samedi 28 mai 2016

Des questions ?


Si vous voulez posez une question à Amandine, c'est ici !

Laissez-là en commentaire à ce post et Amandine essaiera d'y répondre, si elle le peut...

62 commentaires:

  1. Vincent flâneur28/5/16

    Une première question, toute bête : d'où vient cette belle photo ? Elle convient si bien à Amandine qui aime tant à la fois se dévoiler et se cacher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteur de cette photo est David Suhardja. On peut voir un peu de son oeuvre ici.
      C'est généralement en voyant une illustration que me vient l'idée d'un post, c'est pourquoi l'image semble souvent si bien convenir.. :-)

      Supprimer
  2. Ma question est : Trouvez-vous érotique de se sentir puni ? Et pourquoi? Merci et qu'est plus correct de dire, entreinte, accoulade ou embrasse?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, se sentir punie est profondément érotique pour moi ! :-)
      Avant la fessée, la peur que je ressens lorsque je sais que je vais être punie est très excitante, même si je sais très bien que tout cela est "pour de faux". La peur est profondément aphrodisiaque. Je me souviens avoir lu une étude scientifique sur ce sujet, où les personnes qui sortaient d'un manège à sensations fortes se révélaient avoir une envie sexuelle beaucoup plus importante que les autres. :-D
      Pendant la fessée, j'imagine qu'il doit être très excitant d'être réprimandée, mais je ne l'ai jamais connu.
      Par contre, il est important que cela soit clairement défini comme un jeu. J'ai connu une relation de domination/soumission où cette notion de punition était permanente, il n'y avait jamais un seul instant où je pouvais me sentir être "à la hauteur" ou à égalité avec mon partenaire. Cela s'est révélé extrêmement douloureux.
      Par ailleurs, être punie signifie aussi être en sécurité, pardonnée, aimée... peut-être est-ce bien là le plus érotique des sentiments !

      Une étreinte ou une accolade sont davantage dans la culture américaine. En France, on embrasse... ou on fait un petit bisou... :10:

      Supprimer
    2. Merci pour la reponse, tres interessant. Mais j'ai beaucoup plus de questions.....comme si la punition facilite le sentiment d'abandon propre, de deconnexion envers la realite si important dans la sexualite de la femme?

      Ok puis un petit bisou!!!!

      Supprimer
    3. Il y a plusieurs manières de faire perdre la tête à une femme et de la conduire à s'abandonner complètement.
      Se servir de la notion de "punition" est certainement la plus facile, à condition pour moi que cette punition repose sur un motif "réel" dans lequel je peux réellement me projeter.
      Dans ce cas, on n'est plus vraiment dans le jeu mais dans un besoin plus intime. Quand j'étais plus jeune, il m'arrivait souvent de ne pas me sentir à la hauteur de ce que j'attendais de moi-même, et cela provoquait en moi une irrépressible envie de fessée où je m'abandonnais complètement. En vieillissant, j'ai appris à être un peu moins exigeante envers moi-même, mais il existe encore une situation où mon envie de punition est extrêmement puissante, c'est quand je me dispute avec mon partenaire. Je ne supporte pas les conflits, les tensions, les disputes, aussi lorsque celles-ci surviennent mon envie/besoin de punition devient si forte que je m'y abandonne complètement. Est-ce un besoin érotique ou un besoin psychologique? Tout est mêlé je crois. Mais cela conduit inévitablement à une tension érotique extrêmement forte ! :-)
      Mais la plus belle fessée érotique qu'il m'a été donnée de recevoir n'avait rien à voir avec la notion de punition. Elle s'est jouée sur un motif entièrement inventé, mais mon partenaire mélangeait si intimement le plaisir érotique et l'atmosphère d'une punition que je ne savais plus du tout où j'en étais, s'il me faisait l'amour ou s'il me donnait la fessée... Cela a été, de loin, la plus belle expérience de ma vie !

      Un gros bisou à toi, Mariposas ! :-)

      Supprimer
    4. Merci Amandine pour les reponses. Serait un plaisir d'avoir une longue conversation mais je ne veux pas entourer les commentaires. Une derniere cuestion. Que c'est que vous pensez de cette phrase: "besoin reel pour la punition ireel?. Un petit bisou

      Supprimer
    5. Est-ce qu'il m'arrive de ressentir le besoin de me sentir réellement punie dans le jeu ?
      Cela peut m'arriver quand j'ai besoin de me sentir rassurée, quand je dois faire quelque chose que j'appréhende ou que j'ai le sentiment de ne pas avoir été à la hauteur de ce que j'aurais voulu être. Je crois que c'est assez infantile comme sentiment, que j'ai envie d'être pardonnée (ou plus souvent de me pardonner à moi-même) et que pour que j'ai le sentiment que le pardon soit réel, il faut que j'ai le sentiment que la punition soit réelle, même si bien sûr elle ne l'est pas... :-)

      Supprimer
    6. Car, si cela ne vous dérange pas, J'ai encore des questions. Vous trouvez qu'il est l'autorité attrayante ? Un peti bisou= un besito (en espagnol).

      Supprimer
    7. Dans la vie de tous les jours ou dans le jeu ?
      D'une manière générale, j'aime beaucoup les hommes qui ont du caractère, qui savent décider par eux-même. Je ne sais pas comment cela se passe en Espagne, mais en France les hommes ont de plus en plus tendance à se cacher derrière les femmes et à leur laisser tout décider. Certaines femmes adorent cela, mais moi ce n'est pas du tout mon cas.
      Dans le jeu, un homme suffisamment sûr de lui, de moi, de nous, pour prendre les rênes et m'emmener là où il a décidé, me fait littéralement fondre... tout comme le sentiment que je ressens lorsque j'arrive à lui obéir et à me laisser guider. Ce n'est pas une chose naturelle dans notre société, et, même si j'adore la fessée, il faut quand même qu'à chaque fois je gagne cette petite victoire sur moi-même d'arriver à me laisser faire. J'en retire énormément de fierté et de confiance, pour moi, pour lui, pour nous.
      Un abrazo y un besito :-)

      Supprimer
    8. Aussi en Espagne, la masculinite n'a pas une bonne image sociale, peut-être ce qui explique le succès littéraire comme 50 shadows...vous ne pensez pas?

      Supprimer
    9. Je partage tout à fait cette opinion en effet ! :-)

      Il y a ne serait-ce que 50 ans, la femme n’avait quasiment aucune place dans notre société. Elle était la possession de son mari, devait s’occuper du ménage et de l’éducation des enfants, et c’est à peu près tout. Les choses ont considérablement évoluées et on ne peut que s’en féliciter! Mais parfois, j’ai l’impression que nous sommes allés un peu trop loin dans le mouvement du balancier, qu’il devient de plus en plus difficile pour les hommes de trouver leur place et qu’à l’inverse les responsabilités qui pèsent sur les femmes deviennent un peu trop lourdes à porter. Elles ont des responsabilités professionnelles quasi-égales aux hommes, malgré les efforts des papas ce sont quand même elles qui s’occupent le plus des enfants, et, au sein du couple, l’homme lui demande de prendre la majorité des décisions, pensant sans doute que c’est mieux ainsi, que c’est ce qu’elle veut.
      L’homme a perdu, me semble-t-il, son statut de leader, aussi bien au travail où il se trouve de plus en plus challengé par les femmes, qu’au niveau du foyer où il peut de moins en moins faire entendre sa voix.
      Alors, dans le monde des fantasmes, la femme fatiguée rêve en secret d’un homme fort et dominant avec qui elle pourrait se laisser aller en toute sécurité, tandis qu’à l’inverse l’homme, qui ne sait plus vraiment quelle place il doit occuper, rêve d’une femme docile et soumise avec qui il redeviendrait le leader d’autrefois. Mais tout cela va à l’encontre de notre schéma sociétal et de l’éducation que nous avons pu recevoir à partir des années 70, ce n’est donc absolument pas facile à assumer. Des livres comme 50 shades représentent une véritable soupape pour ceux, et surtout celles, qui souffrent de cette situation, mais qui ne veulent pas pour autant franchir le cap de faire évoluer leur couple ou leurs pratiques sexuelles en ce sens. Et à voir le succès du livre, elles sont très nombreuses ! :-)

      Supprimer
    10. Vincent flâneur30/5/16

      J'aurais envie de vous répondre, Amandine, que nous les hommes n'avons pas besoin d'etre plaints ou défendus ! J'aime qu'une femme soit féministe, décidée, indépendante. D'abord, parce que le contraste sera encore plus érotiquement saisissant lorsqu'elle acceptera d'être grondée, punie, fessée. Ensuite, parce qu'au moins je suis sûr qu'elle aura de la conversation avant et aprés la fessée et les câlins ! Et dans la vie réelle, si les dames en couple veulent être moins fatiguées, qu'elles amènent leurs hommes à partager teâvhes ménagères et éducation des enfants ! Et là aussi, le contraste n'en sera que plus saisissant lorsqu'ils leur administeront de bonnes corrections.... Dernière chose : je ne me sens pas attaqué dans ma virilité si he suis dirigé au travail par une femme, je préfère avoir des collègues femmes que hommes, et je n'oublie pas qu'en moyenne les salaires féminins sont inférieurs aux masculins. Non mais !

      Supprimer
    11. Oui, mais vous, Vincent, êtes un homme exceptionnel !

      Si je devais cependant ajouter une toute petite chose à ce magnifique plaidoyer en faveur des femmes libérées, je dirais que ce n'est pas parce que l'on a plus d'attirance pour les "rôles traditionnels" au sein d'un couple que l'on en est moins intelligente et je ne pense pas qu'aucun des hommes avec qui j'ai partagé ma vie n'ait jamais eu à se plaindre de ma conversation avant et après la fessée (pendant la fessée, mes rires peuvent peut-être paraître un petit peu énervants...) :-D
      Conserver intact le désir de l'autre est très important dans un couple, et voir un homme passer l'aspirateur ou faire la vaisselle ne m'a jamais fait fantasmer (à la rigueur, j'aurais même tendance à penser que s'il le fait, c'est que je ne suis vraiment pas à la hauteur...). Par contre, un homme qui bricole, qui s'occupe de l'entretien de la voiture, du jardin, des enfants (ok, là on est pas trop dans le domaine du "traditionnel", mais un papa qui s'occupe des enfants me fait littéralement fondre), des déclarations d'impôts et autres paperasseries administratives, me paraît autrement attractif. Peut-être parce que je déteste bricoler et tondre le jardin, et encore plus faire la déclaration d'impôts!
      Chaque couple a sa recette propre pour fonctionner et au fond, peu importe ce qu'elle contient, du moment qu'elle convient aux deux parties! :-D

      Supprimer
    12. Vincent flaneur30/5/16

      Je suis certain, Amandine, qu'effectivement aucun de vos hommes n'a eu à se plaindre de votre conversation. De votre impertinence, peut-être, mais le remède efficace est facile à trouver :)

      Supprimer
    13. Je suis ravie, j'arrive à vous convaincre des bienfaits des "rôles traditionnels" ! :-D

      Supprimer
    14. Vincent flaneur30/5/16

      Si cela peut me fournir l'occasion de flanquer une belle fessée à une jolie chipie, je peux me laisser convaincre de beaucoup de choses !

      Supprimer
    15. Ah non, ne me dites pas que vous renonceriez si facilement à vos engagements militants ! :-D

      Supprimer
    16. Vincent flâneur30/5/16

      Juste le temps de flanquer une mémorable correction...

      Supprimer
  3. Bonsoir AMandine,
    J'ai mille questions à vous poser, mais pour ce soir je veux seulement vous dire le plaisir que j'ai à vous lire.
    Merci d'être revenue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très touchée par votre message, Alain. Merci infiniment... :10:

      Si vous voulez me poser des questions, surtout n'hésitez pas, j'essaierai d'y répondre du mieux possible :-)

      Supprimer
  4. Je suis curieuse, Amandine !

    Dans un cadre de fessée réaliste, acceptes-tu uniquement les punitions qui interviennent pour ce que tu considères toi dans ta « logique punitive » comme un motif réel ou acceptes-tu aussi de te « soumettre » à ce que ton partenaire considère dans sa « logique punitive » comme un motif réel ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois avouer que c'est une configuration qui ne m'est jamais arrivée. Aucun des hommes que j'ai connu ne s'y seraient risqués. Jouer à la fessée est délicieux, me donner une "vraie" punition quand je la réclame était déjà beaucoup plus difficile pour eux, mais me punir sur un motif qui leur est propre s'approcherait trop d'une forme de violence domestique pour qu'aucun des hommes que j'ai connus ne le rejette complètement.

      Mais si cela arrivait, est-ce que j'arriverais à m'y soumettre? Il faudrait qu'il m'explique pourquoi ce que j'ai fait mérite une correction et sans doute je m'y plierai. Mais c'est, à mon sens, jouer avec le feu. Je ne pourrai m'empêcher d'avoir un doute, de m'interroger si cette personne ne se sert pas de notre jeu pour assouvir son besoin de violence. A terme, je pense que ce serait assez désastreux... :-)

      Supprimer
  5. Anonyme30/5/16

    comment peut on guerrir d'une depression? je me demande si je suis pas bipolaire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Guérir d'une dépression comme arriver à contrôler un trouble bipolaire nécessitent tout deux une aide médicale. N'étant pas médecin, je ne puis malheureusement vous donner d'autre conseil que celui de consulter le vôtre, qui saura poser un diagnostique et vous prescrire ce qui vous permettra de vous sentir mieux.

      Supprimer
  6. qui est pour vous le moment le plus excitant du rituel de la fessée?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une question assez difficile parce qu'il y a beaucoup de moments très excitants dans le rituel de la fessée !

      Un des moments forts est certainement le moment où l'on m’annonce que "je mérite une bonne fessée", ce moment où les papillons s'envolent dans mon estomac et viennent mouiller ma petite culotte.

      J'aime aussi passionnément le moment où je bascule sur les genoux de mon partenaire et qu’il attend quelques instants avant de commencer la fessée, sans rien faire ni rien dire. C’est le moment où je voudrais lui dire « c’est bon, tu as gagné, à toi de jouer… » mais bien sûr je me contente d’attendre en me demandant à quelle sauce il va me manger. Ce moment est très intime, très tendre aussi si je parviens à glisser ma main dans sa main libre.

      Enfin, le moment où naturellement l’envie de l’autre me submerge est à la fin de la fessée, lorsqu'il me prend dans ses bras et qu’il m’embrasse ! :-)

      Supprimer
    2. Vincent flâneur30/5/16

      Vous en parlez si bien !

      Supprimer
  7. Bon jour Amandine. J'ai trois question plus, qui me demandent a vous faire uns lecteurs espagnol (avec le tradecteur de google).

    Vous avez réussi à changer certains comportements avec la fessée?

    Vous pensez que les jeux ont un composant thérapeutique?

    Vous avez eu une mauvaise expérience ?

    Merci un petit bisou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mariposas,

      Est-ce que la fessée a réussi à changer certains de mes comportements ou représente une composante thérapeutique pour moi ?

      La fessée me calme et me rend douce. Dans la vie, j’ai toujours dix milles choses en tête, je veux que tout soit parfait, je suis très exigeante, envers moi-même comme parfois envers les autres. Après une fessée, je suis différente, je n’ai plus rien en tête si ce n’est un immense sentiment de bien-être et de bonheur. Tout le reste me paraît dérisoire et je ne m’en inquiète plus. Mais cet effet n’est que temporaire et ne dure que le temps que je le sente sur mes fesses (donc cela peut tout de même durer quelques jours :-) ).

      Par contre, je ne crois pas du tout que la fessée puisse durablement changer un comportement ou un caractère, comme d’une manière générale je pense que rien ni personne ne peut changer le comportement ou le caractère d’une personne, si ce n’est elle-même.
      J’ai vu que vous aviez traduit un article d’Isabelle sur un couple qui pratique la fessée pour empêcher la femme de manger du sucre. Ce genre de témoignage me fait réellement peur. Si le couple adore la fessée et se sert du motif de manger du sucre pour lancer le jeu, alors j’approuve et applaudis des deux mains. Mais si, comme ce couple le prétend, la femme n’aime pas la fessée et que c’est la crainte d'en recevoir une qui l’empêche de manger des friandises, alors pour moi tout cela n’est que violence domestique et n’a strictement rien à voir avec ma conception de ce fantasme. Mais ce n'est que mon sentiment, je ne prétends nullement détenir la vérité... :-)

      Ais-je déjà eu une mauvaise expérience ?

      Je n’ai jamais eu de mauvaise expérience à proprement parlé, c’est-à-dire une expérience que je regrette d’avoir vécue. Par contre, il y en a quelques-unes qui ne me correspondaient pas du tout et, même si j’ai été heureuse de les vivre, je sais que jamais je ne voudrais les renouveler.
      Aimer la fessée ne veut rien dire en soi. Pour que l’expérience soit bonne, il faut être sûr que les deux partenaires y mettent le même sens. Certains y verront un jeu sexuel amusant, d’autres une soumission profonde, d’autres encore un moyen de laisser libre cours à leurs orages intérieurs... Mes erreurs provenaient de là, de ce que nous n’étions pas "sur la même longueur d’onde". Mais je ne parlerais pas pour autant de mauvaises expériences, parce que j’ai toujours réussi à en retirer quelque chose de positif et d'heureux, et parce qu’aussi elles m’ont permis de mieux me connaître et de mieux savoir ce dont j'ai réellement envie. :-)

      Un abrazo !

      Supprimer
  8. Vincent flâneur31/5/16

    Fesser à la ceinture n'est pas ce que je préfère, mais je sais que beaucoup de femmes trouvent très troublant et excitant d'être ainsi corrigées. Et d'après vos écrits, je crois que c'est votre cas, Amandine. Mais je me pose une question très concrète. Pour cette punition, la dame est généralement installée courbée sur le lit, dans les vidéos et récits. Ne serait il pas plus intime et évocateur de la prendre sous son bras ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison, Vincent, j'aime beaucoup recevoir la ceinture après une longue et délicieuse fessée à la main... :75:
      Mais pour cela, je préfère être allongée sur le lit plutôt que courbée, car cela oblige mon partenaire à se placer sur le côté et ainsi je peux le voir. J'aime beaucoup le regarder, même si parfois cela m'effraie un tout petit peu s'il lève haut le bras en l'air. Mais la peur est excitante... :-)
      Ceci dit, votre proposition me paraît vraiment très intéressante! Elle permettrait de ne pas rompre le contact "corps à corps" si délicieux dans la fessée.
      N'ayant jamais donné la ceinture moi-même, je me demande si le recul serait suffisant pour permettre de contrôler correctement la lanière? Il ne faudrait pas que la ceinture tombe sur les cuisses, cela ferait vraiment mal et laisserait de vilaines marques. Mais j'imagine que dans cette position, la ceinture prend moins de vitesse et les coups sont de toute manière moins forts(?). A essayer impérativement, donc, et je compte sur vous pour que vous nous racontiez ici votre retour d'expérience ! :-D

      Supprimer
    2. Est que la ceinture es tres phallique....Je suis convaincu que Spankees hommes ont d'autres fétiches

      Supprimer
    3. La ceinture représente le symbole de la virilité masculine et c'est sans doute en tant que tel qu'elle plait tant aux spankees féminines. Pour les hommes français qui aiment recevoir la fessée, j'ai l'impression que c'est le martinet qui leur plait le plus (symbole de la fessée enfantine), ou la cravache pour ceux qui sont plus dans le courant BDSM.

      Supprimer
    4. Je ne sais pas si c'est plus masculin d'aimer le martinet. En tant que fesseur, ce qui me plaît dans cet instrument, c'est qu'il a clairement vocation à punir, ce qui n'est pas le cas de la ceinture ou de la brosse par exemple.
      Mais je ne suis pas venu pour polémiquer :D
      En fait, j'avais même une question: chère Amandine, en dehors de la main et de la ceinture, y a-t-il un autre instrument qui vous fascine ?

      Supprimer
    5. Non, non, je n'ai pas dit que c'était masculin d'aimer le martinet, il y a beaucoup de femmes qui l'aiment aussi!
      Je voulais juste dire que les hommes que j'ai pu connaître et qui aimaient être fessés avaient une préférence affichée pour le martinet (après la main, bien sûr).

      La main et la ceinture sont vraiment les deux "instruments" que j'adore recevoir. Par contre, j'ai un rapport un peu particulier avec la brosse, que je réserve exclusivement aux fessées que j'estime avoir "réellement" méritées.
      La brosse fait vraiment mal (dans mon échelle de douleur, bien sûr) et j'en ai une peur bleue. Mais si j'estime que je mérite une "véritable" punition, alors cela me semble l'instrument le plus adéquate. :-)

      Supprimer
    6. Vincent flaneur1/6/16

      Avez vous souvent eu droit à la brosse, Amandine ? Je suis d'accord avec Max ; en France le martinet courant, de "bazar" est le seul objet non SM fait uniquement pour la fessée ce qui est fascinant. En plus il est esthétique

      Supprimer
    7. Je suis malheureusement sage comme une image et n'ai donc que très rarement goûté à la brosse! :1:
      La dernière fois, c'était il y a plus d'un an. Pendant que je la recevais, je m'étais mise à trembler sans parvenir à me contrôler. Mon partenaire s'est arrêté et m'a murmuré tout doucement à l'oreille "Tss, ne t'inquiète pas, je suis là...". Mes tremblements se sont arrêtés et la fessée a repris, mais cet instant restera sans doute à jamais comme l'un des plus bouleversants qu'il m'ait été donné de vivre dans ce drôle de monde de la fessée. :-)

      Supprimer
    8. Les secrets de l'esprit féminin.Ils sont comme les voies du Seigneur : impénétrables.(expresion consacrée en espagnol).

      Supprimer
    9. Mais non, l'esprit féminin n'est pas impénétrable!
      Il suffit de l'interroger pour tout savoir... et ensuite (mais c'est bien plus difficile!) trouver comment le faire taire ! :-D

      Supprimer
    10. Misty7/6/16

      Salut Amandine, ça fait longtemps... j'espère que tu vas bien ?

      En ce qui concerne l'usage de la ceinture... Ma petite expérience me fait dire que la recevoir courbée sous le bras du Monsieur est tout à fait réalisable et délicieux ;) Je préfère - de loin - le contact "corps à corps" comme tu dis, et, comme toi, j'ai une attirance particulière pour la ceinture, alors associer les deux... mhhh :) <3
      Bien sûr, il doit être plus aisé pour le Monsieur de donner une fessée avec cet instrument quand la dame est allongée sur le lit. Pour autant,je n'ai jamais eu à me plaindre d'un manque d'intensité des coups du fait du manque de recul...et il ne me semble pas avoir déjà reçu, dans cette position, des coups sur les cuisses de façon involontaire... Il est vrai que sur ce dernier point j'ai du mal à me rappeler, étant donné qu'il m'arrive parfois de me faire sévèrement cinglé le devant et le derrière des cuisses à la ceinture, mais jusqu'à ce jour, il m'est toujours apparu que c'était de façon volontaire ;) (Et c'est effectivement beaucoup plus douloureux... petites précisions : je suis totalement consentante et le rouge se dissipe trop vite à mon goût, ma peau redevenant parfaitement blanche à peine une heure après...tsss)

      Supprimer
    11. Bonjour Misty,
      Merci beaucoup pour le partage de ton expérience. Une position à essayer d'urgence et en toute confiance ! :-)

      Tu as beaucoup de chance de ne pas marquer! Les coups de ceinture qui atterrissent sur les cuisses font mal (mais ça, on s'en fiche un peu puisque la douleur passe très rapidement) mais me laissent toujours d'affreux hématomes qui durent des jours et des jours... :1:

      Supprimer
    12. Misty8/6/16

      On n'est jamais content de ce qu'on a de toute façon ^^ C'est frustrant aussi de ne pas marquer... encore plus quand les effets de la fessée se ressentent encore quelques heures plus tard... "mais quelle comédienne, tu n'as plus rien" "ben oui mais j'ai mal quand même, grrr !" En plus, on me croit même pas... !
      Bon ok, ma peau peut marquer si on s'y prend vraiment comme une brute (ça ne m'est jamais arrivé), ou que l'on utilise une badine (surtout sur les cuisses, là, ça vire au violet sans problème... Aie !)

      Supprimer
    13. Mince, on ne te croit pas quand tu dis que tu as encore mal aux fesses alors qu'elles sont déjà revenues à leur couleur normale ! :12:
      Pourtant je confirme entièrement ce que tu dis, les effets d'une fessée se ressentent bien après que la couleur se soit évanouie ! Je comparerais les sensations que nous ressentons à celles de courbatures après un effort physique intense.
      Et ces courbatures peuvent facilement se ressentir plusieurs jours après la fessée, bien que visuellement rien ne soit perceptible!
      Bon, je crois que la seule chose qu'il te reste à faire est de fesser celui qui ne te croit pas (avec une badine???)... et comme Saint Thomas, il verra ! :-D

      Supprimer
    14. Misty12/6/16

      Rire ! En réalité, je suis convaincue qu'il me croit (mais c'est de la mauvaise foi de fesseur, histoire de me faire enrager...:D Quant à lui filer 2 ou 3 coups de badine ou de martinet, juste pour lui montrer ce que ça fait, je l'ai déjà fait, et je certifie que ce n'était pas l'idée du siècle... Ah ah ah ! :-p

      Supprimer
  9. Alice.3/6/16

    Amandine, à quand un nouveau récit? Biizzzz 💋

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vais malheureusement pas avoir le temps d'écrire ce week-end, mais peut-être en début de semaine si tout va bien ! Merci de ce petit coucou, Alice ! :10:

      Supprimer
    2. Domage que des recits sont tres difficiles a traduire

      Supprimer
    3. Panique4/6/16

      Je traduis les récits d'Amandine sans difficulté. Si tu en as besoin, je crois que je pourrais te servir certains textes en espagnol.

      Supprimer
    4. Merci beaucoup de cette gentille proposition, Panique ! :10:

      Supprimer
    5. Panique5/6/16

      T'en fais pas, evidemment je me ferais un plaisir de traduire tes récits. Mais j'oublie pas que toute publication de ceux-ci sur d'autres sites précisera de ton autorisation...
      Le piratage de sites de fessée est-il passible de fessée? xD

      Supprimer
    6. Ah non, dans le monde de la fessée tout est inversé, donc si un des mes textes est piraté, c'est à moi de recevoir la fessée!!! :-D

      Supprimer
    7. Panique5/6/16

      Ha, ha, tu en as de bonnes! C'est malin, ça, et puis ça me rappelle un livre écrit par Savinien de Cyrano xD

      Supprimer
    8. Panique,je suis tres intéressé, ceci est mon e-mail: mariposaschocolate@gmail.com

      Supprimer
  10. florent4/6/16

    Bonjour amandine,
    Quelles sont les punitions, en dehors de la fessée bien sûr, qui seraient à même de vous faire, disons...chavirer ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Florent,
      Je ne crois pas qu'il n'y ait d'autre forme de punition autre que la fessée qui ne me fasse réellement chavirer :-)

      Supprimer
  11. Bertrand6/6/16

    Bonjour Amandine,
    Je suis tout à fait d'accord avec vous dans votre réponse à Vincent Flaneur sur la nostalgie qu'or beaucoup d'hommes et de femmes des stéréotypes plus "genré", ceci n'impliquant pas forcément qu'ils ou elles veulent leurs retours dans la réalité, la preuve est que cela reste un phantasme, réalisé ou non. Un sociologue du nom de Maffesoli dit qu'un excès de moralisme peut faire ressortir le besoin de liberté d'expression non conforme à la moralité ambiante de façon détournée voire perverse. Il me semble que dans certains milieux, la lutte contre les stéréotypes les poussent à pousser ces stéréotypes de façon violente. Les garçons se traitent de fiottes, admirent des footballeurs ou rappeurs limite délinquants, les filles s'identifient à Nabila ou autres objets sexuels de la téléréalité qui sont des caricatures de féminité.
    Bon mais je voulais vous poser une question à la suite de celle de Florent. S'il n'y a que la fessée qui vous chavire en tant que punition, quelle est la situation qui peut le faire. Quelques exemples :
    - Acheter un martinet à la quincaillerie du coin ?
    - Surprendre quelqu’un acheter un martinet à la quincaillerie du coin ?
    - Se faire gronder en public de telle sorte que des tiers entendent une allusion à la fessée ?
    - Entendre quelqu’un, que vous connaissez ou non menacer discrètement mais de façon audible d’une fessée sa/son compagne/gnon ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Etre menacée d'une fessée dans un lieu public est certainement la situation qui me fait le plus chavirer, à condition bien sûr que cela soit fait avec douceur et sourire, de manière à ce que personne ne sache vraiment si c'est une plaisanterie ou pas. J'adore observer la réaction des gens, qui généralement semblent tout autant amusés que nous. J'aime aussi cette petite attente forcée qui fait que chaque pas qui nous rapproche de la maison fait battre mon cœur plus vite... :-)

      Dans le même ordre d'idée, j'aime beaucoup acheter un instrument détourné (ceinture en cuir, brosse...) sachant que moi seule sait quelle en est la destination réelle.
      Acheter un véritable instrument spécifique à la fessée (martinet, cravache,...) ne me gêne pas mais ne m'amuse pas outre mesure non plus. J'en ressens de l'excitation si cet achat m'est imposé pour une fessée promise, mais c'est bien davantage à l'idée de la fessée elle-même que de par l'acte d'achat.

      Quant à entendre quelqu'un se faire menacer d'une fessée ou acheter un instrument spécialement dédié à la fessée, je dois avouer que cela ne m'est jamais arrivé. Je ne pense pas que cela m'exciterait mais bien plus que j'en ressentirais un petit pincement au cœur, n'étant moi-même que (trop) rarement fessée. :-)

      Supprimer
    2. Bertrand12/6/16

      Merci de votre réponse Amandine. Je peux vous dire que menacer d’une fessée quelqu’un est très émoustillant également. Je n’ai pas été témoin de quelqu’un menaçant d’une fessée son/sa ami(e) mais témoin de nombreuses scènes proches.
      Une fois au restaurant nous étions entre amis et il y avait un vendeur de babioles qui passait entre les tables pour vendre ses trucs. Devant la réponse négative de l’assemblée, il a présenté un fouet, un vrai ! Tout le monde éclate de rire sauf une jeune femme qui était accompagné de son ami, elle a cherché fébrilement dans son sac de l’argent et l’a acheté devant nous. Plus tard en rentrant en voiture, le couple nous a quitté, l’homme, quelqu’un d’assez drôle à des années lumières de l’image du maître SM s’est retourné vers nous avec un grand sourire en tenant de sa main le fouet, elle était d’un sérieux absolu, « tu viens chéri ». J’ai trouvé ça d’une décontraction et d’une liberté extraordinaire. J’étais très jeune, tout ce monde de fantasme était encore très flou.

      Supprimer
    3. J'ai un souvenir d'enfance un peu semblable au votre, Bertrand. Quand j'étais enfant, mes parents avaient ramené un fouet de leur voyage en Afrique. Il était exposé avec les autres souvenirs, masques en bois et autres babioles... Jamais je n'ai fait de lien entre cet objet et mon fantasme de la fessée, tans cet objet ne m'évoque rien si ce n'est une profonde répulsion (je n'ai jamais ressenti de frissons en lisant Sade ou en regardant Angélique Marquise des anges...).
      Un jour que nous étions en vacances au bord de la méditerranée, nous avons croisé, comme vous, un vendeur ambulant qui avait un fouet. Mon père, amusé, a commencé à en marchander le prix et ma mère, énervée, l'a tiré par le bras en disant "ça suffit avec ça !". Moi, j'avoue que je me demandais bien pourquoi mon père voulait acheter ce truc là, mais j'étais à des années lumières de pouvoir m'imaginer que ce puisse être lié à un quelconque fantasme érotique! :-D

      Supprimer
    4. Betrand14/6/16

      Ce souvenir rejoint peut - être votre post sur le martinet trouvé dans un placard. Peut - être votre mère n'avait aucune envie que vous deviniez certains jeux entre eux en voyant votre père acheter un fouet?

      Supprimer
    5. Peut-être, en effet ! J'avoue qu'à l'époque je n'avais fait aucun lien entre cet objet et un quelconque fantasme sexuel, et de nos jours j'ai encore un peu de mal... :-D

      Supprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.