisément pour m'offrir l'exacte punition que je recherchais.

Je ne suis pas masochiste et n'ai jamais recherché de douleur extrême, mais une fessée trop légère est toujours terriblement frustrante. Et lorsque le deuxième mouvement de la symphonie s'annonce, difficile de prendre son pied lorsque son esprit reste concentré sur ce qu'aurait pu être cette fessée, si elle avait été plus intense.

Alors comment faire pour guider mon partenaire ? Me faire tatouer la formule magique sur les fesses, avec preuve géométrique à l'appui ? Encore faudrait-il ne recruter que des scientifiques hautement diplômés (mais justement, ceux-là ne s'en sortent pas trop mal, même sans anti-sèche)...


Pour les autres, j'ai (peut-être) une solution cosmétologique, simple et agréable : une crème rose barbie baptisée à juste titre "Spank". 

Cette crème diffuse une chaleur qui intensifie chaque claque donnée (elle contient, pour ce faire, du gingembre et divers piments)

Pour les adeptes d'une "bonne fessée directement appliquée", elle peut être utilisée pour remplacer le warm-up. 

Elle permet surtout d'augmenter le niveau d'intensité de la fessée sans risque de les marquer.

Bien que ce ne soit pas l'usage pour lequel elle soit vendue, il semblerait que cette crème puisse être également utilisée sur les zones génitales, mais, pour ce qui me concerne, la fessée est amplement suffisante à l'obtention d'une excitation sexuelle intense. Nul besoin d'en rajouter...

A noter que cette crème est vendue avec une crème "après-fessée" qui produit un effet fraîcheur intense sur la zone appliquée. Je la trouve personnellement totalement inutile, puisque c'est précisément cette chaleur intense que j'adore, pendant comme après la fessée.  :-)


Il existe une autre crème spécialement conçue pour la fessée, la "Crazy Girl After Dark Red Cheeks Spank Me", qui revendique pour effets d'augmenter la sensibilité de nos fesses, mais aussi leur rougeur et leur volume.
Par ailleurs, cette crème serait gorgée de phéromones pour augmenter l'excitation sexuelle des deux partenaires.

J'avoue que ces arguments me laissent dubitative. Se présenter à son partenaire avec un cul de babouin ne risque-t-il pas de briser irrémédiablement le charme de l'instant ?


vendredi 1 janvier 2016

Heureuse Année



A tous ceux dont le rouge orne (parfois) le corps ou fait battre le cœur, je souhaite une

bonne et heureuse nouvelle Année ! 

Puisse-t-elle vous apporter beaucoup de bonheur, d'émotions et de rires partagés.