mardi 15 novembre 2016

La discipline du jeu


Je me promenais le long de la plage lorsqu'une pensée me traversa. Le temps de prendre une photo et d'envoyer un court message, les dés étaient lancés...

« Nous y jouerons ce week-end, à toi d'en inventer les règles… ». 

Allait-il mordre à l'hameçon? Allait-il prendre plaisir, ressentir de l'excitation, à cette perspective? Saurait-il transformer ce loisir familial plutôt plan-plan en un jeu érotique? 
Je souriais, persuadée qu'il allait s'en sortir haut la main, après les bougonnements d'usage qui ne manquèrent pas d'arriver... 

- J'ai plein de boulot et tu m'en rajoutes !

- Tu as 2 heures de train pour arriver. Profites-en…

Le dimanche venu, il me fallut faire face à une grosse déception. Il pleuvait ! Impossible de jouer à l'extérieur dans ces conditions. Il me proposa d'aller au casino en échange, mais les jeux d'argent ne me sont d'aucun intérêt et je trouve ces lieux particulièrement sinistres. Tous ces petits vieux, tels des morts vivants, dilapidant leur retraite dans les machines à sous, très peu pour moi ! Mais lui, il aime ça, alors...

- Tu ne joues pas plus de 20 euros et on s'en va, d'accord ? 

Il a acquiescé, mais bien sûr il a joué beaucoup plus. Quel plaisir pouvait-il prendre à perdre cet argent en à peine quelques minutes, juste en appuyant sur un bouton? Je n'arrivais pas à le comprendre, tout comme je n'arrivais pas à le convaincre de ne pas jouer plus que ce que l'on avait fixé.

Si les rôles avaient été inversés, j'aurais reçu pour cela une monumentale fessée… et ça ne m'aurait certainement pas déplu. Mais dans ce cas précis, c'était à moi d'œuvrer. Garce de pluie ! 

Le lendemain, le soleil avait repris possession des côtes normandes et c'est avec grand plaisir que je le lui annonçais. Nous allions enfin pouvoir jouer au mini-golf ! Je le reconnais, ce jeu n'est pas très excitant en soi, mais il devait en réinventer les règles…

Il m'expliqua alors que le perdant aux points recevrait autant de coups de tapette en bois que de points marqués, que le perdant en nombre de parcours remportés recevrait cinq coups de ceinture par parcours perdus, et que, comme le véritable perdant était normalement celui qui perdait aux points, ce dernier recevrait une fessée à la main de la part du gagnant, aussi sévère qu'il le jugerait bon. 

Je frissonnais car, aussi curieux que cela puisse paraître, je n'avais jamais joué au mini-golf alors que lui avait l'habitude d'y emmener ses enfants. Dans mon esprit, il n'y avait pas vraiment de suspens sur le nom du gagnant, mais qui sait, la chance des débutants… 

Le mini-golf où nous allions est un endroit très agréable, situé en bord de mer. On peut y admirer l'océan, le château, les hôtels particuliers du front de mer… Le week-end, il y a habituellement beaucoup de monde, mais nous étions lundi et l'endroit était plutôt calme. Quelques personnes étaient attablées au bar, sans doute des amis du patron, mais personne ne jouait ce qui nous laissait toute liberté pour nous taquiner sur le parcours. 

Comme prévu, je fus très rapidement distancée. Il savait jouer et ne me laissait aucun espoir de combler mon retard. C'était assez frustrant et finalement pas si amusant que je l'espérais, aussi décidais-je d'y mettre un peu de piquant en falsifiant le tableau des scores. Ma ruse était grossière : un petit 1 placé devant un 2 me permettait de rattraper dix points d'écart, mais cet artifice était facilement décelable puisqu'en aucun cas un parcours ne pouvait dépasser 8 points! Je ne m'attendais pas à ce que cette rouerie reste inaperçue, je voulais juste tester sa réaction. Je lui tendis le papier des scores et attendis, amusée, puis un peu déçue puisqu'il regarda plusieurs fois le document sans rien ne voir! Arrivés à mi-parcours, alors qu'il s'apprêtait fièrement à y inscrire un score aussi petit que désespérant, je le vis réfléchir, froncer les sourcils et se précipiter sur moi. De belles claques, mêlées à mes éclats de rire, firent vibrer les embruns... Le jeu devenait enfin amusant ! 

- Si tu recommences, je soulève ta jupe ! 

Une fessée sur ma culotte, voilà qui était tentant ! Mais j'hésitais… Je jouais à domicile et je craignais que quelqu'un qui me connaisse dans ma vie professionnelle ne puisse nous voir. Je marchais sur une ligne invisible, allais-je franchir le pas et le provoquer, ou rester sage? Finalement, et j'ai grande honte de l'avouer, je me suis dégonflée et me suis tenue sage jusqu'à la fin du parcours. Mais l’idée que je pouvais le provoquer suffit à m'amuser et me rendre le jeu plus palpitant ! 

Rentrés à la maison, il me fallut payer le prix de ma défaite : 82 coups de tapette en bois, 60 coups de ceinture et une monumentale fessée à la main. J’avais déjà reçu un grand nombre de fessées durant tout le week-end et je me demandais, perplexe, comment j'allais pouvoir encore encaisser tout cela… mais je le fis... avec énormément de plaisir !!!

Depuis ce jour, mes fesses frissonnent toujours lorsque je me promène en bord de mer. Le bonheur tient à si peu !

15 commentaires:

  1. Concerné15/11/16

    Moi aussi j'attendais que tu récidives pour mettre ma menace à exécution... Mais ça ne fait rien, cela reste un délicieux souvenir ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela nous l'avons finalement vécu au jardin des Tuileries, dans l'anonymat parisien. Mais ici, à moins de 100 m de chez moi, c'était vraiment trop risqué... :-D

      Supprimer
    2. Concerné15/11/16

      Autre savoureux souvenir.... Je suppose que ce n'est pas un hasard si les appetissantes rondeurs sur la photo évoquent (un peu) des balles de golf...

      Supprimer
    3. C'est vrai qu'il y a une petite ressemblance !!! :-)

      Supprimer
  2. Le jeu de golf obéit à des règles bien établies : la frappe se fait à la fois avec précision et délicatesse, si on veut atteindre l'objectif. Tout un art...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant je comprends pourquoi il était si certain de gagner... il s'était entraîné d'arrache pied tout le week-end! :-D

      Supprimer
  3. Peter Pan16/11/16

    Bonjour Amandine,

    Wahou ! quel défi !!! J'admire votre capacité de résistance !!!
    Et l'on dit que les femmes sont des êtres craintifs et faibles ? Foutaise , tout cela !!
    Au contraire, ça mérite un tonnerre d'applaudissements ! Mais Dame Nature a pourvu les demoiselles de rembourrages naturels très efficaces ! Et très élégants ! Merci Amandine !
    Peter Pan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais vous n'avez pas idée de tout ce que j'avais déjà reçu les jours précédents !!! Si ma mémoire ne me joue pas des tours (?), je crois bien que c'est ce week-end-là qu'il avait poursuivi sans pitié le dur apprentissage des suites mathématiques... et de ses 512 coups !
      Mais je vous livre notre secret (en toute discrétion, il ne faut surtout pas que cela se sache, je perdrais toute crédibilité), il ne frappe pas fort, juste assez pour m'amener à une délicieuse excitation, mais en aucun cas pour me faire mal... :-)

      Supprimer
  4. Concerné16/11/16

    Comment ça ? Je ne frappe pas fort ! Quelle calomnie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pardon, je voulais dire pas TROP fort ! :10:

      Supprimer
  5. Concerné16/11/16

    J'aime mieux ça... :)

    RépondreSupprimer
  6. Peter Pan16/11/16

    Bonsoir Mr Concerné,

    Me voilà rassuré ! Ouf !! Une Webmistress (quel vilain mot !) aussi précieuse qu'Amandine doit être manipulée avec soin. Elle est unique.
    Peter Pan

    RépondreSupprimer
  7. Panique17/11/16

    Oh, la campagne! Une jolie cloture en bois, juste á la hauteur du pubis bien entendu... Y a-t-il un meilleur perchoir pour une fessée campagnarde? xD

    RépondreSupprimer
  8. Peter Pan17/11/16

    Bonsoir Panique,

    Voilà une fessée poétique très champêtre ! Bravo !
    Peter Pan

    RépondreSupprimer
  9. je n'ai jamais été fessée en plein air, courbée sur une clôture en bois... et pourtant, je suis certaine que j'aurais adoré cela !!! :-D

    RépondreSupprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.