dimanche 31 janvier 2016

Désir brûlant


Quand plus rien ne la retient,
Ni la peur, ni la pudeur,
Juste l'envie d'aller plus loin
Electriser ses sens de tensions insensées,
Déposer les armes pour mieux se révéler  
Accepter son désir et cesser de le fuir.
S'exposer 
Pour son seul plaisir
Mais aussi pour le sien.

Bascule-t-elle ? 


4 commentaires:

  1. La meilleure façon de ne pas être consumée par un désir brulant est de lui laisser libre cours. ;)
    Donner comme si l’on acceptait de tout perdre… juste pour quelques précieuses heures d’éternité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce qu'aucune Biafine ne peut guérir un tel désir. Parce que cela fait infiniment plus mal de résister que d'accepter d'être soi-même.
      Même si l'expérience n'a pas toujours été au niveau de mes attentes les plus folles, je n'ai jamais regretté de basculer. Quelques instants de bonheur, quelques heures d'éternité, qui ne pourrait désirer en vivre ? :-)

      Supprimer
  2. Courandair3/2/16

    je fais le rêve d'un alphabet, d'un abécédaire des grands mots. Celui qui commence par un A est immense quoique bref, 5 petites lettres, dans un champ indiciblement intime. Le B de bascule conduit au C de la confiance. Basculer, L'esprit dans les étoiles, mais les pieds dans le gazon, solide...Basculer dans le regard de l'autre, corps tendu, fesses offertes comme on accorde cette confiance afin de la mieux partager.Confiance en Elle, en Lui, la tête heureuse, sur l'oreiller.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Basculer dans l'Amour en toute Confiance, il n'y a rien de plus beau. Merci, Courandair, pour cette petite échappée poétique qui nous laisse tous rêveurs... :-)

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.