jeudi 26 janvier 2017

Quatuor (4)

L'histoire était terminée... et puis, non, finalement! Une petite suite, que j'ai écrit moi-même, cette fois.


Leur dernière rencontre avait eu lieu depuis plusieurs semaines déjà. Les contraintes professionnelles de tous étaient très fortes en ce début d’année et Thomas n'avait pu réussir à se libérer pour rejoindre le littoral normand et fêter avec chaleur la plus belle des nouvelles années. Lise et Amandine, en revanche, se voyaient régulièrement. Elles avaient pris un abonnement à la piscine et s'y retrouvaient deux fois par semaine pour quelques brasses et de longues discussions que la fessée et la malice de leurs amants ne manquaient pas d'alimenter. Mais elles s'interdisaient de penser à une quelconque vengeance, le fiasco de leur dernière tentative leur ayant définitivement servi de leçon.

Alors que la fin du mois de janvier approchait et qu'Amandine se désespérait de ne plus jamais revivre ces émotions claquantes qu'elle aimait tant, Thomas lui fit le plus beau des cadeaux : une visite surprise! Alors qu'elle profitait des soldes dans une petite boutique du centre-ville, elle n'en crut pas ses yeux lorsqu'elle le vit traverser la rue et venir à sa rencontre. Lise, qui l'accompagnait, ne semblait pas du tout surprise et Amandine eu le vague sentiment que quelque chose se tramait. Mais peu importait, elle était si heureuse de retrouver Thomas qu'aucune ombre n'aurait pu venir gâcher ce moment et c'est en riant qu'elle se précipita dans ses bras.

« Vous venez vous réchauffer à la maison ? » demanda Lise avec une petite lueur espiègle dans les yeux. 

Amandine aurait préféré rentrer directement chez elle, se retrouver seule avec Thomas. Cela faisait si longtemps qu'ils ne s'étaient vus et ils avaient plein de chose à se dire, à partager... Mais elle n'osa pas refuser l'invitation et ils se retrouvèrent quelques minutes plus tard dans le grand salon où Patrick les accueillis chaleureusement. Curieusement, des verres, des boissons et des gâteaux étaient disposés sur la table, comme si Patrick avait préparé leur venue, alors qu'Amandine en était certaine, Lise de ne lui avait pas téléphoné pour la lui annoncer ! Elle regarda Thomas mais si ce dernier était surpris, il n'en laissait rien paraître. Il prit place autour du canapé et lui fit signe pour qu'elle s'assoie à ses côtés. Les deux couples retrouvaient peu à peu le plaisir d'être ensemble et de discuter, de tout et de rien. L'atmosphère était chaleureuse et les petits gâteaux, confectionnés par Lise le matin même, vraiment délicieux ! 

Soudain, Patrick se leva et déclara qu'il était temps de fêter dignement la nouvelle année.

« Thomas et moi avons décidé que 2017 serait l'année du jeu... » déclara-t-il solennellement.

« Et il est grand temps que nous lancions le premier ! ».

Tout le monde souriait, mais Amandine et Lise se doutaient bien qu'il y avait anguille sous roche et se méfiaient un peu.

« Ce jeu se joue en deux équipes. Bien sûr, Thomas jouera avec Amandine et je jouerai avec toi, Lise». 

Amandine regarda Lise mais elle semblait tout aussi surprise qu'elle par la tournure que prenaient les événements.

« Comme dans tous les jeux, l'équipe qui gagnera sera celle qui emportera le plus de points, mais ce sont vous, et uniquement vous mesdames, qui permettrez à votre équipe d'en marquer. Il vous faudra donc faire de grands efforts... »

Amandine et Lise se regardèrent à nouveau, de plus en plus inquiètes.

« Voici donc les règles du jeu.

Thomas et moi allons vous donner une fessée qui donnera lieu à la distribution de points suivante : 

- 10 points pour celle qui porte la plus belle culotte, 

- 10 points pour celle qui aura enduré le plus de coups,

- 10 points pour le couple qui aura utilisé le plus d'instruments,

- 10 points pour celle qui aura les fesses les plus rouges,

- 10 points pour celle qui aura le comportement le plus exemplaire pendant la fessée,

- Et enfin, 10 points pour celle qui demandera le plus sincèrement pardon après sa fessée.»

Amandine se lança dans un rapide calcul. Pour la culotte, c'était sans doute déjà perdu. Comme elle ne s'attendait pas à la visite de Thomas ce jour-là, elle avait enfilé la première venue mais elle ne parvenait pas à se souvenir de laquelle c'était. Lise, au contraire, était au courant de leur rencontre, et avait certainement dû mettre une jolie culotte, car quand Patrick et Thomas étaient ensemble, leurs fessiers finissaient toujours par être exposés, d'une manière ou d'une autre. Mieux valait donc renoncer à ces dix points là !

Pour ce qui concernait l'endurance, le nombre de coups et d'instruments reçus, la rougeur des fesses, Amandine était plus confiante bien que Lise se montrerait sans doute une adversaire coriace. 

Quant à celle qui aurait le comportement le plus exemplaire, les pronostics étaient incertains, aucune d'entre elles n'étant par nature particulièrement soumise…

Mais ce qui interpellait le plus Amandine était certainement le dernier. Qu'entendait-il exactement par "demander pardon" ? C’était un jeu, elle n'avait rien fait de mal ! Pourquoi demander pardon ?

« Mais qu'est-ce qu'on gagne si on remporte le plus de points ?» demanda une Lise qui semblait tout aussi dubitative qu'Amandine.

« La réalisation de l'un de vos fantasmes encore inassouvi ! »

Lise et Amandine se regardèrent, interloquées. Si quelques images défilaient dans leurs esprits, elles ne voyaient guère comment cela pouvait se jouer à quatre ! 
Amandine n'était soudain plus trop sûre de vouloir gagner. Et à bien regarder Lise, il semblait qu'elle non plus n'avait aucune envie de réaliser devant ses amis ses fantasmes les plus secrets !

« Il est temps de commencer, Mesdames ! ».

(à suivre)

15 commentaires:

  1. Peter Pan26/1/17

    Bonsoir Amandine ,

    Cette soirée, inattendue par vous mais point semble t-il par votre entourage intime, réserve des surprises.
    Le tirage des lettres m'a fait d'abord pensé à une partie de Scrabble où les joueurs et joueuses doivent composer des mots en rapport avec notre sujet favori. Avant de parcourir le récit ...
    Voilà une foule de superlatifs qui présage des enjeux ? Hum...
    Ces messieurs sembleraient presque tentés de prendre leur revanche après leur cuisante déculottée. Enjeux spontanés ou mijotés de longue date ? A suivre... de près ! Mais courage, Mesdames, on vous soutient par la pensée.
    Peter Pan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Peter Pan,
      C'est vrai que l'illustration ne correspond pas bien au texte! Je n'ai pas réussi à en trouver une qui convienne. :-)

      Supprimer
  2. Peter Pan26/1/17

    Bonsoir Amandine,

    Remarquez : ce serait un peu comme un début de partie et dans ce jeu, les mots s'enchainent les uns aux autres. Alors d'une certaine façon, indirectement, il y a un rapport ludique. Je dirais que la photo transcrit comme un souhait, une pensée, un désir ... Enfin, moi, je le verrais de cette manière.
    Peter Pan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! J'ai choisi cette illustration parce qu'à défaut de représenter une scène du récit, elle symbolisait au moins l'idée du jeu. :-)

      Supprimer
  3. La partition que va nous interpréter le quatuor semble prometteuse: le premier mouvement expose le thème; les suivants vont certainement nous permettre d'apprécier la virtuosité des solistes au sein d'un ensemble harmonieux!
    Que la musique commence !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément, Maestro Max, on ne peut rien vous cacher !!! :-D

      Supprimer
  4. Ventoux30/1/17

    Wouahhh Amandine,
    voilà une année qui commence en fanfare !
    J'adore ces histoires à tiroir, il y aura le jeu, puis les récompenses,... vous allez pouvoir nous tenir en haleine pendant un bon petit bout de temps.
    Je connais une Marina qui va adorer aussi, et tant pis si l'une des culottes n'est pas aussi jolie qu'espérée, le fait que celle qui la porte l'a oublié peut aussi être intéressant, et de toute façon, je serais surpris qu'elle serve très longtemps.
    Je me lèche les babines en attendant la suite.
    Ventoux

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ces mots si gentils et encourageants, Ventoux! J'espère ne pas vous décevoir avec la suite de l'histoire, qui est déjà bien avancée mais que je ne peux publier, ma livebox s'étant mise en grève. J'espère que ces petits problèmes techniques se résoudront vite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ventoux31/1/17

      Peut-être qu'elle aussi attend une fessée ?
      Pauvre petite box, elle aurait bien le droit aussi d'aimer ça !

      Supprimer
    2. En effet, c'est tout à fait possible qu'à force de voir tout ce que j'envoie sur le blog, cela ait fini par lui tourner la tête! :-D

      Supprimer
  6. Concerné30/1/17

    Pourtant si prompt d'habitude à soutenir les luttes sociales, je me désolidarise de la grève de ta livebox, qui nous prive du plaisir de lire la suite, et j'espère que tu vas mater cette rébellion sans coup férir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me connais, je suis toujours sans pitié vis à vis des rébellions de tout ordre. Mais cette fois, il semblerait bien qu'un technicien orange ne soit plus efficace qu'une dominatrice, toute rouge soit-elle ! :-D

      Supprimer
  7. Peter Pan31/1/17

    Bonjour Amandine, et Mr Concerné...

    Très juste. N'hésitez pas à l'envoyer faire un stage de remise à niveau chez Mr Max. Il excelle d'en l'art de mater les belles rebelles ! M'enfin !!! C'est qui le chef ?? Non mais !
    J'ai eu le même problème il y a quatre ans en changeant de domicile : en voulant réutiliser Internet, j'ai reçu de Orange une LiveBox toute neuve mais j'ai du la renvoyer car impossible pour me connecter au réseau. "Défaut d'usine" m'a t-on répondu et l'échange s'est fait sans problème. Peut-être une mauvaise série d'appareil sans doute ...
    Ces appareils sont fait pour durer mais ils ont leur limites , eux aussi .
    Peter Pan

    RépondreSupprimer
  8. Peter Pan31/1/17

    Bonjour...

    Ceci dit, je souscris formellement à la demande de Mr Concerné.
    Alors avec moi, les ami/e/s, tous ensemble, d'une seule voix :
    "A-man-dine, la-suite ! A-man-dine, la-suite !!"
    Voyez, divine Amandine, le public vous réclame !!! Levez le rideau. Deuxième rappel.
    Ladies and gentlemen, tonight, the winner, this year, in the novel category is... Amandine Ladivine for : "Game for two"...
    Rêvons un peu! Rires.
    Peter Pan

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Peter Pan,
    Si tout va bien, je devrais être dépannée cet après-midi... donc la suite du récit peut-être ce soir... ou alors demain ? :-D

    RépondreSupprimer

Merci de bien vouloir utiliser un pseudo pour vos commentaires (Il suffit de cocher la case nom/URL et d'y inscrire le pseudo que vous voudrez en laissant vide la case URL).
Les commentaires anonymes seront effacés.