samedi 30 janvier 2016

Vice et vice et versa

Dans mon post précédent, je vous ai parlé de ces petites frustrations qu'il m'arrivait parfois de ressentir quand la fessée qui m'était offerte n'était pas à la mesure de celle que j'espérais. Au lieu de me morfondre sur ce blog, ne serait-il pas grand temps de prendre les choses en main ?



Une petite vidéo fort charmante pour introduire un pratique qui l'est tout autant : le chevillage.

Que les bricoleurs du dimanche n'abandonnent pas leur manche, je sais que cette pratique, bien qu'exclusivement réservée à la dextérité féminine, en fait fantasmer plus d'un. 
Petit cours de lexicologie : le chevillage est une pratique sexuelle durant laquelle une femme pénètre l’anus d’un homme à l’aide d’un gode ceinture. 

Il y a quelques jours justement, un ami me demandait si je disposais de ce type d'outil. Peu bricoleuse de nature, j'ai dû lui avouer que non, mais cette idée m'a amusée. Je n'ai pas vraiment envie d'essayer, parce que vice et versa, je préfère le vice, mais  cette idée me trotte dans la tête... Peut-être un jour, qui sait, le désir chevillé au corps, mon âme de Saint Bernard me poussera-t-elle à franchir l'infranchissable et répondre aux SOS* qui me seront envoyés ?  

* Strap On Sex (acronyme anglais de "pénétration avec un gode-ceinture") 

13 commentaires:

  1. Misty30/1/16

    Bon, le chevillage, c'est pas du tout mon truc mais ... j'adoooooooooooooooooooore cette vidéo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai trouvé plutôt original et amusante cette vidéo, même si ce n'est pas (pour le moment, mais qui sait) ma manière de jouer :-D

      Supprimer
  2. Vincent flaneur31/1/16

    On en apprend tous les jours avec vous, Amandine ! Vous êtes un puit de science ! Je n'avais jamais entendu ce mot de chevillage, même si j'avais déjà entendu parler de la pratique et de l'objet. Qui ne me tentent pas du tout, mais alors pas du tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en me rendant chez Casto, au premier des stages que l'on m'a offert pour mon dernier anniversaire, que j'ai découvert cette technique, qu'il faut bien avouer, je maîtrise comme un manche. Ouille ! :125:

      Supprimer
  3. Courandair1/2/16

    Je connaissais la chose. Sa pratique ne figure pas dans le répertoire de ma douce compagne, ce dont je ne m'en plains pas. Ceci-dit, c'est peut-être sympa. Merci pour le mot "chevillage" qui vient donc -pour moi- de sortir du domaine de l'ébénisterie. Je ne sais pas trop pourquoi je lui trouve un air assez...festif! Un coté "casto" (remember les vieilles pubs radio de lucky blondo et Pierre Perret?) Bon, pardon pur la digression pas très sex. nous aimons beaucoup votre site. Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très touchée par votre mot, Courandair, et vous souhaite la bienvenue parmi mes merveilleux lecteurs et lectrices qui embellissent de leur plume ce petit bout de vie. :10:

      Supprimer
    2. GdeBouillon6/2/16

      Quand on sait recevoir on doit savoir donner. Mon petit doigt me dit que votre intérêt progresse et qu'une bonne soumise doit connaître tous les ressorts pour donner du plaisir à un homme avec sa férule. La réciprocité n'en sera ensuite que plus exquise. Gode Froid de B

      Supprimer
    3. Je crains que votre petit doigt ne se trompe, cher Gode Froid de B (j'adore votre pseudo!).
      Je ne partage en rien votre point de vue sur le fait qu'une "bonne soumise doit connaître tous les ressorts pour donner du plaisir à un homme avec sa férule". Je ne me vois en aucun cas esclave sexuelle de mon partenaire et n'ai aucune envie de faire ce qui ne m'excite pas moi-même. Mais il est un fait que je ne suis et ne serai jamais une "bonne soumise"! :-)

      Supprimer
  4. Panique6/2/16

    Mais la psicologie des joueurs n'est pas le tout dans ce jeu... Il y a le jeu tout court xD
    Bien que tu ne sois ni soumise ni dominatrice, je trouve que savoir fesser est toujours utile pour celle qui aime être fessée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Savoir fesser est une chose, savoir sodomiser avec un gode ceinture en est une autre (qui me semble un chouïa plus compliquée) :-D
      Je suis d'accord avec toi, le plus important n'est pas de suivre des comportements stéréotypés mais de s'amuser en symbiose. Cependant, on n'est pas obligé de tout aimer et de tout pratiquer pour se sentir épanouis et heureux dans sa vie sexuelle. :-)

      Supprimer
  5. lunapower7/2/16

    Chevillage ben je ne connaissait pas le terme Amandine!! Par contre je connais le terme anglais "pegging"...
    Oui c'est très tabou le plaisir anal masculin et pourtant il me semble que le point G masculin se situe dans cette zone...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il existe tout plein de mots en anglais pour désigner cette pratique (à croire que les anglo-saxons sont beaucoup plus décomplexés que nous sur ce sujet !). Mes préférés sont :
      - Chick-dicking (chick désignant une poule et dick un pénis)
      - Chick-banging (dès lors qu'il y a plusieurs femmes? gros, gros fantasme...)
      - Lass-fucking (Lass désignant une jolie jeune fille)
      - Soafing (Sex-on-Strap Fucking)
      -Femboning (très anatomique...)
      et mon préféré par dessus tout :
      - Womandriver ! Pourtant, femme au volant...
      Comme quoi, les hommes n'ont vraiment peur de rien quand il s'agit de titiller leur point G! :-D

      Supprimer
    2. lunapower12/2/16

      ah bah dis-donc Amandine quelle cul-ture :D

      En tout cas bien fait et en douceur ça peut être très agréable puis c'est sympa d'inverser les rôles de temps en temps!

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.